•  

    Rediffusion 2016 (avec corrections)


    "Epître aux Galates" (partie 2)





     Epître aux Galates verset par verset (suite)

     

    Première partie ici: http://jyhamon.eklablog.com/lettre-aux-galates-verset-par-verset-paul-enseigne-la-torah-a47962330

    Message

     

    3.19
    Pourquoi donc La Torah ( νόμος) ? Elle a été donnée ensuite (ou "plus tard") à cause des transgressions, jusqu'à ce que vînt la postérité à qui la promesse avait été faite; elle a été promulguée par des anges (messagers), au moyen d'un médiateur.

    -----

    En effet La Torah a été donnée pour que les hommes connaissent la différence entre le bien et le mal, pour qu'ils connaissent la Volonté de Elohim, pour savoir ce qui plaît à Elohim ou pas, pour avoir désormais la possibilité de plaire à Elohim en Lui obéissant et en ne demeurant plus dans la transgression vis à vis de Sa Loi.

    Le terme "ensuite" (plus tard) rappelle que la "Loi-Enseignement" de Elohim avait été intégrée initialement dans l'esprit du "premier Adam" mais que la désobéissance avait conduit au déluge et à la disparition de l'espèce humaine... sauf "un Juste", Noé, accompagné de sa famille pour le repeuplement de la Terre (Réfléchir à ce qui va se produire de nouveau) !
    Ceci est évidemment associé aussi à Abraham, seul héritier de la "Torah dans le coeur"* et à qui la "promesse" a été faite (voir versets 16 à 18 dans la 1ère partie).
    * "parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois." (Genèse 26:5)... avant le don de la Torah :


    Les termes "jusqu'à l'arrivée du Machia'h" employés ici ne sont pas à comprendre selon la pensée occidentale comme si La Torah était à présent obsolète et abolie ou loin derrière nous. Bien au contraire, la pensée Hébraïque et Biblique de ce que dit Paul est celle-ci :
    La Torah conduit au Machia'h (Messie). Le but de la Torah Est Machia'h (Messie).
    Le Machia'h étant la Torah "venue en chair" par excellence, cette Torah prend pleinement vie à travers Yéshoua qui a parfaitement "accompli" (rendue complète) celle-ci en même temps qu'Il a accompli "les Prophètes".
    Voir aussi: http://jyhamon.eklablog.com/9-fin-de-la-loi-au-lieu-de-fin-des-sacrifices-pour-la-justification-a80955574

    Yéshoua nous rachète de nos péchés et nous sauve de la malédiction prévue dans la Torah complète avec ses sanctions. En devenant notre "Grand Souverain Sacrificateur" dans les lieux célestes, Il prend le poids de nos fautes pour nous permettre d'entrer dans l'Alliance de Elohim afin de devenir ses imitateurs et de suivre Sa "Loi" parfaite, en Esprit et en Vérité, par Lui et pour Lui.

    Le "médiateur" qui a reçu la Torah est Moshé (Moise).

    -----
    3.20
    Or, le médiateur n'est pas médiateur d'un seul, tandis que Elohim est un seul (UN ou "unique").
    -----

    Moshé n'est pas "médiateur d'un seul" mais des "anges-messagers" comme le dit le verset précédent, même si c'est Elohim qui dicte.
    En revanche, Yéshoua étant Lui-même "La Parole" de Elohim, pourra être "Le Médiateur" du "seul Elohim" pour tous.

    Il est donc également fait référence ici au "Sh'ma" (Ecoute) du Deutéronome 6:4

    Écoute, Israël ! YHWH, notre Elohim, est UN.
    (d'abord au sens de "unique", "le seul")



    -----
    3.21
    La Torah [ οὖν νόμος] (Enseignement de Elohim) est-elle donc contre les promesses de Elohim ? Loin de là ! S'il eût été donné une religion (νόμος loi sans article défini) qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la religion (νόμου loi sans article défini).

    -----


    Là encore, il faut retraduire le mot "loi" selon le texte grec. 

    "S'il eut été donné une religion qui pût procurer la vie, la justice viendrait réellement de la religion."

    Les christianismes ignorants traduisent ceci à l'envers en disant que "la Torah-Loi" ne peut pas produire la vie et la Justice !!

    Paul affirme que la Torah n'est pas contre les promesses de Elohim.
    Ainsi, il affirme que les Galates qui se disent observateurs de la Torah mais qui renient les promesses de Elohim ne suivent pas cette Torah.

    Et il revient sur le thème de la JUSTIFICATION. Les oeuvres sacrificielles des hommes ne JUSTIFIENT pas. Seul Elohim justifie par le sacrifice de Son Fils mort à la croix. Mais cela signifie-t-il que nous ne devons plus suivre La Torah de Elohim ? Bien sûr que non !


    -----
    3.22
    Mais l'Écriture a tout renfermé sous le péché, (L'Ecriture montre que tous les hommes ont péché) afin que ce qui avait été promis fût donné par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) en Yéshoua  Machia'h (Messie) à ceux qui croient.
    3.23
    Avant que La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) vînt, nous étions emprisonnés par la religion (νόμον loi sans article défini), en vue de La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) qui devait être révélée.

    -----

    Ici encore, il nous faut retraduire convenablement le verset 3.23


    ὑπὸ νόμον ἐφρουρούμεθα = emprisonnés sous la religion (loi sans article défini)


    Il faut donc lire :

    Avant que La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) vînt, nous étions emprisonnés ou enfermés sous la religion, en vue de La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) qui devait être révélée.

    Comprendre pour le verset 3.22 que l'Ecriture a montré que tous les hommes étaient pécheurs et que ce qui a été promis est le rachat des péchés par Yéshoua à la croix.
    "Enfermés sous la religion" est aussi un rappel de "l'ancien sacerdoce" avec "lois sacrificielles" ou "code pénal" et c'est ce qui avait été dicté à Moshé dans un premier temps.


    -----
    3.24
    Ainsi La Torah [ νόμος] a été comme un pédagogue pour nous conduire à Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par la foi.

    -----

    Si on lit ce verset littéralement en Grec
    Ὥστε ὁ νόμος παιδαγωγὸς ἡμῶν γέγονεν εἰς χριστόν

    cela donne ceci :
    Ὥστε car
    ὁ νόμος La Torah
    παιδαγωγὸς ἡμῶν Notre pédagogue
    γέγονεν a été
    εἰς χριστόν en Machia'h (Messie)

    Car La Torah Notre Pédagogue a été en Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements... et en n'ayant plus besoin des "lois" de sanctions pénales, sacrifices...) 

    Voir ou revoir: http://jyhamon.eklablog.com/13-sans-les-oeuvres-de-la-loi-au-lieu-de-sans-les-lois-sacrificielles-a88629827

    Ou bien

    Car La Torah a été Notre Pédagogue en Machia'h (Messie), afin que nous fussions justifiés par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements).

    Ici nous pouvons comprendre qu'avant que Machia'h ne soit révélé en la Personne de Yéshoua, c'est aussi à travers Machia'h que nos pères Israélites suivaient La Torah comme nous aujourd'hui !

    Cela rejoint aussi ces autres versets de l'Apôtre Paul:


    1 Corinthiens 10:1-4 
    Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer,
    qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer,
    qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel,
    et... ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Machia'h.


    Hébreux 11:24-26
    C'est par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements) que Moïse, devenu grand, refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon, aimant mieux être maltraité avec le peuple de Elohim que d'avoir pour un temps la jouissance du péché, regardant l'opprobre de Machia'h comme une richesse plus grande que les trésors de l'Égypte, car il avait les yeux fixés sur la rémunération.



    Contrairement aux idées reçues largement diffusées par le monde religieux, le "Messianisme" est antérieur aux Apôtres !
    Les Apôtres n'ont pas créé un nouveau dogme, une nouvelle religion, ils ont été les messagers de la révélation complète et accomplie du Messianisme que suivait Adam... et aussi Moshé (Moïse) en la personne d'un Mashiah attendu ou "Parole" non encore "venue en chair" !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/messianisme-hebreu-ou-universalisme-babylonien-a98920817


    Mais nous devons aussi savoir que La Torah notre pédagogue nous a conduit à Machia'h, et ce qu'il faut comprendre c'est que Paul fait mention du fait que la Torah, avant même la Venue de Yéshoua, nous enseignait Sa Venue.


    -----
    3.25
    La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) étant venue, nous ne sommes plus sous pédagogue.


    La Foi (La Vraie Doctrine, Emouna = se battre avec Elohim, obéir aux Commandements de Elohim et Batah = Confiance en Elohim) est venue et nous ne sommes plus sous pédagogue... avec sacrifices et offrandes.

    Il n'est pas écrit ici sous CE pédagogue... qui désignerait ainsi La Torah "toute entière" (dont les "sacrifices" ou "code pénal") mais nous ne sommes plus "sous pédagogue". D'ailleurs, le Temple (terrestre) a été détruit et ce n'est pas "par hasard".

    A présent, la Vraie Foi (ou Foi complète) étant venue dans nos vies nous n'avons plus besoin d'être enseignés sur Sa Venue, en ce sens nous ne sommes plus sous des enseignements d'hommes concernant les choses de Elohim car en Yéshoua, par Lui et en Lui, nous comprenons (avec "l'Esprit de Vérité") TOUTE la Torah de YHWH parce que les choses qui étaient cachées, le "mystère", nous ont été révélées et le "sacrifice suprême" remplace tous les autres en même temps que Yéshoua devient le "Grand Souverain Sacrificateur" auprès du Père. 

    Col 1:26 "le mystère caché de tout temps et dans tous les âges, mais révélé maintenant à ses saints,
    Col 2:2 "afin qu’ils aient le cœur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans l'Amour, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Elohim, savoir Mashiah".


    C'est
    le "nouveau sacerdoce"... sans Temple terrestre. 



    -----
    3.26
    Car vous êtes tous fils de Elohim par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) en Yéshoua Machia'h;
    3.27
    vous tous, qui avez été baptisés en Machia'h, vous avez revêtu Machia'h.

    -----

    Ici aussi, Paul remet en avant les promesses concernant le "Royaume du Nord" d'Israel banni parmi les nations et que Elohim a promis de ramener au sein de "tout Israel".

    Osée 1:6-10
    Elle conçut de nouveau, et enfanta une fille. Et YHWH (l'Éternel) dit à Osée: Donne-lui le nom de Lo Ruchama; 

    car je n'aurai plus pitié de la maison d'Israël (royaume du nord), je ne lui pardonnerai plus.

    Mais j'aurai pitié de la maison de Juda (peuple Juif); je les sauverai par YHWH, leur Elohim, et je ne les sauverai ni par l'arc, ni par l'épée, ni par les combats, ni par les chevaux, ni par les cavaliers.
    Elle sevra Lo Ruchama; puis elle conçut, et enfanta un fils.
    Et YHWH dit: Donne-lui le nom de Lo Ammi; car vous n'êtes pas mon peuple, et je ne suis pas votre Elohim.

    Cependant le nombre des enfants d'Israël (royaume du nord) sera comme le sable de la mer, qui ne peut ni se mesurer ni se compter; et au lieu qu'on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple ! on leur dira: Fils de l'Elohim vivant !



    Paul reprendra ce passage ailleurs :

    Romains 9:24-26
    Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les nations,
    selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée;
    et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple ! ils seront appelés fils de l'Elohim vivant.



    -----
    3.28
    Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes UN (unis) en Yéshoua Machia'h (Messie).

    -----

    De nouveau, Paul mentionne la réunification promise par Elohim selon les prophètes disant qu'en Yéshoua nous sommes l'Israel Unifié.
    Il exprime par ailleurs le fait que la "circoncision du coeur" est disponible pour "tous", y compris les femmes qui ne pouvaient pas être circoncises physiquement !


    -----
    3.29
    Et si vous êtes à Machia'h, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse.

    -----

    Confirmation que nous sommes héritiers, nous sommes donc la descendance promise à Avraham par Yéshoua.


    -----
    Galates chapitre 4

    4.1
    Or, aussi longtemps que l'héritier est enfant, (n'ayant pas conscience de la Vérité) je dis qu'il ne diffère en rien d'un esclave, quoiqu'il soit le maître de tout;
    4.2
    mais il est sous des tuteurs et des administrateurs (pris par des chefs religieux avec des sanctions) jusqu'au temps marqué par le père.
    -----


    - Paul parle ici de gens qui se laissent enseigner par d'autres... et c'est bien pire aujourd'hui avec tous les "christianismes" qui prétendent parler au nom de Elohim, de Yeshoua, de Shaoul, etc... étant donné qu'ils ne sont que des enfants dans la compréhension de La Parole de Elohim jusqu'au temps marqué par Le Père où cet enfant devient adulte dans la compréhension de La Parole  et où Il peut alors être modelé par Elohim Lui-Même.

    - Par ailleurs, les "tuteurs" et "administrateurs" qu'étaient les sanctions physiques, matérielles, pénales... des chefs religieux n'ont plus lieu d'être
    ... mais elles sont reportées au "Jour du Jugement" pour les "non repentants", les "sans Torah", les "ouvriers d'iniquité" !
     



    -----
    4.3
    Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l'esclavage des rudiments du monde; (les fausses doctrines... et les sanctions physiques)

    -----


    Paul dit bien ici que nous faisions partie de ces enfants avant que Elohim nous forme Lui-Même et nous rende à l'âge adulte en nous libérant des "rudiments du monde" qui sont d'une part un conglomérat de fausses doctrines, le tout faisant partie de Babylone la grande qui influence toutes les fausses doctrines de ce monde toutes étiquettes confondues, et d'autre part en nous libérant des sanctions immédiates (sacrifices et holocaustes au Temple) comme des "fessées aux enfants" !

    A propos de "Babylone": 


    Apocalypse 14:8 
    Et un autre, un second ange suivit, en disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité !

    Apocalypse 17:5 
    Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.


    Pour comprendre le terme de Babylone la grande, il faut revenir à l'origine de Babel dans L'Ecriture.

    Genèse 11:1-9
    Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots.
    Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.
    Ils se dirent l'un à l'autre: Allons! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.
    Ils dirent encore: Allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.
    YHWH descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes.
    Et YHWH dit: Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
    Allons! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.
    Et YHWH les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville.
    C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que YHWH  confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que YHWH les dispersa sur la face de toute la terre.


    A cette époque l'humanité était réunie en un seul peuple, une seule langue.
    Il faut aussi savoir que toutes les fausses religions et les faux dieux sont nés à Babel.

    Elohim dispersa les nations qui habitaient à Babel mais elles prirent avec elles leur idoles et leur fausses religions et en peuplèrent la terre, d'où l'appellation : Babylone la grande.

    Babylone la grande (mère de toutes les fausses doctrines) est sur la terre entière.

    Babel = Babylone, c'est de Babel que sortent toutes les idoles qui abreuvent toutes les fausses religions d'aujourd'hui.


    Nous voyons tout autour de nous sur la terre entière des autels aux Baals et aux Astartés car toutes les fausses religions telles que l'hindouisme, le catholicisme, l'islam, etc... ont pour base le culte à Baal et à Astarté déguisés sous de nouveaux noms... Nous retrouvons souvent le symbole du soleil et de la lune dans toutes ces doctrines qui sont les symboles de ces Baal et Astarté adorés à Babel sous les formes "croissant islamique", "Bouddha", "étoile-hexagramme", "crucifix", "obélisque", "Jésus-Dieu", "Sacré coeur", "Dieu-Zeus" et "God-Odin", "Immaculée conception", "Bonne mère", "Notre Dame", "Statue de la liberté", etc, etc.


    Tous ces autels se trouvent sur la terre entière avec les mosquées, les églises catholiques, orthodoxes, temples protestants, évangéliques, bouddhistes, hindouistes, ... et dans tous les monuments du "monde"... à la "gloire des hommes et de leurs faux dieux".
    Il faut également savoir que beaucoup d'enseignements rabbiniques dans les judaïsmes ou pharisianismes actuels sont imbibés de "Babylone" où la "Maison de Juda" avait été exilée.


    Esaïe 48:20 
    Sortez de Babylone, fuyez du milieu des Chaldéens ! Avec une voix d'allégresse annoncez-le, publiez-le, Faites-le savoir jusqu'à l'extrémité de la terre, Dites : YHWH a racheté son serviteur Jacob !

    Jérémie 50:8 
    Fuyez de Babylone, sortez du pays des Chaldéens, Et soyez comme des boucs à la tête du troupeau !



    Esaïe 52:11 
    Partez, partez, sortez de là ! Ne touchez rien d'impur ! Sortez du milieu d'elle ! Purifiez-vous, vous qui portez les vases de YHWH !

    Jérémie 51:45 
    Sortez du milieu d'elle, mon peuple, Et que chacun sauve sa vie, En échappant à la colère ardente de YHWH !

    Apocalypse 18:4 
    Et j'entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d'elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n'ayez point de part à ses fléaux.


    Apocalypse 18:3 
    parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l'impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.


    -----
    4.4
    mais, lorsque les temps ont été accomplis, Elohim a envoyé son Fils, né d'une femme, né sous la religion (νόμον loi sans article défini),
    4.5
    afin qu'il rachetât ceux qui étaient sous la religion (νόμον loi sans article défini), afin que nous reçussions l'adoption.
    4.6
    Et parce que vous êtes fils, Elohim a envoyé dans nos coeurs l'Esprit de son Fils, lequel crie: Abba! Père !

    -----


    Paul remet en exergue l'adoption de tous par Elohim en tant qu'enfants par Son Fils Yéshoua. Nous sommes tous "Israel" ("lutteurs d'El"), Juifs et non-Juifs !
    Pourtant, Yéshoua est né d'une femme "sous la religion", c'est à dire d'une femme encore "sous la loi des sanctions pénales au Temple".


    -----
    4.7
    Ainsi tu n'es plus esclave (libéré des fausses doctrines et/ou de "l'ancien sacerdoce"), mais fils; et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Elohim.

    -----


    Nous ne sommes plus esclaves de quoi ?
    Nous ne sommes plus esclaves des "rudiments du monde" et des "religions",
    y compris de la "partie religieuse pénale" de la Torah ou des faux enseignements pharisiens
     !
    Nous savons hélas que les religieux confondent le "Code civil" et le "Code pénal"... quand ils ne préfèrent pas le "code civil de Babylone" !

    Nous sommes TOUS enfants d'Israël, nous sommes héritiers d'Avraham par Yéshoua, par la Grâce de Elohim.


    -----
    4.8
    Autrefois, ne connaissant pas Elohim, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature; (esclavage des faux dieux, des fausses doctrines)
    4.9
    mais à présent que vous avez connu Elohim, ou plutôt que vous avez été connus de Elohim, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments (cultes et traditions païennes ou anciennes), auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore?
    4.10
    Vous observez les jours, les mois, les temps et les années ! (calendriers profanes, païens, contraires au calendrier Biblique) 
    4.11
     Je crains d'avoir inutilement travaillé pour vous.
    -----


    Paul montre que les "rudiments du monde" dont il parle concernent premièrement les faux dieux que servaient auparavant les Galates.
    Et que dit Paul ? Que ces Galates retournent à leur anciens dieux en suivant des rudiments liés aux cultes de leur ancêtres ou de ceux qui les entourent en observant les jours, les mois, les temps et les années, autrement dit un calendrier profane non Biblique qui dépendait de leurs anciennes divinités... avec entre autre leur fameux "dimanche-sunday" du "dieu soleil" !

    Le pagano-christianisme suit encore les "rudiments" dont parle ici l'Apôtre Paul, ce sont des rudiments liés aux dieux étrangers. La quasi-totalité du monde dit "Chrétien" suit les traditions païennes des dieux étrangers avec Noël et le sapin, Pâques et les oeufs, etc... avec un autre calendrier suivant les temps, les mois et les années non Bibliques. Tous ces gens suivent les préceptes de l'empire romain en mélangeant des traditions païennes avec un peu de Torah parsemée ici ou là...
    Paul ne parle donc pas de ceux qui veulent vraiment suivre la Torah de YHWH !... et les pagano-chrétiens qui disent que les Galates voulaient "retourner sous la Loi" ne savent pas de quoi ils parlent puisque les païens de Galatie n'avaient jamais connu cette "Loi" !


    -----
    4.12
    Soyez comme moi, car moi aussi je suis comme vous. Frères, je vous en supplie.
    4.13
    Vous ne m'avez fait aucun tort. Vous savez que ce fut à cause d'une infirmité de la chair que je vous ai pour la première fois annoncé La Bonne Nouvelle.
    4.14
    Et mis à l'épreuve par ma chair, vous n'avez témoigné ni mépris ni dégoût; vous m'avez, au contraire, reçu comme un ange de Elohim, comme Yéshoua  Machia'h.
    4.15
    Où donc est l'expression de votre bonheur ? Car je vous atteste que, si cela eût été possible, vous vous seriez arraché les yeux pour me les donner.
    4.16
    Suis-je devenu votre ennemi en vous disant la vérité ?

    -----


    Ici, l'Apôtre Paul rappelle simplement son passé fraternel avec eux, en même temps que ses souffrances dans le ministère et après quelle situation douloureuse (flagellation ou lapidation) il leur a annoncé pour la première fois la "bonne nouvelle".

    -----
    4.17
    Le zèle qu'ils ont pour vous n'est pas pur, mais ils veulent vous détacher de nous, afin que vous soyez zélés pour eux.
    -----


    Dans ce verset, Paul parle de faux frères qui essayent de les détourner de La Torah de YHWH en enseignant un Faux Evangile qui mélange des doctrines païennes ou celles de "l'ancien sacerdoce" avec les commandements de Elohim, en pratiquant des oeuvres religieuses en dehors de ce qu'enseigne vraiment la Torah. Certains établissent la circoncision comme un rite de salut et une condition d'acceptation au sein de l'Assemblée d'Israël.


    -----
    4.18
    Il est beau d'avoir du zèle pour ce qui est bien et en tout temps, et non pas seulement quand je suis présent parmi vous.

    -----

    Paul rappelle que le zèle pour servir Elohim est bon et doit être permanent, sans "tuteurs" ou "surveillants religieux", même un "grand", non religieux, comme Paul.


    -----
    4.19
    Mes enfants, pour qui j'éprouve de nouveau les douleurs de l'enfantement, jusqu'à ce que Machia'h soit formé en vous,
    4.20
    je voudrais être maintenant auprès de vous, et changer de langage, car je suis dans l'inquiétude à votre sujet.

    -----


    Paul démontre ici l'Amour qu'il a pour eux d'où son inquiétude à leur égard et son souci de les voir "grandir" et non pas régresser.
    Il rappelle qu'aussi longtemps que "le Mashiah n'est pas formé en nous", ce sont les "douleurs de l'enfantement" car "être conçu d'en haut" n'est pas encore "être né" !


    -----
    4.21
    Dites-moi, vous qui voulez être sous la religion (νόμον loi sans article défini), n'entendez-vous point La Torah [τὸν νόμον] ?

    -----


    Paul les invite à nouveau à écouter vraiment La Doctrine de La Torah et non pas des doctrines religieuses. quelles qu'elles soient.


    -----
    4.22
    Car il est écrit qu'Abraham eut deux fils, un de la femme esclave, et un de la femme libre.
    4.23
    Mais celui de l'esclave (fausse ou ancienne religion) naquit selon la chair, et celui de la femme libre (Vraie "Religion" et surtout "nouveau sacerdoce" en Yéshoua) naquit en vertu de la promesse.

    -----



    De nouveau, Paul mentionne l'esclave qui symbolise la soumission aux "rudiments du monde" liés aux dieux païens donc liés à tout ce qui est en dehors de La Torah de l'Elohim Vivant, mais aussi aux anciens rituels sacrificiels liés au Temple et à "l'ancienne sacrificature".


    -----
    4.24
    Ces choses sont allégoriques; car ces femmes sont deux alliances. L'une du mont Sinaï, enfantant pour la servitude, c'est Agar, - (Sinaï rattaché ici aux Ismaélites descendants d'Agar et attachés aux dieux païens dont le dieu "sin" était vénéré par ces peuples, mais également en référence à la "Loi assortie de sanctions et sacrifices" telle qu'elle a été donnée à Moïse au mont Sinaï)
    4.25
    car Agar, c'est le mont Sinaï en Arabie, -et elle correspond à la Jérusalem actuelle, qui est dans la servitude avec ses enfants.
    -----

    Il faut avoir conscience que le nom "Sinaï" employé dans La Bible était déjà connu comme tel avant que les Israélites ne reçoivent les Commandements de Elohim car d'autres peuples l'avaient nommé ainsi en rappel du dieu "sin". Un autre nom est donné dans L'Ecriture par les Hébreux qui remplace ce "Sinaï" par "Horeb". Il n'est pas rare que dans La Sainte Ecriture, des lieux nommés par des hommes païens soient toujours mentionnés parce que ces lieux étaient connus ainsi. Il sont cités afin que l'on puisse avoir connaissance de leur localisation.



    Pourquoi est-ce que Paul relie "Agar" et "mont Sinaï" ?
    Certains pourraient croire que Paul parle ici de La Torah de YHWH en termes de "servitude".
    Ce n'est pas exactement le cas !


    Voyons deux interprétations complémentaires: 


    I - D'abord,
    Paul lie Agar au mont Sinaï  parce qu'elle donnera naissance au peuple Ismaélite dont un des dieux était le dieu "Sin", un dieu étranger d'où l'appellation de la région du Sinaï.

    Le nom Sinaï est cité dans L'Ecriture parce que ce nom était ainsi connu parce que déjà nommé. Toutefois, comme déjà dit, un autre nom s'est substitué à ce nom, c'est "Horeb" dans "L'Ecriture":

    Deutéronome 5:2
    YHWH, notre Elohim, a traité avec nous une alliance à Horeb


    Horeb signifie : sècheresse, désolation.

    Certains pensent que Paul fait ici référence à la "Jérusalem terrestre" parce qu'elle était à son époque esclave de l'autorité Romaine et obligée de se soumettre à une autorité terrestre qui vouait un culte à d'autres dieux. C'est pourquoi dans ce cas il relie Agar à cette Jérusalem terrestre.
    On pourrait dire qu'aujourd'hui, Jérusalem est toujours sous l'esclavage par tous les temples d'idoles se trouvant sur son sol (dôme du rocher, mosquées, églises catholiques, orthodoxes, etc...)


    II L'autre explication est liée aux différents "sacerdoces": Paul a évidemment très bien compris le "changement de sacerdoce" avec Yéshoua comme "Grand Souverain Sacrificateur" dans les lieux célestes. Ceci est intervenu avec la mort et la résurrection du Mashiah et Paul rappelle que la "Jérusalem terrestre" reste attachée aux rituels du Temple avec ses sacrificateurs. C'est encore vrai aujourd'hui, même sans Temple, sous d'autres formes... ou sans Torah du tout !
    Tout ceci est longuement développé et expliqué dans la lettre aux Hébreux. 



    -----
    4.26
    Mais la Jérusalem d'en haut est libre, c'est notre mère;
    4.27
    car il est écrit: Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes point ! Éclate et pousse des cris, toi qui n'as pas éprouvé les douleurs de l'enfantement ! Car les enfants de la délaissée seront plus nombreux Que les enfants de celle qui était mariée.
    -----


    La
     "Jérusalem d'en haut" est "spirituelle" et pas encore "descendue" (voir Héb 12:22 et Apoc 3:12 et 21:2). Elle est pour l'instant dans les coeurs de ceux qui ont été "conçus de nouveau" et qui se préparent à régner avec le Mashiah.

    (Paul fait également référence au "Royaume du Nord" qui fut banni et dont la descendance serait innombrable parmi les nations)


    Dans ces versets, l'apôtre parle ainsi des rachetés de "l'Israel de Elohim", de "tout Israël". Il parle des enfants de la délaissée faisant encore une fois référence à la promesse de Elohim sur le rétablissement de Sion, Le rétablissement de "TOUTE La Maison d'Israel", Juda (peuple Juif) et Ephraïm, devenus la totalité des nations greffées par Yéshoua.

    Esaïe 54:1-8
    Réjouis-toi, stérile, toi qui n'enfantes plus ! Fais éclater ton allégresse et ta joie, toi qui n'as plus de douleurs ! Car les fils de la délaissée seront plus nombreux Que les fils de celle qui est mariée, dit YHWH.
    Élargis l'espace de ta tente; Qu'on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas ! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux!
    Car tu te répandras à droite et à gauche; Ta postérité envahira des nations, Et peuplera des villes désertes.
    Ne crains pas, car tu ne seras point confondue; Ne rougis pas, car tu ne seras pas déshonorée; Mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, Et tu ne te souviendras plus de l'opprobre de ton veuvage.
    Car ton créateur est ton époux: YHWH des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d'Israël: Il se nomme Elohim de toute la terre;
    Car YHWH te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Elohim.
    Quelques instants je t'avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t'accueillerai;
    Dans un instant de colère, je t'avais un moment dérobé ma face, Mais avec un amour éternel j'aurai compassion de toi, Dit ton rédempteur, YHWH.



    -----
    4.28
    Pour vous, frères, comme Isaac, vous êtes enfants de la promesse;
    4.29
    et de même qu'alors celui qui était né selon la chair persécutait celui qui était né selon l'Esprit, ainsi en est-il encore maintenant.
    (les religions des hommes persécutent ceux qui veulent suivre La Torah de YHWH et les anciens rituels s'opposent au nouveau sacerdoce de Yéshoua)
    4.30
    Mais que dit l'Écriture ? Chasse l'esclave et son fils, (chasse les fausses doctrines et "change de sacerdoce" !) car le fils de l'esclave n'héritera pas avec le fils de la femme libre
    (Elohim ne tolère pas le mélange du Vrai avec le faux d'une part, et IL sait que Juda n'héritera dans son ensemble que beaucoup plus tard de la Promesse). 
    4.31
    C'est pourquoi, frères, nous ne sommes pas enfants de l'esclave (fausses doctrines et "ancienne sacrificature"), mais de la femme libre. (La Vraie Doctrine, La Torah de YHWH "complétée" par Yéshoua) 

    -----


    Là encore, Paul dit que ceux des nations qui ont été greffés sont enfants de la promesse et donc enfants d'Israël.
    Paul fait référence en allégorie aux persécutions exercées par ceux qui sont esclaves des doctrines babyloniennes mais aussi du Judaïsme rabbinique à l'encontre de ceux qui sont libérés de ces dogmes de Babylone et/ou de "l'ancien sacerdoce" et qui suivent la doctrine de Elohim complétée et manifestée en Yéshoua. Les croyants accomplis ou "Israëlites en Yéshoua" suivent par exemple les fêtes de l'Elohim Vivant avec une nouvelle compréhension ou révélation.
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/les-7-sept-fetes-de-yhwh-decortiquees-a48838802

    Précisons aussi que l'Islam n'existait pas encore et que le "fils de l'esclave" représente tout ce qui est "charnel" ou "homme animal" ou "homme religieux".



    -----
    Galates chapitre 5


    5.1
    C'est pour la liberté que Machia'h nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude.
    -----


    Machia'h nous a affranchi de Babylone et des doctrines des hommes. Nous sommes libérés de l'esclavage du péché, des fausses doctrines, mais aussi de l'ancien sacerdoce terrestre et répétitif. 


    Et toujours dans la continuité de notre lecture concernant l'esclave et la liberté dont parle l'Apôtre Paul :

    - esclavage = doctrines païennes babyloniennes, rudiments du monde, attachement aux lois sacrificielles .

    - liberté = libérés de toutes ces doctrines païennes babyloniennes par Yéshoua qui Lui nous rattache à La Sainte Doctrine et donc à la Torah.
    Paul rappelle aussi la liberté d'accès direct au "Trône de la Grâce" où nous avons un "Avocat auprès du Père" (1 Jean 2:1). 


    Romains 7:12
    La Torah [ μὲν νόμος] donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon.



    -----
    5.2
    Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Machia'h (Messie) ne vous servira de rien.
    5.3
    Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu'il est tenu de pratiquer La Torah [τὸν νόμον] (Enseignements de Elohim) toute entière... avec ses sanctions !

    -----


    De nouveau, Paul revient sur la circoncision car elle symbolise bien  dans cette assemblée des Galates, le fait que ceux-ci étaient influencés par
    l'autre fausse doctrine dont leur supposé salut pourrait dépendre. 
    Paul retourne l'argument en disant que s'ils se font circoncire dans ce but, ils doivent alors suivre TOUTE La Torah de YHWH avec ses rituels et ses sanctions, ou encore "code civil + code pénal" !
    ... ce qui n'a bien sûr rien à voir avec une "condamnation à obéir à la Torah-Loi de YHWH" puisque c'est avec joie que le "disciple" obéit à TOUT ce qui est bon et saint.
    Les pagano-chrétiens ajoutent en général qu'il est "impossible d'obéir à la Loi toute entière"... juste après avoir dit que "à Dieu tout est possible" !
    On sait ainsi que leur "Dieu" est un "menteur" !


    -----
    5.4
    Vous êtes séparés de Machia'h (Messie), vous tous qui cherchez la justification dans la religion (νόμῳ loi sans article défini); vous êtes déchus de la grâce.
    5.5
    Pour nous, c'est de La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) que nous attendons, par l'Esprit, l'espérance de la justice.

    -----


    De nouveau, et encore et encore, Paul parle de la JUSTIFICATION, de ceux qui cherchent à se justifier par les oeuvres religieuses qui annulent Le Salut par Le Sacrifice de Yéshoua à la croix et Son "nouveau sacerdoce". 
    Donc, ceux qui rejettent Le Salut EN Yéshoua et l'obéissance à la Torah sont forcément déchus de la grâce, autrement dit déchus du pardon de Elohim puisqu'ils rejettent Le Seul Moyen par lequel Elohim pardonne nos péchés.
    ... et comment connaîtraient-ils ce qu'est "le péché" s'ils n'ont pas de Torah puisque "le péché est la transgression de la Torah" (1 Jean 3:4) ?!
    Si on ne se repent pas "selon la Torah", si on ne demande pas pardon, le "Grand Souverain Sacrificateur", Yéshoua, est inutile !... et il n'y a plus de "grâce" ! 
     

    -----
    5.6
    Car, en Yéshoua Machia'h (Messie), ni la circoncision ni l'incirconcision n'a de valeur, mais La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) qui est agissante par la charité (L'Amour-agapê de Elohim). 
    5.7
    Vous couriez si bien: qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ?
    -----


    Ici encore, lire le mot "Foi" dans la pensée hébraïque, c'est à dire oeuvrer pour Elohim, en ayant l'Amour de Elohim pour les autres. "Adhérer", c'est "croire pour obéir". 

    Paul met encore la circoncision et l'incirconcision sur le même plan pour ce qui concerne l'obtention du Salut et l'entrée au sein de l'Assemblée d'Israël. Ceci ne dépend que de La Miséricorde de Elohim manifestée par le Sacrifice de Son Fils Yéshoua à la croix pour Son "nouveau sacerdoce" avec la "même Loi".
    Paul affirme encore et toujours que nous devons observer les commandements de YHWH.

    1Corinthiens 7:19
    La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des commandements de Elohim est tout.


    La circoncision et l'incirconcision ne sont rien quand à l'obtention du salut mais l'observation des Commandements de Elohim est tout car cette observation Est La Vraie Foi dont il parle dans Galates.


    -----
    5.8
    Cette influence ne vient pas de celui qui vous appelle.
    5.9
    Un peu de levain fait lever toute la pâte. (levain, symbole du péché) 
    5.10
    J'ai cette confiance en vous, dans le Seigneur, que vous ne penserez pas autrement. Mais celui qui vous trouble, quel qu'il soit, en portera la peine.

    -----



    Paul parle ici du levain qui est le symbole du péché dans L'Ecriture, donc il s'en prend au comportement de ceux qui "troublent" cette assemblée pour l'éloigner de la Torah de YHWH en prêchant par exemple la circoncision comme moyen de salut pour suivre des "rudiments" de leur ancien culte !

    De même aujourd'hui, le "levain des pharisiens" renvoie toujours à leur pouvoir religieux et s'aggrave avec le Talmud (surtout "de Babylone") des soi-disants "Sages d'Israël" qui ne sont ni "sages" ni "d'Israël"... mais victimes de la "plume mensongère des scribes" (Jér 8:8) !



    -----
    5.11
    Pour moi, frères, si je prêche encore la circoncision, pourquoi suis-je encore persécuté ? Le scandale de la croix a donc disparu !
    (Paul prêche la circoncision mais pas comme moyen de salut) 
    5.12
    Puissent-ils être retranchés, ceux qui mettent le trouble parmi vous !

    -----


    Paul leur dit ici qu'il prêche la circoncision c'est à dire qu'il ne s'oppose pas à la circoncision... pour les juifs principalement, et qu'il n'est en rien contre cette circoncision mais qu'il s'oppose à ceux qui en font un moyen de salut. Il leur démontre que le fait de prêcher la circoncision n'aide pas des Juifs non croyants en Yéshoua à reconnaître le Mashiah, le scandale de la croix n'ayant pas disparu.


    -----
    5.13
    Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair; mais rendez-vous, par la charité (L'Amour de Elohim), serviteurs les uns des autres. 
    5.14
    Car toute La Torah [ γὰρ πᾶς νόμος] est accomplie (rendue complète) dans une seule parole, dans celle-ci: Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
    5.15
    Mais si vous vous mordez et vous dévorez les uns les autres, prenez garde que vous ne soyez détruits les uns par les autres.
    -----


    Etant "libérés des fausses doctrines" et libérés de "toute sanction immédiate" (par exemple la lapidation pour les cas graves !), nous ne devons pas en profiter pour agir envers notre prochain selon la chair, c'est à dire au contraire, agir avec l'Amour de Elohim envers ce prochain.
    Ce n'est pas parce qu'il n'y a plus de sacrifices et d'offrandes à offrir au Temple que "tout est permis" !  

    D'autre part, "aimer son prochain comme soi-même" suppose de savoir "qui" nous sommes car les religieux aussi "aiment leur prochain comme eux-mêmes" ! 


    -----
    5.16
    Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. (ce n'est plus la peur du châtiment qui doit faire agir mais "l'Amour" déversé par "l'Esprit") !
    5.17
    Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez.

    -----


    Paul nous dit donc de marcher selon L'Esprit de Elohim et non pas selon la chair du "vieil homme"... ou avec un "autre esprit", celui des religieux.


    -----
    5.18
    Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous n'êtes point sous la religion. (νόμον loi sans article défini)
    -----


    On peut aussi traduire :
    Si vous êtes conduits par l'Esprit, vous ne l'êtes pas par les religions d'hommes ou par "l'ancien sacerdoce lévitique".

    Autrement dit ce n'est pas la vaine religion qui nous conduit mais L'Esprit de Elohim qui se manifeste ou doit se manifester.


    -----
    5.19
    Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution,
    5.20
    l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes,
    5.21
    l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. (autrement dit la désobéissance aux Commandements de Elohim) Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Elohim.

    -----



    Toutes ces perversions que Paul mentionne ici sont condamnées par La Torah de YHWH et si nous comprenons bien le mot "impureté", celui-ci concerne  plusieurs choses dans cette Torah. C'est notamment le cas dans La Torah alimentaire de Elohim. (cf Lévitique 11). 


    1 Pierre 1:14-16
    Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance.
    Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:
    Vous serez saints, car JE SUIS saint.


    A de nombreuses reprises dans La Torah, YHWH dit ce que cite ici l'Apôtre Pierre :
    Vous serez saints, car JE SUIS saint.

    Et notamment concernant les viandes pures et impures !

    Lévitiques 11:42-47
    Vous ne mangerez point, parmi tous les reptiles qui rampent sur la terre, de tous ceux qui se traînent sur le ventre, ni de tous ceux qui marchent sur quatre pieds ou sur un grand nombre de pieds; car vous les aurez en abomination. Ne rendez point vos personnes abominables par tous ces reptiles qui rampent; ne vous rendez point impurs par eux, ne vous souillez point par eux.

    Car je suis YHWH, votre Elohim; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car JE SUIS Saint; et vous ne vous rendrez point impurs par tous ces reptiles qui rampent sur la terre.

    Car je suis YHWH, qui vous ai fait monter du pays d'Égypte, pour être votre Elohim, et pour que vous soyez saints; car JE SUIS Saint.

    Telle est la loi touchant les animaux, les oiseaux, tous les êtres vivants qui se meuvent dans les eaux, et tous les êtres qui rampent sur la terre,
    afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l'animal qui se mange et l'animal qui ne se mange pas.



    Galates 5:19 
    Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution...


    Colossiens 3:5 
    Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie.


    Le terme "d'impureté" est donc aussi relatif dans la Torah à ce qui touche les viandes impures...
    Or, il est aisé de vérifier que les mangeurs de porc par exemple, sont toujours prêts à "avaler" n'importe quelle "doctrine impure"... dont la soi-disant "Torah abolie" !

    Plus on s'approche de l'Evangile de La Vérité de Yéshoua plus on s'approche de la Torah de YHWH. Les deux sont inséparables !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/pouvons-nous-chretiens-manger-du-porc-des-fruits-de-mer-de-tout-a59819901


    -----
    5.22
    Mais le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance;
    5.23
    contre de telles choses il n'y a pas de religion. (νόμος loi sans article défini) 

    -----


    Paul rappelle ici les fondamentaux de La Torah et il cite un mot essentiel: LA FIDELITE à Elohim, et donc à Sa Torah par Yéshoua.
    Il précise aussi que même "la religion" (ou l'ancien sacerdoce) n'est pas contre ces bonnes choses.



    -----
    5.24
    Ceux qui sont à Yéshoua Machia'h ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. (doctrines des hommes liées au péché, "hommes sans Loi")
    5.25
    Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'Esprit.
    5.26
    Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres.

    -----


    Ici Paul rappelle encore à cette assemblée d'aimer les frères dans Le Seigneur, ceux qui ont le même "Père".
    Il précise auparavant qu'un "disciple" doit "marcher comme Yéshoua Lui-même a marché" (1 Jean 2:6) et donc en "exécutant la chair avec ses passions et ses désirs". C'est la seule façon "d'aimer les frères".



    -----
    Galates chapitre 6

    6.1
    Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté.

    -----

    Paul dit aux assemblées de reprendre ceux qui s'éloignent des Commandements de Elohim mais de ne pas s'enorgueillir en le faisant et de le faire dans l'Amour de Elohim, avec le "jugement" de "l'homme spirituel":
    http://jyhamon.eklablog.com/juger-spirituellement-a62473095


    -----
    6.2
    Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi La Torah [τὸν νόμον] de Machia'h (Messie). (La Torah que Elohim révéla aux hommes par Moshé est la même que celle de Machia'h)
    6.3
    Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il s'abuse lui-même.
    6.4
    Que chacun examine ses propres oeuvres, et alors il aura sujet de se glorifier pour lui seul, et non par rapport à autrui;
    6.5
    car chacun portera son propre fardeau.

    -----


    Là encore il s'agit de s'enseigner les uns les autres sur la "Torah unique" (Moshé complété par Yéshoua) dans l'Amour du Seigneur et en étant "responsable pour soi-même".

    -----
    6.6
    Que celui à qui l'on enseigne une parole fasse part de tous ses biens à celui qui l'enseigne.
    6.7
    Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Elohim. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.
    6.8
    Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.
    6.9
    Ne nous lassons pas de faire le bien; car nous moissonnerons au temps convenable, si nous ne nous relâchons pas.

    -----


    Ici, Paul enseigne à suivre La Doctrine Véritable et à L'enseigner contre la juste rémunération... d'un autre enseignement et/ou d'un partage de tout ce que l'on a et que l'on est... ce qui se retrouvera dans la "vie éternelle". 
    "Semer" (des fausses doctrines) comme le font les religieux pour satisfaire leurs besoins terrestres à l'aide fausses "dîmes"* est une monstruosité qui condamne à "moissonner la corruption".
    La Doctrine Véritable Est La Torah de YHWH ET Le Témoignage de Yéshoua comme Le confirme ce verset de l'Apocalypse :

    Apocalypse 14:12
    C'est ici la persévérance des saints, qui gardent Les Commandements de Elohim et la foi de Yéshoua.


    * Voir: http://jyhamon.eklablog.com/la-dime-hier-et-aujourd-hui-a93026833



    -----
    6.10
    Ainsi donc, pendant que nous en avons l'occasion, pratiquons le bien envers tous, et surtout envers les frères en la Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) 
    6.11
    Voyez avec quelles grandes lettres je vous ai écrit de ma propre main.
    6.12
    Tous ceux qui veulent se rendre agréables selon la chair vous contraignent à vous faire circoncire, uniquement afin de n'être pas persécutés pour la croix de Machia'h (Messie).

    -----



    Paul donne la raison pour laquelle certains voulaient leur imposer la circoncision comme condition de salut, ils le faisaient par peur de certains Juifs qui les persécutaient à cause de leur foi en Machia'h.
    S'il parle de sa "propre main" et de ses "grandes lettres", c'est pour attester sa signature comme dans 1 Cor 16:21, Col 4:18, 2 Th 3:17 ou Philémon 1:19 et souligner que sa mauvaise vue l'oblige à "écrire grand" (il n'y avait évidemment pas d'opticiens et d'oculistes en ce temps-là). Le reste de ses lettres était le plus souvent écrit par un secrétaire.


    -----
    6.13
    Car les circoncis eux-mêmes ne gardent point la religion (νόμον loi sans article défini); mais ils veulent que vous soyez circoncis, pour se glorifier dans votre chair.

    -----


    Et ici Paul rappelle que la circoncision ne fait pas automatiquement d'une personne quelqu'un qui observe La Torah comme il le dira à des Juifs de Rome, surtout si c'est pour se vanter de faire des "prosélytes".


    -----
    6.14
    Pour ce qui me concerne, loin de moi la pensée de me glorifier d'autre chose que de la croix de notre Seigneur Yéshoua Machia'h, par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde !
    6.15
    Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature.

    -----


    Ici encore Paul rappelle que la "circoncision du coeur" ne dépend pas de la circoncision dans la chair et surtout que cette "circoncision du coeur" produit une "mort à soi-même", et donc à être "mort pour un monde qui est également mort pour nous".
    Il ira jusqu'à dire: "Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair.
    Mais le Juif, c’est celui qui l’est intérieurement ; et la circoncision, c’est celle du cœur, selon l’esprit et non selon la lettre. La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais de Elohim" (Rom 2:28,29).



    N'oublions pas que le "credo" de La Foi Véritable Est Celui-ci :

    Deutéronome 6:5 
    Tu aimeras YHWH, ton Elohim, de tout ton coeur, de toute ton âme et de toute ta force.


    Celui qui aime vraiment Elohim suivra Ses Commandements et croira en toute Sa Parole, en toutes Ses Prophéties concernant Le Machia'h et reconnaîtra en Yéshoua ce Machia'h promis car notre Elohim conduit toutes les brebis errantes qui L'aiment vers La Vérité.

    Deutéronome 11:1 
    Tu aimeras YHWH, ton Elohim, et tu observeras toujours ses préceptes, ses lois, ses ordonnances et ses commandements.

    Deutéronome 30:6 
    YHWH, ton Elohim, circoncira ton coeur et le coeur de ta postérité, et tu aimeras YHWH, ton Elohim, de tout ton coeur et de toute ton âme, afin que tu vives.



    -----
    6.16
    Paix et miséricorde sur tous ceux qui suivront cette règle, et sur l'Israël de Elohim !

    -----


    Là encore nous voyons que Paul fait mention de "l'Israel de Elohim", c'est à dire des Juifs et non-Juifs en Yéshoua, réconciliés dans "un seul homme nouveau" et dans "l'alliance nouvelle" entre les "deux Maisons" (Jérémie 31:31; Héb 8:8)


    -----
    6.17
    Que personne désormais ne me fasse de la peine, car je porte sur mon corps les marques de Yéshoua.
    6.18
    Frères, que la grâce de notre Seigneur Yéshoua Machia'h (Messie) soit avec votre esprit ! Amen !

    -----


    Paul leur rappelle qu'il est l'un de ceux qui souffrent les persécutions pour la cause du Vrai Evangile, la véritable Bessora Tova, la "bonne nouvelle du Royaume".




    En conclusion:

    Les assemblées pagano-chrétiennes devraient arrêter de vouloir faire des lettres de Paul, dont cette lettre aux Galates, une nouvelle Torah (ou "non Torah" !) alors que cet apôtre s'appuyait entièrement sur l'Ecriture et donc l'Enseignement-Loi de Elohim !


    Beaucoup oublient de lire les lettres de Paul à la lumière de cette "Ecriture", cette Torah, et beaucoup d'autres "n'oublient pas" puisqu'ils n'en ont jamais pris connaissance !
    Ainsi, ils sortent presque toujours les propos de l'apôtre de leur contexte et de la pensée hébraïque en y ajoutant leur "esprit grec" avec de plus les fausses traductions grecques... et latines.
    La plupart d'entre eux ignorent que ceux qui vérifiaient l'Evangile que Paul prêchait (pour voir "si ce qu'on leur disait était exact", Actes 17:11) ne regardaient jamais dans des "lettres" qui pour certaines d'entre elles n'étaient pas encore rédigées et de toute façon peu diffusées, mais ils regardaient "l'Ecriture", La Torah et les Prophètes, en référence avec ce qu'ils connaissaient de Yéshoua, témoignage exprimé plus tard dans "les Evangiles".

    C'est bien la preuve que nous devons lire les lettres de Paul à la seule lumière de "l'Ecriture" (le Tanakh).
    Ces lettres de "l'apôtre des païens" n'ont pas vocation à se substituer à la "Loi-Instruction", ce sont des lettres destinées à des assemblées naissantes et d'origine païenne qui ont besoin de connaître cette Torah sans tomber dans les pièges religieux induits par "l'ancien sacerdoce" ou les traditions locales...
    Par exemple, Paul ne s'adresse pas aux Romains ou aux Galates comme il s'adressera aux Ephésiens ou aux Corinthiens ârce que chaque assemblée avait des problèmes bien particuliers et des questions particulières.
    C'est pour ces raisons que lorsque nous lisons ces lettres, il faut tenir compte du contexte historique et local ainsi que des personnes à qui il s'adresse pour bien évaluer les textes.

    Beaucoup d'autres, pour des raisons injustifiables, décident de rejeter les écrits de l'apôtre Paul sous prétexte que ses lettres iraient à l'encontre de la Torah et des Prophètes (ou même des évangiles) !
    Quelle grave et terrible erreur que de penser de la sorte sous prétexte que des ignorants détournent des écrits qu'ils ne comprennent pas ! De telles lettres sont d'une immense richesse pour nous aider à comprendre les détails  qui concernent la Sainte Torah ainsi que les Prophètes. 
    Ces lettres apportent énormément dans la vie des croyants qui se donnent la peine de comprendre des textes essentiels en revenant à la pensée et à l'écriture hébraïque, celle que les religieux croient "ancienne" sinon "morte" pour suivre "l'ancienne mode" Marcion !

    L'Apôtre Paul fut un instrument majeur entre les mains de YHWH pour apporter le message de La Bonne Nouvelle du Machia'h Yéshoua aux nations et c'est finalement aujourd'hui que ses écrits sont le plus appréciables et appréciés... pour "ceux qui ont des oreilles..."
    Il s'appuyait évidemment dans tous ses discours sur la Torah, les Prophètes et la vie de Yéshoua pour édifier les Assemblées et cela reste fondamental encore aujourd'hui.
    L'Esprit de Elohim a toujours puissamment inspiré la pensée et l'écrit de "l'envoyé vers les païens".

    Comme le dit très bien l'Apôtre Pierre, de telles lettres peuvent être détournées par des gens "mal affermis" qui en "tordent le sens" pour en faire une ou des doctrines opposées à la Torah de YHWH.


    Il faut que les contestataires issus du pagano-christianisme aient bien à l'esprit que, si en lisant Paul, ils comprennent des choses contraires à ce qu'enseigne la Torah de YHWH, alors ils peuvent être assurés qu'ils n'ont rien compris aux propos de l'apôtre car celui-ci ne contredit JAMAIS la Torah, ni les Prophètes, ni les Evangiles.

    Tout cela pour dire et rappeler avec insistance que les écrits de la Bériyth haHadashah (Alliance renouvelée) ne sont pas là pour remplacer "La Torah et les Prophètes" mais pour être lus comme des textes qui expliquent par l'Esprit Saint des notions primordiales pour mettre La Torah de YHWH en application dans la vie du croyant et dans le cadre du nouveau sacerdoce qui a été instauré. 

    Pour ne pas faire dire à Paul ce qu'il ne dit pas, il est essentiel de toujours revenir à la pensée hébraïque sans les fausses traductions gréco-latines et de lire ses propos à la lumière de la Torah, des Prophètes et des autres écrits de l'Alliance renouvelée car la "Bible" est un tout qui ne se contredit jamais.
    Cette "Alliance renouvelée" et commentée est le témoignage qui confirme "l'Ecriture (Tanakh)".



    Que YHWH-Adonaï notre Elohim soit notre seul inspirateur par Son Esprit Saint et "Esprit de Vérité".





    JYH
    D'après: "les Ecritures", traduction Strong, Google search, et autres contributions "messianiques" très corrigées.

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source)

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  •  

    Rediffusion 2016 (avec corrections)


     

     "Epître aux Galates verset par verset"

     



    Pourquoi une Nième présentation de la "Lettre aux Galates" et pourquoi vouloir expliquer verset par verset cet "Epître" ?

    Tout simplement parce que cette Lettre de Paul (Shaoul) est utilisée régulièrement et confusément comme référence par ceux qui se disent "libérés de la Torah" de Elohim ou encore "sous la grâce" donc "pas sous la Loi" en sortant tout le texte de son contexte !
    Ils lisent ainsi tous les versets avec un "esprit grec" et non pas avec la pensée hébraïque de Paul. Ils y ajoutent aussi leurs a priori religieux résultants du terrible formatage pagano-chrétien accompagné des fausses traductions de la Rome papale.
    Voilà pourquoi il est absolument indispensable de présenter une étude verset par verset pour faire taire les "abolitionnistes" de cette Sainte Torah à laquelle nous devons nous soumettre en tant que serviteurs de YHWH notre Elohim.


    Avant de commencer cette étude, présentons les connaissances préalables et nécessaires pour une nouvelle lecture:



    La "Loi", quelle Loi ?



    -
    Le mot Grec "nomos", νόμος, traduit par "loi" est utilisé entre autre pour faire mention de La Torah, Les 5 Livres de Moshé (Moïse), mais pas uniquement car ce mot est aussi utilisé pour parler d'un "système religieux particulierdont "l'ancien" système sacerdotal" des "sacrifices" et "holocaustes" au Temple. 
    Il faut savoir par ailleurs que ce "nomos" peut avoir jusqu'à 7 sens différents selon le contexte et qu'il n'y a que les religieux pagano-chrétiens de bas niveau de connaissance qui s'y trompent.
    On peut distinguer des différences dans une phrase selon le contexte de cette phrase mais aussi dans beaucoup de cas si le mot a un article défini devant ou s'il n'en a pas. 

    Par exemple s'il y a écrit :

     νόμος , c'est La Torah = 5 Livres de Moshé (Moïse) = Enseignements de Elohim 

    ou

    τοῦ νόμος = La Torah = 5 Livres de Moshé = Enseignements de Elohim 

    ou

    τὴν νόμος = La Torah = 5 Livres de Moshé = Enseignements de Elohim 

    etc... 



    - MAIS
     lorsqu'il est écrit :

    νόμος , "loi", sans article défini, cela signifie : "système religieux" qui peut être lié aux 5 Livres de Moshé (Moïse) mais peut être également lié aux lois des hommes.
    Il faut donc tenir compte absolument de ce contexte des phrases car le mot "loi" sans article défini peut parler soit de "l'ancien sacerdoce"* religieux lié à La Torah de Elohim, soit d'un système religieux lié à des doctrines humaines en dehors de La Torah de Elohim nommées aussi les "takanoth" = la "loi Juive" qui est une loi orale rajoutée à La Torah de Elohim.
    * Cet "ancien sacerdoce" ne peut en aucun cas être remplacé par un soi-disant "ancien testament": http://jyhamon.eklablog.com/3-nouveau-testament-au-lieu-de-alliance-renouvelee-a78524315

    Tout dépend de ce fameux contexte et "nomos" peut également concerner des "ordonnances" liées aux "sanctions" relatives à la "Loi-Torah"... mais remplacées par le sacrifice parfait de Yeshoua, d'où la difficulté de comprendre par exemple "oeuvres de la Loi".
    Voir:
    http://jyhamon.eklablog.com/13-sans-les-oeuvres-de-la-loi-au-lieu-de-sans-les-lois-sacrificielles-a88629827

     En tenant compte de ces subtilités, nous verrons que cela peut et doit changer notre compréhension de certains versets lorsque nous lirons les lettres de Paul dont la Lettre aux Galates.

    Source de cette information ici :
    http://concordances.org/greek/3551.htm


    Traduction en Français (Strong) :
    3551 nómos – loi. 3551 (nómos) est utilisé pour:

    a) La Loi (Ecriture), fait référence aux 5 Livres des Ecritures; 
    ou

    b) à un système religieux ou de pensée (théologie*), spécialement quand "nomos" apparaît sans l'article défini Grec.
    * Et quand on pense que la "théologie" est "l'étude de Théos"... on sait que ce n'est pas celle de Elohim !



    Il existe toutes sortes de "lois" dans un pays et lorsque nous employons ce mot "loi" nous pouvons déjà l'utiliser dans différents sens. Cela peut être "la Constitution", le "Code civil" (auquel est associé un "code pénal" !) comme cela peut être le "code du commerce" dans d'autres cas ou le "code de la route", etc, etc.


    Répétons le:

    - La
    langue hébraïque utilise un mot spécifique pour désigner "La Loi de Elohim", c'est à dire les 5 Livres de Moïse et c'est : "La Torah" qui signifie exactement en français: "Enseignement", "Instruction".

    - Il y a un autre mot pour désigner la "loi religieuse Juive" et c'est "Takanah"... cela se traduit aussi par "loi" mais concerne spécifiquement cette "loi religieuse Juive rabbinique" composée de traditions orales érigées en "loi" mais qui pour certaines contredisent La Torah de Elohim = 5 Livres de Moshé.

    Sachons aussi que les écrits de "L'Alliance renouvelée" ont été d'abord rédigés "en hébreu" (!) puis traduits ensuite en Grec. Pour preuve, l'Evangile de Matthieu qui a bien été retrouvé rédigé en hébreu... et le pire est arrivé avec les traductions latines de Jérôme de Stridon pour le compte du Pape Damase 1er dans la foulée des hérésies de Constantin empereur !



    La "Foi", quelle Foi ?
     


    Il faut aussi connaître la signification du mot "Foi" employé par les Apôtres et les Prophètes !

    On peut dire que ce mot "Foi", que ce soit en grec ou en français, regroupe les deux mots hébreux suivants :

    - Foi = Emouna אמונה . Le concept et ses dérivés qui apparaissent dans ce mot sont: "Fidélité", "Vraie Doctrine", "Soutien", "se placer du côté de Elohim, agir avec Elohim, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements."
    On peut simplifier par: "adhérence" = "croire pour obéir".

    - Confiance = Batah בָּטַח = "placer sa confiance"... en Elohim.


    Nous pouvons aussi regarder dans le texte Grec de cet Epître :
    http://ba.21.free.fr/ntgf/galates/galates_1_gf.html



    Pour cette relecture de la Lettre aux Galates, voici comment nous procéderons:

    Lorsque νόμος , nomos, loi, a un article défini devant, nous traduirons fort justement par "Torah" (5 Livres de Moshé, Enseignement de Elohim) et lorsque ce même mot n'a pas d'article défini devant, nous traduirons par "religion" (d'homme) puisque c'est le cas.
    Il faut rappeler que ce mot loi=religion peut être lié à La Torah de Elohim comme ne pas l'être. C'est donc à nous de nous faire notre opinion d'après le texte et le contexte mais n'importe quel "intelligent" avec "sagesse d'en haut" sait le faire.

    Précisons enfin que si c'est Shaoul de Tarse qui a été choisi comme "apôtre des païens", ce n'est pas du tout par hasard !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/pourquoi-saul-de-tarse-comme-apotre-des-paiens-a91827009 




    ETUDE DU TEXTE
     


    Le texte de Galates est écrit en bleu afin de le distinguer des explications.


    -----
    Galates chapitre 1

    1.1
    Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par un homme, mais par Yéshoua  Machia'h (Messie) et Elohim le Père, qui l'a ressuscité des morts,
    1.2
    et tous les frères qui sont avec moi, aux Assemblées de la Galatie...

    -----


    Profitons-en pour nous pencher sur l'origine du peuple des Galates afin de bien connaître le contexte:

    Les Galates (appelés aussi Gallogræci) sont des peuples celtes qui, dans l’Antiquité, ont migré dans le centre de l’Asie Mineure, région nommée d’après eux Galatie.

    De Gaule cisalpine, des troupes celtes ont pris la route des Balkans, ils ont traversé la Macédoine et gagné la Grèce, pillant au passage le temple de Delphes, lors de la Grande expédition. À ce moment ils se divisent, certains d’entre eux retournant en Gaule dans les Cévennes et autour de Toulouse où ils sont désormais désignés comme Volques Tectosages.
    Les autres, ayant franchi l’Hellespont, les Galates, commandés par Lutérios et Léonorios, arrivent dans ce pays vers 278 av. J.-C. à l’invitation du roi Nicomède Ier de Bithynie afin de combattre Antiochos Ier, roi séleucide. Leur appui lui assura le trône, et il leur donna en récompense des terres situées au sud de son royaume, sur les bords du Sangarius. Avant de s'y établir, les Gaulois dévastèrent toute la partie de l'Asie Mineure baignée par la mer Egée, depuis la Troade jusqu'à la Carie.Vaincus par Antiochos Ier, roi de Syrie en 277 et par Attale Ier, roi de Pergame en 241, ils se concentrèrent dans la partie nord de la Grande Phrygie, lui donnèrent le nom de Galatie, et reçurent eux-mêmes le nom de Gallo-Grecs , parce qu'ils se mêlèrent à la population grecque et phrygienne du pays.

    Géographiquement, leur implantation est délimitée par le royaume du Pont et la Paphlagonie au nord, la Cappadoce à l’est, le royaume de Pergame au sud et la Bithynie à l’ouest. Ils sont désignés par l’appellation commune de Communauté des Galates (en grec Koinon Galaton, en latin Commune Galatarum).
    Cette communauté est composée de trois peuples principaux :
    les Trocmes sont situés à l'intérieur des terres, leur capitale est Ancyre (aujourd’hui Ankara)
    les Tectosages ont les cités de Pessinonte, Gordion et de Tolistotoca
    les Tolistoboges ont les villes de (Tavium) et de Eccobriga.
    Chacun de ces peuples est composé d’une tétrarchie dont le pouvoir politique est partagé entre un chef, un juge (dikastès) et un commandant (stratophylax), celui-ci ayant deux officiers sous ses ordres (hypostratophylax).
    Les Galates forment une confédération d’États guerriers, dirigée par une aristocratie militaire. Si l’on en croit Strabon, les tétrarques et les 300 membres du conseil se réunissent dans le Drunemeton (voir Nemeton), le sanctuaire où se rendent la justice et d’autres affaires. Leur économie est basée sur l’élevage, mais surtout les razzias, les pillages, les rançons, avec une réputation de cruauté.


    Les Galates vont mettre en coupe réglée les cités d’Asie Mineure, batailler contre Pergame et entrer au service des Séleucides Antigone II Gonatas et Hiérax. En -189, une expédition romaine menée par Manlius Vulso ravage la Galatie. Eumène II, roi de Pergame, vainqueur des Gaulois, aurait même annexé la Galatie en -183. Toutefois, un senatus-consulte du sénat romain octroie l'autonomie aux Galates en -166.
    Les Galates luttent contre Mithridate, roi du Pont et détruisent un corps d'armée en -73.
    La réorganisation administrative de l'Asie Mineure par Pompée confie le pouvoir à trois princes, sous la surveillance du Tolistobogien Déiotaros, qui est fait roi (66 av. "J.-C".) Une nouvelle réorganisation aura lieu avec Antoine, agrandissant le territoire de la Galatie, mais confiant le pouvoir à des hommes sûrs, étrangers aux familles régnantes (37/36 av. J.-C.)
    Elle est évangélisée dès les débuts de l’ère chrétienne. (...)
    Au ive siècle, saint Jérôme rapporte que les Galates d'Ancyre parlent le gaulois de Trèves.

    Le nom de ce peuple est resté présent en Turquie avec le nom du quartier de Galata d’İstanbul.
    Le Lycée de Galatasaray (palais de Galata) est proche de l'ancien quartier des Galates.

    source :wikipédia



    -----
    1.3
    que la grâce et la paix vous soient données de la part de Elohim le Père et de notre Seigneur Yéshoua Machia'h (Messie),
    1.4
    qui s'est donné lui-même pour nos péchés, afin de nous arracher du présent siècle mauvais, selon la volonté de notre Elohim et Père,
    1.5
    à qui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen!

    -----


    "afin de nous arracher du présent siècle mauvais"

    Shaul (Paul) introduit ici tout ce qu'il va développer par la suite parce que ce "siècle mauvais" s'oppose intrinsèquement à la Sainte Loi (Torah-Instruction) de YHWH.


    -----
    1.6
    Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Machia'h (Messie), pour passer à une autre Bonne Nouvelle (Evangile).
    1.7
    Non pas qu'il y ait une autre Bonne Nouvelle, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser La Bonne Nouvelle de Machia'h (Messie).
    1.8
    Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait une autre Bonne Nouvelle que celle que nous vous avons prêchée, qu'il soit anathème !
    1.9
    Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: si quelqu'un vous annonce une autre Bonne Nouvelle que celle que vous avez reçue, qu'il soit anathème !

    -----


    Ces versets montrent à l'évidence que les Galates déviaient du Véritable Evangile de Yéshoua le Machia'h qui était enseigné par les apôtres. Paul s'adresse donc à une assemblée qui s'écarte de la voie droite et Juste de l'Elohim Vivant.

    Encore faut-il avoir conscience de ce qu'est Le Véritable Evangile dont parle Shaul (Paul) car cette notion de Vrai Evangile est souvent très floue et déformée.

    Ainsi donc, petit rappel avant de continuer notre explication de la lettre aux Galates.

    La définition du mot "Evangile" est la suivante: 
    - Grec ancien εὐαγγέλιον / euangélios
    - Ce mot souvent employé signifie en général "Bonne Nouvelle" mais c'est une approche insuffisante.
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/24-evangile-euagelion-au-lieu-de-bessora-tova-et-b-rit-hadashah-a107795370

    Dans les églises ou assemblées pagano-chrétiennes, beaucoup de faux "évangiles" que nous connaissons sont déjà dénoncés et à juste titre comme par exemple le Coran, le Magistère romain (oui, ce sont des "évangiles")... ou encore et parfois même le faux "évangile de la prospérité", du "kingdom now", etc... MAIS il y a un faux évangile beaucoup plus insidieux qui a pénétré nos assemblées depuis très longtemps et qui n'est quasiment pas dénoncé !

    Ce faux Evangile consiste à utiliser des paroles véritables issues de "La Parole de Elohim" mais en y glissant un dangereux concept qui consiste à faire croire que l'Evangile se substitue à la Torah de YHWH. "L'Evangile" serait supérieur à La Torah de YHWH et même l'annulerait !
    C'était déjà l'opinion du gnostique Marcion dès le IIème siècle ! 

    Sachons donc qu'il s'agit du pire des FAUX EVANGILES !

    La véritable "bonne nouvelle du Royaume" ne se substitue pas à La Torah de YHWH car elle fait partie intégrante de cette Torah !

    La fausse doctrine en question vient entre autre d'une très mauvaise interprétation des lettres de l'Apôtre Paul... dont sa Lettre aux Galates ! 

    L'Apôtre Pierre a par ailleurs mis en garde la Qéhila (Assemblée... mal traduit par "Eglise") contre ce qui pourrait arriver à tous ceux qui interpréteraient de manière tronquée les lettres de Paul.

    2 Pierre 3:16 
    C'est ce qu'il (Paul) fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures,pour leur propre ruine.


    "pour leur propre ruine"

    ... et c'est ce que nous voyons aujourd'hui !

    Beaucoup de fausses doctrines de "l'Eglise" (ou des "christianismes") proviennent de ces interprétations erronées des lettres de Paul, serviteur de Elohim. Ce verset de l'apôtre Pierre allait se révéler prophétique pour les temps présents et futurs !


    Mais quel est donc le Vrai Evangile, la Vraie Bonne Nouvelle, la Vraie Bessora Tova annoncée par tous les apôtres ?


    La voici !

    La Bonne Nouvelle Est Yéshoua, la Parole de YHWH "venue en chair" pour nous sauver en payant le prix de nos péchés à la croix... mais aussi pour devenir le "nouvel Adam", "l'homme nouveau", le "premier-né d'un grand nombre de frères"...
    Beaucoup pensent que c'est ce qui est effectivement prêché dans la plupart des "églises", du moins avec les mots, même sans les comprendre, ou en appuyant seulement sur "la grâce"*. Soit, mais ce n'est pas le seul problème car la "bonne nouvelle" va plus loin que cette vérité et c'est cela qui n'est jamais prêché.
    * Voir: http://jyhamon.eklablog.com/la-grace-article-ultra-court-et-hyper-simple-a80255036

    La Bonne Nouvelle c'est aussi que Yéshoua a payé pour toutes nos infractions à La Torah de YHWH en tant que cause de la dispersion de nos pères Israélites (10 Tribus du Nord et royaume du Sud de Juda) aux 4 extrémités de la terre.

    Yéshoua a réparé l'Alliance que nous avions tous brisée !... et IL a été placé comme nouveau "Grand Souverain Sacrificateur" dans cette "Alliance renouvelée" avec un "nouveau sacerdoce" et non pas un "nouveau testament". Ceci n'est également jamais prêché, comme déjà dit !
    Il a réparé les brèches car Il a payé à la croix l'infraction qui nous tenait TOUS (Juda et Ephraïm) à l'écart de Elohim !

    Yéshoua a intercédé pour nous tous et grâce au prix payé et de "l'Alliance renouvelée" en son sang, nous pouvons revenir dans l'assemblée "d'Israël", "tout Israël". Nous sommes à nouveau intégrés à l'Alliance de Elohim, nous sommes réconciliés avec Elohim et IL peut à nouveau nous placer tous sous Son Alliance parfaite ! Et Quelle Est Cette Alliance ? L'Alliance de La Torah de YHWH, Torah qui signifie "Instruction", "Enseignement" !

    Ceci est prophétisé en Jérémie 31:31: "Voici, les jours viennent, dit YHWH, Où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda Une alliance nouvelle" !
    ...et rappelé en Hébreux 8:8: "Car c’est avec l’expression d’un blâme que le Seigneur dit à Israël : Voici, les jours viennent, dit le Seigneur, Où je ferai avec la maison d’Israël (Ephraïm) et la maison de Juda Une alliance nouvelle". 
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/l-etat-d-israel-est-il-l-israel-de-elohim-1ere-partie-nouvelle-version-a117302204



    Elohim ne nous a pas rachetés pour que nous vivions comme des païens.
    Il nous a rachetés pour que nous devenions Saints comme Lui Est Saint !
    Il nous appelle à la Sanctification !

    Et pour savoir ce qu'est d'être Saint aux yeux de Elohim, il suffit de plonger nos coeurs et nos âmes dans Sa Torah Parfaite !

    Lévitique 19:2 
    Parle à toute l'assemblée des enfants d'Israël, et tu leur diras : 
    Soyez saints, car je suis saint, moi, YHWH, votre Elohim.


    Etre Saint signifie "Mis à part". Nous sommes mis à part pour Elohim.
    Nous sommes séparés du péché mais pour connaître ce qu'il faut faire pour rester hors du péché, il faut absolument se plonger dans La "Loi" Parfaite de YHWH.

    1 Pierre 1:13-16
    C'est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Yéshoua Machia'h (Messie) apparaîtra.
    Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance.
    Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:
    Vous serez saints, car je suis saint.


    1Jean 3:4 
    Quiconque pèche transgresse La Torah, et le péché est la transgression de La Torah.



    La Bonne Nouvelle de notre rédemption en Yéshoua ne peut nous séparer de La Torah Pure de YHWH car celui qui se sépare de L'Instruction de YHWH  ne peut pas mettre en pratique cette bonne Instruction et ne peut pas plaire à Elohim.

    La Bonne Nouvelle de notre rédemption en Yéshoua nous délivre de la "loi du péché" (l'obligation de pécher !) et comme le dit l'Apôtre Pierre :

    Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance.
    Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit:
    Vous serez saints, car je suis saint.



    Prenons un exemple concret.

    Vous êtes sur la route dans votre voiture et vous commettez une infraction à la "loi routière" ou "Code de la route", la police vous arrête et va vous donner une amende à payer... mais voici qu'un homme qui n'a commis aucune infraction accepte de payer cette amende à votre place.
    Vous reprenez le volant !
    Question : "allez-vous continuer à enfreindre la "loi routière" sous prétexte que cet homme généreux a payé pour vous ? Ou alors au contraire par reconnaissance pour cet homme allez-vous respecter cette "loi routière" ?
    Ou pire, allez-vous décréter que le "Code de la route" a été "aboli" sous prétexte que vous n'avez pas eu de sanction ?!

    Le Vrai "Evangile" ne consiste pas à rester dans le péché mais consiste d'une part à être racheté de ce péché par le sacrifice de "l'Alliance renouvelée en Yéshoua" qui nous restaure et d'autre part nous permet d'entrer à nouveau dans L'Alliance de La Torah de YHWH afin de La suivre !

    Esaïe 52:7 
    Qu'ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion: ton Elohim règne !


    Nous ne sommes plus des étrangers, étrangers que nous étions en raison de nos infractions à l'Alliance de Elohim, mais nous pouvons à présent entrer dans l'Assemblée de Elohim grâce au prix que Yéshoua a payé... si du moins nous nous repentons ! Voilà la bonne nouvelle !

    Nous sommes devenus héritiers et nous pouvons maintenant suivre La Loi de YHWH car nous sommes réintroduits dans Son Alliance grâce au sacrifice de Yéshoua !


    Ephésiens 2:19 
    Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors ; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Elohim.


    Que La Bonne Nouvelle en Yéshoua que nous annonçons soit en conformité avec La Torah de notre Elohim. C'est le seul critère qui permet de distinguer Le Vrai Evangile du faux et le vrai croyant du religieux ignorant.



    -----
    1.10
    Et maintenant, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Elohim ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Machia'h.
    1.11
    Je vous déclare, frères, que La Bonne Nouvelle qui a été annoncée par moi n'est pas de l'homme;
    1.12
    car je ne l'ai ni reçu ni appris d'un homme, mais par une révélation de Yéshoua Machia'h.

    -----


    Paul essaye de convaincre cette assemblée de sa légitimité quant à l'annonce du Vrai Evangile en leur rappelant que cet Evangile qu'il prêche lui a été révélé par Yéshoua Lui-Même !... donc pas dans des écoles bibliques pagano-chrétiennes comme aujourd'hui ! Il met ainsi l'accent sur la dérive de plusieurs assemblées qui consiste à suivre les enseignements religieux des hommes.
    C'est pourquoi il leur fait remarquer qu'il ne cherche pas à plaire aux hommes mais à Elohim.

    -----
    1.13
    Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme (religion d'hommes), comment je persécutais à outrance et ravageais l'Assemblée de Elohim,
    1.14
    et comment j'étais plus avancé dans le judaïsme (religion d'hommes) que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation, étant animé d'un zèle excessif pour les traditions de mes pères. (c'est à dire des fausses doctrines véhiculées par certains de ses pères issus du Judaïsme pharisien)
    1.15
    Mais, lorsqu'il plut à celui qui m'avait mis à part dès le sein de ma mère, et qui m'a appelé par sa grâce,
    1.16
    de révéler en moi son Fils, afin que je l'annonçasse parmi les nations, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang,

    -----


    L'Apôtre Paul rappelle son passé religieux pour appuyer encore une fois sa légitimité par sa conversion véritable parce que lui qui persécutait ceux qui suivaient l'Evangile qu'il prêche aujourd'hui ne pouvait s'être rallié à cette cause qu'il combattait auparavant que si Elohim Lui-Même lui avait révélé cet Evangile.


    -----
    1.17
    et je ne montai point à Jérusalem vers ceux qui furent apôtres avant moi, mais je partis pour l'Arabie. Puis je revins encore à Damas.
    1.18
    Trois ans plus tard, je montai à Jérusalem pour faire la connaissance de Céphas, et je demeurai quinze jours chez lui.
    1.19
    Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur.

    -----

    Ici Paul relate son parcours après sa conversion... et on remarque qu'il a pris le temps de "mûrir" avant de rencontrer Pierre (Qépha) et Jacques (Yaaqov), les responsables de la Qahal de Jérusalem (et s'il n'a pas vu les "autres apôtres", c'est qu'ils étaient partis vers les "10 tribus perdues" de la "Maison d'Israël" comme Yéshoua l'avait ordonné). 

    -----
    1.20
    Dans ce que je vous écris, voici, devant Elohim, je ne mens point.
    1.21
    J'allai ensuite dans les contrées de la Syrie et de la Cilicie.
    1.22
    Or, j'étais inconnu de visage aux Assemblées de Judée qui sont en Machia'h;
    1.23
    seulement, elles avaient entendu dire: Celui qui autrefois nous persécutait annonce maintenant La Foi (Adhérence, Fidélité, Vraie Doctrine, Soutien, se placer du côté de Elohim, agir avec Elohim, combattre à Ses Côtés, obéir à Ses Commandements.) qu'il s'efforçait alors de détruire.
    1.24
    Et elles glorifiaient Elohim à mon sujet.

    -----


    L'Apôtre Paul met encore l'accent sur le fait que lui qui était persécuteur du Vrai Evangile en est devenu Le Serviteur par La Puissance de l'Elohim d'Israël malgré sa "réputation".


    -----
    Galates chapitre 2


    2.1
    Quatorze ans après, je montai de nouveau à Jérusalem avec Barnabas, ayant aussi pris Tite avec moi;
    2.2
    et ce fut d'après une révélation que j'y montai. Je leur exposai La Bonne Nouvelle que je prêche parmi les nations, je l'exposai en particulier à ceux qui sont les plus considérés, afin de ne pas courir ou avoir couru en vain.

    -----


    Ici l'Apôtre Paul explique son parcours en mettant encore l'accent sur le fait qu'il a reçu l'Evangile de Elohim Lui-Même par une révélation directe et
    donc pas par des dénominations religieuses pagano-chrétiennes et en échangeant sa révélation avec les autres pour éviter de créer "sa secte" !

    -----
    2.3
    Mais Tite, qui était avec moi, et qui était Grec, ne fut pas même contraint de se faire circoncire.
    2.4
    Et cela, à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous, pour épier la liberté (libérés de la religion des hommes qui font de la circoncision un objet de salut) que nous avons en Yéshoua Machia'h (Messie), avec l'intention de nous asservir (aux fausses doctrines).
    2.5
    Nous ne leur cédâmes pas un instant et nous résistâmes à leurs exigences, afin que la vérité de La Bonne Nouvelle fût maintenue parmi vous.

    -----


    L'Apôtre Shaul (Paul) commence à évoquer le sujet de la circoncision parce que cette assemblée avait un vrai problème de compréhension à propos de cette pratique. Il leur relate ce qui lui était arrivé avec Tite.

    Paul parle aussi des "faux frères" :
    "à cause des faux frères qui s'étaient furtivement introduits et glissés parmi nous"

    Si nous lisons bien, Paul ne fit pas circoncire Tite parce qu'il voulait prouver aux faux frères que ce n'est pas la circoncision qui sauve. C'est pourquoi il précise: "afin que la vérité de La Bonne Nouvelle (l'Évangile) fût maintenue parmi vous" car il était faux de faire croire que Tite aurait eu besoin de se faire circoncire pour être sauvé. Il s'agissait par cet acte de prendre position pour la vraie Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)

    Paul aurait pû faire la même chose en sens inverse. Si par exemple d'autres faux frères s'introduisaient et disaient que ceux qui se font circoncire ne peuvent pas être sauvés, Paul aurait alors pu faire circoncire untel pour prouver que cela n'était pas le cas et que l'on peut très bien se faire circoncire et être sauvé comme rester incirconcis et être sauvé.

    Galates 6:15 
    Car ce n'est rien que d'être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c'est d'être une nouvelle créature.



    En effet, comment le fait d'avoir été circoncis à l'âge de 8 jours pourrait-il déterminer si cet enfant obéira ou non aux commandements de YHWH. 

    C'est pourquoi Paul dit bien :

    1 Corinthiens 7:19 
    La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des commandements de Elohim est tout.



    Pourquoi l'Apôtre Paul insistait-il sur la circoncision ?
    Ce n'était pas pour rendre obsolète le Commandement de Elohim mais c'est parce que certains tordaient la pensée de ce commandement pour en faire une condition du salut :

    Actes 15:1 
    Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant : Si vous n'êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés.


    Il s'agissait exactement de ce en quoi croyaient les Galates sous l'influence du judaïsme rabbinique... sans parler des autres influences païennes.


    C'est contre cette fausse doctrine que les Apôtres luttèrent et c'est ce que l'Apôtre Paul dénonce premièrement chez les Galates (et non sur la circoncision en elle-même).

    Par ses propos, Paul dit que l'adulte Juif ou non-Juif qui n'a pas été circoncis à l'âge légal de 8 jours n'est pas obligé de se faire circoncire.
    Mais il n'empêche pas l'adulte de se faire circoncire s'il le désire tant que cela n'est pas fait sous la contrainte, ni pour se justifier aux yeux des Juifs ni pour se justifier à ses propres yeux devant Elohim.

    N'oublions pas que Paul fit circoncire Timothée (adulte) à cause des Juifs.

    Actes 16:1-3
    Il se rendit ensuite à Derbe et à Lystre. Et voici, il y avait là un disciple nommé Timothée, fils d'une femme juive fidèle et d'un père grec.
    Les frères de Lystre et d'Icone rendaient de lui un bon témoignage.
    Paul voulut l'emmener avec lui; et, l'ayant pris, il le circoncit, à cause des Juifs qui étaient dans ces lieux-là, car tous savaient que son père était grec.


    Toutefois, il faut distinguer la circoncision des adultes et des enfants comme le faisaient les Apôtres. Cette distinction est prise en compte et confirmée dans le Livre des Actes.

    Que nous disent les Apôtres ?
    Nous avons un indice important ici :

    Actes 21:17-24
    Lorsque nous arrivâmes à Jérusalem, les frères nous reçurent avec joie.
    Le lendemain, Paul se rendit avec nous chez Jacques, et tous les anciens s'y réunirent.
    Après les avoir salués, il raconta en détail ce que Elohim avait fait au milieu des nations par son ministère.

    Quand ils l'eurent entendu, ils glorifièrent Elohim. Puis ils lui dirent: Tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour La Torah. (τοῦ νόμου)

    Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les nations à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes.

    Que faire donc? Sans aucun doute la multitude se rassemblera, car on saura que tu es venu. C'est pourquoi fais ce que nous allons te dire. Il y a parmi nous quatre hommes qui ont fait un voeu; prends-les avec toi, purifie-toi avec eux, et pourvois à leur dépense, afin qu'ils se rasent la tête. 

    Et ainsi tous sauront que ce qu'ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de La Torah. (τὸν νόμον)




    Relisons bien :

    Or, ils ont appris que tu enseignes à tous les Juifs qui sont parmi les nations à renoncer à Moïse, leur disant de ne pas circoncire les enfants et de ne pas se conformer aux coutumes....
    Et ainsi tous sauront que ce qu'ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de La Torah. τὸν νόμον

    Les choses sont claires ci-dessus, l'Apôtre Paul ne prêchait pas "de ne pas faire circoncire les enfants", ce détail est précisé par les Apôtres.


    L'Apôtre Paul parlait des adultes lorsqu'il parle de la circoncision auprès de ceux des nations (gentils, païens) ou Juifs qui n'avaient pas été circoncis à l'âge de 8 jours.

    Il faut en effet rappeler que même si cela est plus rare, le Juif peut aussi être concerné par l'incirconcision. On voit bien que Timothée était Juif par sa mère et n'était pas circoncis.
    C'est la circoncision des enfants qui est mise en avant dans le Livre des Actes: 

    Actes 7:8 
    Puis Elohim donna à Abraham l'alliance de la circoncision ; et ainsi, Abraham, ayant engendré Isaac, le circoncit le huitième jour ; Isaac engendra et circoncit Jacob, et Jacob les douze patriarches.


    Du premier adulte circoncis, "Abraham", découle par la suite naturellement la circoncision des enfants à l'âge de 8 jours.


    -----
    2.6
    Ceux qui sont les plus considérés, -quels qu'ils aient été jadis, cela ne m'importe pas: Elohim ne fait point acception de personnes, -ceux qui sont les plus considérés ne m'imposèrent rien.
    2.7
    Au contraire, voyant que La Bonne Nouvelle m'avait été confiée pour les incirconcis, comme à Pierre pour les circoncis, -
    2.8
    car celui qui a fait de Pierre l'apôtre des circoncis a aussi fait de moi l'apôtre des nations, -
    2.9
    et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée, Jacques, Céphas et Jean, qui sont regardés comme des colonnes, me donnèrent, à moi et à Barnabas, la main d'association, afin que nous allassions, nous vers les nations, et eux vers les circoncis.

    -----


    Il y a une chose qui échappe communément aux lecteurs qui n'ont pas connaissance de la réunification des "deux Maisons" (Israel et Juda).
    Celle-ci a été annoncée par les Prophètes et les Apôtres en avaient pleinement conscience. C'est pourquoi Paul dit :
    "et ayant reconnu la grâce qui m'avait été accordée"

    Paul évoque ici la grâce, l'honneur qui lui est accordé d'aller prêcher aux nations afin de ramener les païens associés aux brebis perdues de la "Maison d'Israel" dans la bergerie.
    Les apôtres avaient bien conscience qu'en allant prêcher aux nations, ils étaient choisis pour oeuvrer à l'accomplissement de la prophétie d'Osée pour ne citer que celle-ci parmi tant d'autres.

    Osée 1:10
    Cependant le nombre des enfants d'Israël sera comme le sable de la mer, qui ne peut ni se mesurer ni se compter ; et au lieu qu'on leur disait : Vous n'êtes pas mon peuple ! on leur dira : Fils de l'Elohim vivant
    .

    C'est pour cela que Paul fait mention de cette grâce qui est aussi reconnue par Yaaqov (Jacques), Qépha (Pierre) et Yohanan (Jean).


    -----
    2.10
    Ils nous recommandèrent seulement de nous souvenir des pauvres, ce que j'ai bien eu soin de faire.
    2.11
    Mais lorsque Céphas vint à Antioche, je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible.
    2.12
    En effet, avant l'arrivée de quelques personnes envoyées par Jacques, il mangeait avec ceux des nations; et, quand elles furent venues, il s'esquiva et se tint à l'écart, par crainte des circoncis.
    2.13
    Avec lui les autres Juifs usèrent aussi de dissimulation, en sorte que Barnabas même fut entraîné par leur hypocrisie.

    -----

    Paul relate ici un événement qui montre une erreur de Qépha (Pierre).
    Celui-ci céda en effet à des religieux qui s'opposaient à la réalisation des prophéties de YHWH concernant la réunification d'Ephraïm avec la maison de Juda.
    Ils mettaient la circoncision au centre de la réunification et au centre du salut alors que YHWH réunit la Maison de Joseph dispersée parmi les nations à la Maison de Juda non par le sceau de la circoncision mais par le sceau du sacrifice du Machia'h à la croix. Ceci permettait à ceux des nations d'être ramenés dans La Maison du "tout Israel" par la Grâce de YHWH car ce n'est pas par la circoncision que les nations entrent à nouveau dans l'Alliance de Elohim mais par le sacrifice de Yéshoua... et par la "circoncision du coeur".

    -----
    2.14
    Voyant qu'ils ne marchaient pas droit selon la vérité de La Bonne Nouvelle, je dis à Céphas, en présence de tous: Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des nations et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les nations à judaïser ?

    -----


    Ce verset est intéressant à analyser.

    La Vérité de L'Evangile consiste à réunifier les deux Maisons d'Israel (ce qui n'exclut pas les "étrangers" qui se "greffent", voir l'exemple de Corneille) par le sacrifice de Yéshoua à la croix et non par la circoncision. Le Salut est apporté par le sacrifice de Yéshoua qui est aussi mort pour l'incirconcision des nations.

    Si toi qui es Juif, tu vis à la manière des nations et non à la manière des Juifs, pourquoi forces-tu les nations à judaïser?

    Il faut comprendre que le mot "Judaïser" n'a aucun rapport avec La Torah de YHWH mais concerne les lois dites "Juives rabbiniques" rajoutées à cette Sainte Torah. Ce sont toutes les traditions religieuses des hommes dont il est question dans ce mot.
    Or, dans ces traditions juives rabbiniques, il y avait "l'interdiction de fréquenter les non circoncis" !
    Qépha savait pertinemment que la circoncision n'était pas une condition au salut des nations et donc pas une condition à leur entrée dans l'Assemblée d'Israël.
    Il incitait donc les non-Juifs à penser comme les religieux Juifs rabbiniques, ceux qui interprétaient la circoncision comme une condition du salut en annulant ainsi les Promesses de Elohim concernant "Israël".
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/qu-est-ce-que-judaiser-a81227940


    -----
    2.15
    Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les nations.
    2.16
    Néanmoins, sachant que ce n'est pas par les oeuvres de la religion (νόμου loi sans l'article défini) que l'homme est justifié, mais par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) en Yéshoua Machia'h (Messie), nous aussi nous avons cru en Yéshoua Machia'h, afin d'être justifiés par La Foi (Adhérence...obéir à Ses Commandements.) en Machia'h, parce que nulle chair ne sera justifiée par les oeuvres de la religion. (νόμου loi sans l'article défini).
    Voir aussi: http://jyhamon.eklablog.com/13-sans-les-oeuvres-de-la-loi-au-lieu-de-sans-les-lois-sacrificielles-a88629827


    Paul parle ici de la JUSTIFICATION par les oeuvres de la religion.

    Beaucoup confondent deux choses lorsqu'ils lisent notamment les lettres de Paul.

    1/ Oeuvrer pour mériter, autrement dit pour se justifier devant Elohim par ses propres oeuvres

    OU

    2/ Oeuvrer pour rendre gloire Elohim en Lui obéissant;

    Ce qu'il faut remarquer dans toutes les lettres de Paul c'est entre autre le verbe "JUSTIFIER" (rendre juste).
    Si nous y prêtons attention nous voyons que ce mot revient très souvent dans les propos de Paul mais il faut aussi distinguer les deux mots "loi" employés dans le texte grec.

    Galates 3:11 
    Et que nul ne soit JUSTIFIE devant Elohim par la loi (νόμῳ sans article défini="religion"), cela est évident, puisqu'il est dit : Le juste vivra par la foi (adhérence... obéissance aux Commandements).


    Autrement dit personne ne peut-être justifié devant Elohim par la religion... dont les anciens rituels du "sacerdoce ancien" désormais obsolète.


    Citation du Prophète Habacuc

    Habacuc 2:4 
    Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa foi (adhérence).



    Certains concluent de ces passages qu'il ne faut plus suivre La Torah mais c'est exactement le contraire de ce qu'énonce l'Apôtre Paul !
    Voir ci-dessous par exemple :



    Romains 2:13 
    Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent La Torah [τοῦ νόμου] qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent La Torah [τοῦ νόμου] en pratique qui seront JUSTIFIES.


    Cela est bien la preuve qu'il y a des choses extrêmement importantes qui échappent à la compréhension de ceux qui prêchent l'abolition de La Torah !

    Ce que Shaul (Paul) explique est en réalité très simple, on ne peut pas être JUSTIFIES devant Elohim par les oeuvres personnelles (dont les "sacrifices", holocaustes, offrandes), nous sommes justifiés par notre Foi en Yéshoua qui nous permet de mettre en pratique La Torah de Elohim.

    La Foi en Yéshoua est un encouragement à pratiquer les oeuvres de La Torah non pas pour être JUSTIFIES par elles puisque cela ne serait alors plus compatible avec La Torah de Elohim mais deviendrait loi religieuse humaine...  Nous pratiquons La Torah pour RENDRE GLOIRE à Elohim en Lui OBEISSANT afin que par notre Foi en Yéshoua et par Son Sacrifice nous soyons JUSTIFIES devant Elohim.
    Il faut décidément bien comprendre ce qu'est le "nouveau sacerdoce" !
    http://jyhamon.eklablog.com/sacrificature-renouvelee-a93802285

    Autrement, en quoi serions-nous différents des autres si nous ne portons aucun fruit ou oeuvres de Elohim;
    Et puis quelles sont les oeuvres de Elohim sinon celles qu'Il nous donne dans Sa Torah ?!

    Matthieu 7:17-22
    Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
    Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
    Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
    C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
    Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.


    Matthieu 16:27 
    Car le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges ;et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.


    Apocalypse 2:23 
    Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Églises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres.


    Romains 2:5-11
    Mais, par ton endurcissement et par ton coeur impénitent, tu t'amasses un trésor de colère pour le jour de la colère et de la manifestation du juste jugement de Elohim,
    qui rendra à chacun selon ses oeuvres;
    réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l'honneur, la gloire et l'immortalité;
    mais l'irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l'injustice.
    Tribulation et angoisse sur toute âme d'homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec !
    Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec!
    Car devant Elohim il n'y a point d'acception de personnes.



    Jacques 2:14-26
    Mes frère, que sert-il à quelqu'un de dire qu'il a la foi, s'il n'a pas les oeuvres? La foi peut-elle le sauver?
    Si un frère ou une soeur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour,
    et que l'un d'entre vous leur dise: Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il?
    Il en est ainsi de la foi: si elle n'a pas les oeuvres, elle est morte en elle-même.
    Mais quelqu'un dira: Toi, tu as la foi; et moi, j'ai les oeuvres. Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres.
    Tu crois qu'il y a un seul Elohim, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent.
    Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile?
    Abraham, notre père, ne fut-il pas justifié par les oeuvres, lorsqu'il offrit son fils Isaac sur l'autel?
    Tu vois que la foi agissait avec ses oeuvres, et que par les oeuvres la foi fut rendue parfaite.
    Ainsi s'accomplit ce que dit l'Écriture: Abraham crut à Elohim, et cela lui fut imputé à justice; et il fut appelé ami de Elohim.
    Vous voyez que l'homme est justifié par les oeuvres, et non par la foi seulement.
    Rahab la prostituée ne fut-elle pas également justifiée par les oeuvres, lorsqu'elle reçut les messagers et qu'elle les fit partir par un autre chemin?
    Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte.


    La Foi sans les oeuvres de La Torah est morte parce que les oeuvres de Elohim sont celles de La Torah ! Ne nous y trompons pas et ne pensons pas que des oeuvres charnelles en dehors des oeuvres de Elohim serviront notre Foi. Car il y a aussi des oeuvres qui ne viennent pas de Elohim, et c'est de celles-là dont parle l'Apôtre Paul dans toutes ses lettres, celles qui vont à l'encontre de La Foi Véritable inscrite dans La Torah de Elohim, Sa Sainte Parole.
    Il est bon de rappeler également qu'aider les pauvres, comme le cite l'apôtre Jacques, est un commandement de La Torah :

    Deutéronome 15:11 
    Il y aura toujours des indigents dans le pays ; c'est pourquoi je te donne ce commandement : Tu ouvriras ta main à ton frère, au pauvre et à l'indigent dans ton pays.


    Si certains ont cette réaction de rejet vis à vis des oeuvres de La Torah que Elohim a instaurée, c'est soit parce que dans leur passé, ils s'en servaient pour être JUSTIFIES par les oeuvres seules ou soit parce qu'ils voient d'autres personnes se JUSTIFIER seulement par les oeuvres de La Torah en délaissant La Foi qui Est dans La Torah (c'est à dire Yéshoua).

    Mais ce sont de mauvaises excuses. Ce n'est pas parce que certains "se servent de Elohim" qu'il ne faut pas "servir Elohim".

    Elohim nous montre que les oeuvres seules ne servent à rien pour que nous soyons JUSTIFIES car il n'y a que par le sacrifice de Yéshoua à la croix et donc par la "nouvelle sacrificature" que nous pouvons être JUSTIFIES devant Elohim.

    Elohim Est un Elohim Saint qui ne tolère pas notre imperfection. Yéshoua a pris sur Lui tous nos péchés (voir Esaïe 53)... étant bien entendu qu'en ce moment c'est Elohim qui est le Juge et Yéshoua qui est notre Avocat (ou Souverain Sacrificateur) auprès du Père (1 Jean 2:1).
    C'est en cela que réside la "Justification"... à la différence du "Jugement du Grand trône blanc" où c'est Yéshoua qui sera devenu le Juge
     et où il sera trop tard pour "se justifier" !


    Ceci
    est un don gratuit aujourd'hui, et nous ne pouvons pas le "mériter". 
    Si c'était par nos seuls mérites que nous devions être sauvés, alors 
    personne ne serait sauvé car :

    Romains 3:23 
    ...tous ont péché et sont privés de la gloire de Elohim 


    Marc 10:18
    ...Il n'y a de bon que Elohim seul.


    C'est donc par La Foi dans L'Elohim de La Torah, YHWH, en passant par le Sacrifice de Son Fils Yéshoua que nous sommes sauvés.
    Et c'est PARCE QUE nous sommes sauvés par Yéshoua, que notre Elohim nous donne La Force de mettre Sa Torah en pratique, en Esprit et en Vérité, en regardant tous les Commandements de La Torah au travers du sacrifice de Yéshoua, Lui qui Est Notre "Souverain Sacrificateur" et qui se présente pour nous devant notre Elohim dans le Saint des Saints céleste.

    Le Sacrifice de Yéshoua n'annule pas La Torah, mais au contraire "L'accomplit", La "rend complète".
    Nous pouvons désormais suivre également les "Rendez-vous (Fêtes) de YHWH" et les comprendre avec comme Sacrifice Parfait Celui de Yéshoua qui Est "l'agneau immolé".


    Répétons encore qu'obéir aux Commandements honore Elohim et que c'est ainsi que nous devons pratiquer les oeuvres de La Torah,.
    Comment pourrait-on L'aimer et Lui rendre gloire sans Lui obéir ?
    Il s'agit d'obéir pour rendre gloire à Elohim et non pour être JUSTIFIES par les oeuvres sans La Foi en Yéshoua.
    Enlever Elohim et Yéshoua des oeuvres de La Torah revient à suivre la loi religieuse des hommes et plus celles de Elohim.

    Lorsque l'on aime quelqu'un on le lui prouve non seulement avec des mots mais aussi avec des actes car les mots à eux seuls ne sont que vaines promesses...

    Esaïe 29:10-13
    Car YHWH a répandu sur vous un esprit d'assoupissement; Il a fermé vos yeux (les prophètes), Il a voilé vos têtes (les voyants).
    Toute la révélation est pour vous comme les mots d'un livre cacheté Que l'on donne à un homme qui sait lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne le puis, Car il est cacheté;
    Ou comme un livre que l'on donne A un homme qui ne sait pas lire, en disant: Lis donc cela! Et qui répond: Je ne sais pas lire.

    Le Seigneur dit: Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine.



    En Hébreu Foi et Action sont liées et indissociables: "croire pour obéir".


    -----
    2.17
    Mais, tandis que nous cherchons à être justifié par Machia'h, si nous étions aussi nous-mêmes trouvés pécheurs, Machia'h serait-il un ministre du péché ? Loin de là !
    2.18
    Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites (le péché), je me constitue moi-même un transgresseur (de La Torah),

    2.19
    car c'est à cause de la religion (νόμου loi sans article défini) que je suis mort à la religion (νόμῳ loi sans article défini), afin de vivre pour Elohim.

    -----


    Il est ici question du péché. Donc si je rebâtis le péché qui a été détruit par Yéshoua à la croix, je me constitue un transgresseur vis à vis de La Torah car conformément aux paroles de l'Apôtre YoHanan (Jean) :

    1Jean 3:4
    Quiconque pèche transgresse La Torah, et le péché est la transgression de La Torah.


    Et conformément à ce que dit Paul:

    Romains 2:23
    Toi qui te fais une gloire de la religion (νόμῳ loi sans article défini), tu déshonores Elohim par la transgression de La Torah [τοῦ νόμου] !


    Il est fondamental de voir que dans ce passage de Romains 2, Paul dit à ces Juifs de Rome qu'ils se font une gloire de suivre la religion en déshonorant Elohim par la transgression de La Torah !

    -----
    2.20
    J'ai été crucifié avec Machia'h; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Machia'h qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) au Fils de Elohim, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi.
    2.21
    Je ne rejette pas la grâce de Elohim; car si la justice s'obtient par la religion (νόμου loi sans article défini), Machia'h (Messie) est donc mort en vain.

    -----

    Il faut à nouveau comprendre ici que:
    La JUSTICE de Elohim à notre égard ne s'obtient pas par les oeuvres "religieuses" car La Justice de Elohim s'obtient par Le Sacrifice de Yéshoua à la croix.
    Yéshoua a satisfait La Justice de Elohim qui devait s'abattre sur nous tous à cause de nos transgressions envers La Torah de YHWH.
    Or il n'y a pas de Justice sans la sanction, sans la punition qui va avec nos transgressions et c'est Yéshoua qui a été puni à notre place pour ces transgressions afin que nous puissions entrer dans l'Assemblée d'Israel. Cette entrée dans "l'alliance nouvelle" se fait malgré notre incirconcision, malgré toutes nos infractions et nos désobéissances à Sa Torah... mais avec repentance !


    La Torah en elle-même Est L'Enseignement, Les Commandements de Elohim, et ne comporte pas d'oeuvres.
    Les oeuvres sont ce que nous faisons en rapport ou non avec La Torah de Elohim et lorsqu'il est parlé "d'oeuvres de la loi" ("ergon" de la "nomos" !) en Romains 3:28 ou Galates 2:16, 3:2 et 3:5, le lecteur est totalement trompé par le sens des mots puisqu'il s'agit ici uniquement des sacrifices et holocaustes selon la "loi pénale".
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/13-sans-les-oeuvres-de-la-loi-au-lieu-de-sans-les-lois-sacrificielles-a88629827


    Le sens plus large du mot "loi" sans l'article défini indique aussi les oeuvres des hommes liées à leur propre (et fausse) compréhension de La Torah et à leur déformation du sens profond de cette Torah, ce qui donne une autre loi... une "religion". 
    Par exemple on peut dire que faire des oeuvres pour obéir à certains commandements de La Torah et faire de ces oeuvres un objet de salut devient la loi des hommes, un système religieux autre que celui enseigné par YHWH. En effet, bien qu'il s'agisse de Commandements de la Torah, l'esprit dans lequel ils sont accomplis n'est pas celui de ta Torah et les religions transforment la Torah pour en faire des traditions humaines.

    Se souvenir par exemple de ces versets où Elohim dit :

    Esaïe 29:13
    Le Seigneur dit : Quand ce peuple s'approche de moi, Il m'honore de la bouche et des lèvres ; Mais son coeur est éloigné de moi, Et la crainte qu'il a de moi N'est qu'un précepte de tradition humaine.


    C'est exactement la citation que fit Yéshoua aux scribes et pharisiens qui disaient observer La Torah de YHWH.

    Matthieu 15:7-9
    Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit:
    Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi.
    C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.



    Paul dit ici que la justice ne s'obtient pas par les oeuvres humaines (dont les "sacrifices" et holocaustes) parce que si cela s'obtenait par nos oeuvres, alors Yéshoua serait mort en vain, Lui, le sacrifice parfait.

    "Je ne rejette pas la grâce de Elohim; car si la justice s'obtient par la religion, Machia'h est donc mort en vain".

    Mais Paul rajoute ailleurs :

    Romains 2:13
    Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent La Torah [τοῦ νόμου] qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent La Torah [τοῦ νόμου] en pratique qui seront JUSTIFIES.


    "mais ce sont ceux qui mettent La Torah (τοῦ νόμου) en pratique qui seront JUSTIFIES."

    Ici Shaul (Paul) affirme que l'on est Justifié par la pratique de La Torah, les "5 Livres de Moshé".
    Mais il fait la distinction avec la religion qui fait des oeuvres humaines un moyen de salut afin de satisfaire la chair.
    Ces oeuvres religieuses n'ont aucun rapport avec ce qu'enseigne La Torah de YHWH, "5 Livres de Moché", qui comprennent Tous les Commandements de YHWH et qui sont les oeuvres de ceux qui ont La Foi (l'adhérence) en Elohim.

    -----
    Galates chapitre 3

    3.1
    O Galates, dépourvus de sens! qui vous a fascinés, vous, aux yeux de qui Yéshoua Machia'h a été peint comme crucifié ?

    -----

    L'Apôtre Paul décrit bien le problème de la doctrine des Galates qui mettaient de côté le Sacrifice de Yéshoua à la croix en pensant être JUSTIFIES, autrement dit SAUVES, en accomplissant des oeuvres "religieuses".
    En posant la question "qui vous a fascinés", il désigne explicitement les religieux de tout bord et leurs oeuvres de manipulation mentale.

    -----
    3.2
    Voici seulement ce que je veux apprendre de vous: Est-ce par les oeuvres de la religion (νόμου loi sans article défini) que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de La Foi? (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)
    3.3
    Etes-vous tellement dépourvus de sens ? Après avoir commencé par l'Esprit, voulez-vous maintenant finir par la chair?
     
    -----


    Shaul (Paul) dit ici aux Galates ceci :
    Est-ce par les oeuvres de la religion que vous avez reçu l'Esprit, ou par la prédication de La Foi ? (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)

    On retrouve cette pensée du mérite par les oeuvres religieuses dans beaucoup de courants religieux aujourd'hui aussi bien dans le Christianisme que dans le Judaïsme... qui se servent de La Torah en pratiquant certains Commandements et en faisant de ces pratiques un objet de salut mais en omettant complètement la plupart des autres Commandements de cette Torah = Foi Véritable.
    Les "abolitionnistes de la Loi (Torah)" sont d'ailleurs de grands spécialistes de ces oeuvres religieuses vaines !
    On peut constater aisément que ces courants mélangent bien souvent la pratique de certains Commandements de La Torah en se justifiant par ces pratiques puis délaissent tous les autres, dont bien sûr le shabbat (!), qui les dérangent. Autrement dit, leur foi n'est pas celle dans L'Elohim de La Torah mais plutôt dans un "système religieux". La prédication de la Vraie Foi dont parle l'Apôtre Shaul (Paul) est celle-ci :

    1 Corinthiens 7:19
    La circoncision n'est rien, et l'incirconcision n'est rien, mais l'observation des Commandements de Elohim est tout.


    Et encore :

    Romains 2:13
    Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent La Torah (τοῦ νόμου) qui sont justes devant Elohim, mais ce sont ceux qui mettent La Torah (τοῦ νόμου) en pratique qui seront justifiés


    -----
    3.4
    Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain.
    3.5
    Celui qui vous accorde l'Esprit, et qui opère des miracles parmi vous, le fait-il donc par les oeuvres de la religion (νόμου loi sans article défini), ou par la prédication de La Foi ? (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)


    Paul parle encore ici des oeuvres de la religion, il parle ensuite de La Foi qui Sauve mais pour bien comprendre il est très important de s'intéresser au mot "Foi" dans la pensée hébraïque et non dans la pensée grecque qui est présente dans beaucoup d'esprits occidentaux.

    Répétons qu'en hébreu, La Foi c'est agir, La Foi c'est faire des oeuvres, les deux sont indissociables. On dit aussi "adhérence" = "croire pour obéir" !


    C'est ici la pensée de Elohim comme le dit Jacques :
    Jacques 2:26
    Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte.


    -----
    3.6
    Comme Abraham crut à Elohim, et que cela lui fut imputé à justice,
    3.7
    reconnaissez donc que ce sont ceux qui ont La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements) qui sont fils d'Abraham.

    -----

    Paul rappelle ici aux Galates les fondamentaux des Promesses de Elohim à l'égard d'Abraham et de la postérité qui lui a été promise.
    D'ailleurs il est dit d'Abraham "avant" que la "Loi" soit redonnée à Moshé:

    "parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois." (Genèse 26:5) !


    -----
    3.8
    Aussi l'Écriture, prévoyant que Elohim justifierait les nations par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.), a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham: Toutes les nations seront bénies en toi !
    3.9
    de sorte que ceux qui croient sont bénis avec Abraham le croyant.

    -----


    Et nous revenons aux promesses de l'Israel réunifié par Yéshoua comme Elohim L'avait promis.

    -----
    3.10
    Car tous ceux qui s'attachent aux oeuvres de la religion (νόμου loi sans article défini) sont sous la malédiction; car il est écrit: Maudit est quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans Le Livre de La Torah (τοῦ νόμου), et ne le met pas en pratique.
    -----

    Le principe des religions de ce monde est de prendre un peu de La Torah et de laisser le reste... ce qui annule La Torah. 


    Paul dit clairement ici que ceux qui suivent les oeuvres religieuses et qui délaissent d'autres Commandements de Elohim dans La Torah sont maudits. Il affirme que quiconque n'observe pas tout ce qui est écrit dans le livre de La Torah et ne le met pas en pratique est maudit.

    -----
    3.11
    Et que nul ne soit justifié devant Elohim par la religion (νόμῳ loi sans article défini), cela est évident, puisqu'il est dit: Le juste vivra par La Foi. (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)

    -----


    Paul cite le prophète Habacuc :

    Habacuc 2:4
    Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui ; Mais le juste vivra par sa Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.).


    Nul n'est justifié par les oeuvres humaines, par la religion, par sa pratique religieuse mais nous sommes justifiés par notre Foi, puis ensuite viennent les oeuvres pour servir Elohim en Lui obéissant..


    -----
    3.12
    Or, La Torah ( δὲ νόμος) ne procède pas de La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.); mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

    -----

    Ici le verset a été mal traduit du Grec.
    ὁ δὲ νόμος οὐκ ἔστιν ἐκ πίστεως

    on peut lire :
     δὲ νόμος La Torah
    οὐκ ἔστιν n'est pas
    ἐκ séparé
    πίστεως de La Foi

    La Torah n'est pas séparée (ou en dehors) de La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) mais elle dit: Celui qui mettra ces choses en pratique vivra par elles.

    L'Enseignement de Elohim n'est pas sans La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.)

    regarder de plus prés ἐκ
    http://en.wiktionary.org/wiki/%E1%BC%90%CE%BA


    -----
    3.13
    Machia'h nous a rachetés de la malédiction de La Torah (τοῦ νόμου), (car ceux qui ont péché par leur transgression de La Torah sont maudits) étant devenu malédiction pour nous-car il est écrit: Maudit est quiconque est pendu au bois
    -----


    Ici il est question de la malédiction engendrée par notre désobéissance aux Commandements de YHWH, malédiction prévue par La Torah, et c'est cette malédiction que Yéshoua a pris à notre place sur la croix... à condition de "marcher comme IL a Lui-même marché" (1 Jean 2:6) en "exécutant la chair avec ses passions et ses désirs" (Gal 5:24).


    -----
    3.14
    afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les nations son accomplissement en Yéshoua Machia'h (Messie), et que nous reçussions par La Foi (Adhérence... obéir à Ses Commandements.) l'Esprit qui avait été promis.

    -----


    Ici encore, nous voyons la promesse concernant Ephraïm ("Maison d'Israël"... et les "étrangers" qui se "greffent à l'olivier franc") remise en avant par l'Apôtre Paul comme dans d'autres passages, par exemple ci-dessous :


    Romains 11.25-26
    ...une partie d'Israël est tombée dans l'endurcissement,
    jusqu'à ce que 
    LA TOTALITE DES NATIONS
    (MELO HAGOYIM)
    מְלֹא-הַגּוֹיִם SOIT ENTREE. 
    Et ainsi TOUT ISRAEL sera sauvé.


    en accord avec La Prophétie de Jacob 


    Genèse 48.19 
    ...(Ephraïm) sera plus grand que lui (Manassé),
    et sa postérité formera 
    MELO HAGOYIM מְלֹא-הַגּוֹיִם.



    MELO HAGOYIM signifie littéralement
    "LA TOTALITE DES NATIONS"


    -----
    3.15
    Frères (je parle à la manière des hommes), une disposition en bonne forme, bien que faite par un homme, n'est annulée par personne, et personne n'y ajoute.
    3.16
    Or les promesses ont été faites à Abraham et à sa postérité. Il n'est pas dit: et aux postérités, comme s'il s'agissait de plusieurs, mais en tant qu'il s'agit d'une seule: et à ta postérité, c'est-à-dire, à Machia'h (Messie).

    -----


    Là encore Paul fait référence à La Postérité d'Abraham: Le Machia'h (Messie) Yéshoua Qui Ramène à Lui TOUT Israel, Juifs et ceux des nations réunis.

    -----
    3.17
    Voici ce que j'entends: une disposition, que Elohim a confirmée antérieurement, ne peut pas être annulée, et ainsi la promesse rendue vaine, par la religion (νόμος loi sans article défini) survenue quatre cents trente ans plus tard.

    -----

    Ici Paul affirme que cette promesse de la réunification faite à Avraham ne peut-être annulée par les oeuvres (dont les "sacrifices d'expiation") arrivées 430 ans après. 


    -----
    3.18
    Car si l'héritage venait de la religion (νόμου loi sans article défini), il ne viendrait plus de la promesse; or, c'est par la promesse que Elohim a fait à Abraham ce don de sa grâce (son pardon).

    -----


    Ici Paul laisse sous-entendre que les Galates étaient de ceux qui croyaient que la promesse de Elohim ne concernait que ceux qui se faisaient circoncire dans la chair, ils faisaient de la circoncision un préalable pour accéder au salut et entrer dans l'Assemblée d'Israël, mais Paul leur rappelle que ce n'est pas la promesse que Elohim fit à Avraham.


    Suite ici: http://jyhamon.eklablog.com/lettre-aux-galates-paul-enseigne-la-torah-suite-a47962646
     
     




    JYH
    D'après: "les Ecritures", traduction Strong, Google search, et autres contributions "messianiques" très corrigées.
    23/07/2012

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     

     

     
     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique