• Rediffusion 2016


    "Celui qu'ILS ont percé"... qui ça "ILS" ?




    La tradition religieuse (ainsi que la doctrine) imposée par la Rome papale a laissé dans les esprits et dans les âmes le concept de "peuple déicide" (en référence bien sûr au "Deus" romain) à propos des Yehoudim (juifs).
    Mais qu'en disent plus précisément les Ecritures sacrées ?



    Seulement les Yehoudim (juifs) ??
     


    Reprenons les deux passages des Ecritures qui y font allusion:

    - Zac 12:10 "Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, à cause de* celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né."
    *
     Voir: http://jyhamon.eklablog.com/yahuwah-yhwh-a-t-il-ete-perce-a57456521

    - Jean 19:23 "Les soldats (romains), après avoir crucifié Yéshoua, prirent ses vêtements... ...
    33 S’étant approchés de Yéshoua, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ;
    34 mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.
    35 Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.
    36 Ces choses sont arrivées, afin que l’Ecriture fût accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.
    37 Et ailleurs l’Ecriture dit encore : Ils verront celui qu’ils ont percé."

    Ainsi donc, les Ecritures nous présentent en Zacharie 12 deux catégories:

    1/ "la Maison de David" qui est aussi celle de Juda (et Benjamin) par rapport à la "Maison d'Israël" (ou "Efraïm") issue de Jéroboam* par la suite.
    * Voir: http://jyhamon.eklablog.com/jeroboam-inventeur-du-christianisme-moderne-a83323798

    2/ "les habitants de Jérusalem"... or nous savons que "Jérusalem sera  foulée aux pieds par les nations, jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis." (Luc 21:24)

    Toutes les "nations" sont donc concernées puisque ce "temps des nations" ne s'achèvera qu'au retour de Yéshoua (et de Ses élus) et non pas par décret de certains religieux. 



    Qui a "percé" Yéshoua ? 


    Si on s'en tient à la lecture stricte de Jean 19 (et des autres évangiles), il apparaît de façon incontestable que ce sont les (soldats) romains qui ont "planté les clous"... de même que c'est un soldat romain qui lui a "percé le côté" !
    Ceci est d'ailleurs tout à fait conforme au "droit romain" (ou "loi-nomos romaine" qui n'a rien à voir avec la "Loi de Moïse" !) puisque les Yehoudim (juifs) n'avaient plus le "droit de glaive" (mise à mort) sous l'empire romain... ce pourquoi il fallut faire condamner Yéshoua par le Ponce Pilate.



    La double responsabilité
     


    Il fallait évidemment une première condamnation par le Sanhédrin, principalement par les peroushim (pharisiens) de la secte de Shammaï (différente de Hillel par exemple*) et sa sanction par "flagellation".
    *Voir: http://jyhamon.eklablog.com/yeshoua-le-pharisien-suite-a104032264

    ... mais parce que cette flagellation semblait insuffisante pour les plus durs des religieux peroushim, il fut demandé l'accord du peuple pour l'application de la "loi romaine" et de son "droit de glaive".
    (Vérifier dans Mat 26,27; Marc 14,15; Luc 22,23; Jean 18,19)

    Ainsi donc, les Yehoudim (juifs) condamnèrent Yéshoua conformément aux prophéties sur Jérusalem qui "tue ses prophètes" et les romains (symbole de tout empire politico-religieux) l'exécutèrent sur le "stauros" (poteau d'exécution) !
    Notons à ce sujet qu'il en sera de même au moment de la "grande tribulation" pour ce qui concerne l'implication "politico-religieuse" !

    Mais pourquoi donc fallait-il cette double responsabilité et cette "complicité de meurtre" ?



    Le "premier-né" de "qui" ou de quoi ?



    Zacharie 12 mentionne le "fils unique" (en son genre) et les "pleurs sur le premier-né" dans son verset 10 comme nous l'avons vu au début.

    C'était bien évidemment, et prophétiquement, l'allusion au "Fils de l'homme" qu'est Yéshoua, mais aussi à son caractère "unique" en tant que "Parole venue en chair" (donc pas du tout "dieu fait homme" !) ainsi qu'à Son rôle de "nouvel et dernier Adam" (1 Cor 15:45), le "premier-né de la nouvelle création" (Col 1:15 et 18; Apoc 1:5).

    En tant que "Roi des Yehoudim" (confirmé par Pilate), Yéshoua est donc le "premier-né des Yehoudim" pour la nouvelle création après résurrection (Actes 13:33; Ps 2:7) et c'est en tant que "lion de la tribu de Yehouda" qu'il va revenir... mais aussi le "premier-né d'un grand nombre de frères" issus du "tout Ysraël" (12 tribus + les "étrangers" qui adhèrent) réunis dans Sa mort et Sa résurrection !
    Pour beaucoup plus de détails sur ce merveilleux événement, voir:
    http://jyhamon.eklablog.com/ephraim-et-juda-le-rassemblement-des-douze-tribus-a96603181
    http://jyhamon.eklablog.com/pour-naitre-de-nouveau-il-faut-mourir-a108383178

    Oui, "ILS" L'ont tous percé, "nous" L'avons tous percé, et oui "ILS" sont tous au bénéfice et "nous" sommes tous au bénéfice de Sa résurrection... pour la nôtre !
    Hélas, hélas, hélas, beaucoup continuent à le percer chaque dimanche et même chaque jour en reniant la "Torah vivante" qu'est Yéshoua pour "abolir la Loi" dans leurs doctrines de démons !



    Conséquences pour un proche avenir: "l'angoisse de Jacob" ! 



    - Jer 30:7 "Malheur ! car ce jour est grand ; Il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; Mais il en sera délivré."

    - Mt 24:21 "Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais."

    Le premier religieux venu, fort de son ignorance, vous dira que c'est là une sanction "pour les juifs (Yehoudim)" à cause de leur soi-disant "déicide" (ou "Zeusicide" ?) !

    Mais qui est donc "Jacob" sinon le père des "douze tribus" ?!
    Or, "Yehouda" (Juda, "les juifs") n'est que l'une des douze !
    Ainsi donc, "l'angoisse" dont il est question ici et la détresse annoncée par Yéshoua concernent l'ensemble du peuple théorique de Elohim... "théorique" parce que pas encore "au complet"...
    ... ce sera d'ailleurs le temps du retour à "l'alliance nouvelle" entre les "deux Maisons", Juda et Efraïm (Jér 31:31; Héb 8:8) qui avait commencé au 1er siècle.

    Hormis ceux qui auront été "mis à l'abri au désert" (Apoc 12:14) parce que déjà sanctifiés, la "grande tribulation" concernera le monde entier et principalement les religieux arrogants qui auront attendu un "enlèvement" illusoire mais tellement à la mode !
    Ce sujet ayant déjà été traité, même sommairement, je renvoie à l'article:
    http://jyhamon.eklablog.com/grand-reveil-ou-grande-tribulation-a78651765

    Une "angoisse" et un accomplissement de la 6ème fête de YHWH, Yom Kippour, seulement pour des Yehoudim ? NON !
    Comme dit précédemment, "tous" sont pécheurs et coupables et tous doivent passer par la Téchouvah (repentance, faire retour).
    Le "petit reste fidèle" que l'on peut associer à la Philadelphie d'Apoc 3, sera "gardé à l'heure de l'épreuve qui vient sur le monde entier" mais tous les autres n'auront plus qu'un seul choix:... invoquer le "NOM qui sauve"...

    - Joël 2:32 (et Actes 2:21) "Alors quiconque invoquera le nom de YHWH sera sauvé ; Le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Comme a dit YHWH, Et parmi les réchappés que YHWH appellera."
    (Rappelons que Yéshoua est le moyen "par lequel" nous sommes sauvés mais que c'est toujours YHWH qui sauve: http://jyhamon.eklablog.com/le-nom-au-dessus-de-tous-les-autres-noms-a100180783)

    Et la condition sera simple:
    "Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort." (Apoc 12:11)

    La seule façon de "reconnaître Celui qu'ils ont percé" (pour quiconque ne l'avait pas encore fait) sera de mourir physiquement et violemment dans le système de l'anti-Mashiah, faute de repentance et de sanctification préalable, c'est à dire faute d'avoir "marché comme Il (Yéshoua) a marché Lui-même" (1 Jean 2:6) en "exécutant la chair avec ses passions et ses désirs" (Gal 5:24).

    Voilà la fin terriblement douloureuse et angoissante promise à ceux qui pensent que c'est toujours "la faute des autres".

    Veillons et prions... et que notre Elohim et Père nous soit favorable en Yéhchou'a.





    JYH
    10/11/2014
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


  • Preuve de l'origine Hébraïque de l'évangile de Jean


    Avertissement: Cette approche est partielle et ne tient pas compte de la lecture de "second niveau" qui permet de faire ressortir les sous-entendus (Ex: "vers moi, (à cause de) celui qu'ils ont percé").
     
    [De même, le présent de l'indicatif est sous-entendu en hébreu et ne permet pas d'écrire "je suis"]


    Preuve de l'origine Hébraïque de l'évangile de Jean

     
    Epiphane signale dans Panarion 30 que des croyants Juifs en Yeshua ont conservé des versions hébraïques de l'évangile de Jean et des Actes d'Apôtres dans un Guéniza à Césarée, mais suppose que ce serait de simples traductions du texte Grec.

    Les évidences internes retrouvées dans l'évangile de Jean prouvent cependant le contraire et montrent qu'il a d'abord été rédigé en hébreu avant d'être traduit en Grec. 

    Le verset de Jean 19:37 selon le texte Grec dit par exemple: 
    '...Ils regarderont vers celui qu'ils ont perce' (Jean 19:37)
    Citant ici Zacharie 12.10:  
    '.... ils regarderont vers moi, qu'ils auront percé' (Zacharie 12:10 version Louis segond)
    ... mais comme c'est YHWH qui parle et qu'IL n'a jamais été percé (!), il faut tenir compte du sous-entendu: "vers moi, à cause de celui qu'ils ont percé".

    D'ailleurs, la traduction de Chouraqui est: 
    "Je répandrai sur la maison de David et sur l’habitant de Ieroushalaîm un souffle de grâce et de supplication. Ils regarderont vers moi pour celui qu’ils ont poignardé. Ils se lamenteront sur lui comme pour la lamentation d’un unique, amers sur lui comme amers sur un aîné."

    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/yahuwah-yhwh-a-t-il-ete-perce-a57456521

    Jean a "celui" alors que Zacharie a "moi". Cette différence qui a tant préoccupée les chercheurs et les étudiants de la Bible ne peut s'expliquer que si l'on admet l'origine hébraïque de l'évangile de Jean. 

    Le texte hébreu originel Massorétique de Zacharie 12.10 dit: 
    והביטו אלי את אשר־דקרו 
                                (Véhivitou אלי et asher daqarou) 

    Le mot  'אלי' (Alef lamed Yod) peut à la fois être lu 'Elay' (vers moi) et 'Elé' qui signifie simplement 'vers' ou 'à' (comme dans Job 5.26 אלי־קבר 'élé kever' = 'vers la tombe' 'à la tombe' ou Job 29:19 אלי־מים 'élé mayim' = 'vers les eaux' ou 'aux eaux'). Car Il faut savoir que les textes hébreux anciens ne contenaient que des consonnes et les voyelles (niqoud) retrouvées dans certains des textes actuels ne furent ajoutées scripturairement qu'à la seconde moitié du premier millénaire pour en faciliter la lecture.  

    Alors que les massorètes l'ont lu 'elay' (vers moi) et le voyéllisèrent plus tard avec un tsere (e) et un patah (a), ce qui donna '.... ils regarderont vers moi' qui rappelons-le en passant est aussi la version de Zacharie 12:10 selon la LXX grecque, celui qui rédigea le texte grec de Jean l'a lu 'élé' et a donc traduit le texte comme 'et ils regarderont vers (celui) qu'ils ont transpercé'

    Il ne fait aucun doute que l'évangile de Jean avait été écrit en hébreu et avait en Jean 19:37 (conformément au texte hébreu inspiré de Zacharie 12:10)
     והביטו אלי את אשר־דקרו 
    Plus tard, le traducteur Grec a lu 'élé' (vers) le mot אלי au lieu de 'elay' (vers moi), traduisant ainsi le texte comme '...Ils regarderont vers celui qu'ils ont perce' (Jean 19:37, texte Grec).



    CQFD


    Rappels et articles connexes:
    - http://jyhamon.eklablog.com/celui-qu-ils-ont-perce-qui-ca-ils-a113148094
    http://jyhamon.eklablog.com/yahuwah-yhwh-a-t-il-ete-perce-a57456521




    JYH
    19/08/2014
    D'après: http://torahshelyeshua.blogspot.fr/2014/04/preuve-de-lorigine-hebraique-de.html (lire les commentaires)
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique