•  


    Rediffusion 2017...


    "Fête des mères, des pères", etc !!?

                             De l'ancienne fête des mamans bisounours...

    "Fête des mères, des pères", etc !!?

                                           ...à la fête des "tantes"...
          ... d'ailleurs, on en parle moins, par respect des "droits républicains" !



    Donc, petit retour sur le passé:


    "Fête des pères" !!!

                                              Publicité 1949


    "Fête des pères":

    "En France, c'est le fabriquant de briquets Flaminaire qui eut l'idée, le premier, de créer une fête des pères, en permettant d'offrir un briquet à son papa pour cette occasion. La fête fut par la suite fixée par un décret de 1952 au troisième dimanche de juin ; ceci pour faire écho à la fête des Mères, officialisée en France en 1928 puis instaurée dans le calendrier sous Vichy en 1941." (Source Wikipedia)


    Rappel "fête des mères":

    En 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des Mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale. En 1920 est élaborée une fête des Mères de familles nombreuses puis le gouvernement officialise une journée des Mères en 1929, dans le cadre de la politique nataliste encouragée par la République. Ce n'est donc pas, contrairement à ce qui est souvent relayé dans les médias, une création du maréchal Pétain : en 1941, le régime de Vichy ne fait qu'inscrire la fête des Mères au calendrier, instaurant de façon officielle la fête des mères, le maréchal Pétain voulant redonner à la France les valeurs destinées, selon lui, à raviver la force du pays. (Et toutefois à l'origine du fameux et triste slogan humano-militariste "travail, famille, patrie" !)

    Après-guerre, la loi du 24 mai 1950 dispose que « la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la « Fête des mères » », organisée par le ministre chargé de la Santé avec le concours de l'UNAF (article 1). Elle en fixe la date au dernier dimanche de mai (sauf si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, auquel cas elle est repoussée au premier dimanche de juin) (article 2), et prévoit l'inscription des crédits nécessaires sur le budget du ministère (article 3). Ces dispositions ont été intégrées au Code de l'action sociale et des familles lors de sa création en 1956, et l'organisation de la fête a été assignée au ministre chargé de la Famille à partir de 2004. (Source Wikipedia)

    "Fête des pères" !!!




    Autre rappel:

    Dans la tradition juive et chez les disciples de Yeshoua, la mère est "fêtée" et "bénie" à chaque shabbat hebdomadaire par le "père de famille" qui, après avoir béni les enfants, honore son épouse par la récitation d’un extrait du « Livre des Proverbes ».

    ... c'est toute la différence avec une fête commerciale païenne, dans la joie de l'obéissance à YHWH et dans le respect de l'ordre instauré par Elohim pour la famille, "ordre" que l'apôtre Paul a rappelé en 1 Corinthiens 11:3 "Je veux cependant que vous sachiez que le Mashiah est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Elohim est le chef du Mashiah".




    Pour information:
    Quelques autres fêtes païennes et commerciales respectées par les "chrétiens" qui prétendent "ne pas se conformer au monde mais être transformés par le renouvellement de l'intelligence"
    (Rom 12:2) ! !


    1/ Fêtes fériées:


    - Les fêtes civiles:

    Ce jour est, en premier, déclaré jour chômé le 23 avril 1919 en même temps qu'est ratifiée la journée de 8 heures. Pétain la travestit en "fête du Travail et de la Concorde sociale" en en faisant un jour férié, chômé et payé...
    • 8 mai : Fête de la Victoire - Commémoration de la "capitulation sans condition" (à ne pas confondre avec une armistice) de l'Allemagne nazie mettant fin à la Seconde Guerre mondiale en Europe.
    Déclaré jour férié de commémoration, en France, le 20 mars 1953, le caractère férié est supprimé par le président Charles de Gaulle en 1959. Par la suite, le président Giscard d'Estaing supprime également la commémoration en 1975. Ce n'est qu'en 1981 que la loi rétabli le jour férié commémoratif sous la présidence de François Mitterrand .
    Ce n'est que la 3ème république qui fait de ce jour la fête nationale par la loi du 6 juillet 1880.
    La loi du 24 octobre 1922 fait de ce jour un jour de "commémoration de la victoire et de la Paix". Il devient une journée "de commémoration de la Grande Guerre et de tous les morts pour la France" par la loi du 20 février 2012 .

    Les fêtes religieuses:

    Les fêtes reconnues fériées sont des fêtes uniquement "chrétiennes".
    Le jeudi de l'Ascension, la fête de l'Assomption, la Toussaint et Noël sont fériés suite à l'arrêté du 29 germinal, an X (19 avril 1802) découlant du Concordat et loi du 9 décembre 1905 (séparation de l'église et de l'état), article 42.
    La loi du 8 mars 1886 ajoute le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte.


    2/ Les fêtes non fériées:

    - Les fêtes civiles:


    - Fêtes catholiques (romaines)

    N.B. certaines fêtes sont indiquées ici comme non fériées du fait qu'elles tombent toujours un dimanche, et sont donc en pratique comme fériées.


    - Les fêtes protestantes:




    NOTA:

    1/ Dans ces sources "Wikipedia", les fêtes "musulmanes" (ou "islamiques") ne sont pas mentionnées, et bien que la France ne soit plus qu'une province européenne (si l'on s'en tient aux différents traités et aux différentes organisations des pouvoirs publics et privés qui en découlent), je ne vois pas de raisons de les ajouter non plus.

    2/ Les "fêtes juives" sont également absentes... et surtout, il n'est évidemment fait mention nulle part des "7 fêtes de l'Eternel-YHWH" !
    Après, on s'étonnera que le "mal" progresse et que le pays soit de plus en plus "maudit" !

    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/les-7-sept-fetes-de-l-eternel-a48838802





    JYH
    16/06/2013 (corrigé 2016)
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires


  • Lu (avec un sourire) sur Fb:


    LE MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE


    A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats. La caissière lui reproche alors de ne pas se mettre à « l’écologie » et lui dit:

    « Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources ! »

    La vieille femme s’excusant auprès de la caissière expliqua:
    « Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

    Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta:
    « Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens.
    C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps ! »

    La vieille dame se retournant admit qu’à l’époque, on retournait les bouteilles de lait, les pots de yaourt, les bouteilles de limonade et de bière au magasin qui les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau ; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises.
    À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées,
    mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

    De mon temps, on montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues.
    Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

    À l’époque, on lavait les couches de bébé avec du savon ; on ne connaissait pas les couches jetables ni les lingettes.
    On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un machine avalant 3000 watts à l’heure.

    On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.
    À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une soeur à l’autre.

    C’est vrai ! on ne connaissait pas le mouvement écologique

    À l’époque, on n’avait qu’une TV ou une radio dans la maison ; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas.

    Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

    Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servi, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

    À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon ; on n’avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto portées.

    À l’époque, on travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.
    Mais, vous avez raison : on ne connaissait pas le mouvement écologique.

    À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif ; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau.
    On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo ; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage.
    Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

    À l’époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi de 24 heures sur 24.

    À l’époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers à jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.
    Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique.

    On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui.

    ALORS NE VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON SAC PLASTIQUE ET TON MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE !!!!!!

    La vieille dame avait raison : à son époque, on ne connaissait pas le mouvement écologique, mais on vivait chaque jour de la vie dans le respect de l’environnement... 


    Note JYH: On pourrait bien sûr rappeler beaucoup d'autres exemples, surtout dans la vie paysanne, et se souvenir par exemple des moulins à eau et à vent qui produisaient vraiment quelque chose d'utile et/ou indispensable, dont la farine, et pas seulement des électrons à durée de vie quasi nulle... juste pour faire "gagner du temps" alors que tout le monde a remarqué qu'au final les humains sont de plus en pressés et "n'ont plus le temps" !
    On pourrait aussi rappeler que ce "c'était mieux avant" (pas plus de 50 ou 60 ans) commence à devenir un "ce sera mieux après"... lorsque le Mashiah va revenir avec Ses élus ! (On peut revoir à ce sujet la Parachah Behar et le "shabbat de la terre": http://jyhamon.eklablog.com/parachah-double-behar-behouqqothay-a117627026
    Enfin, sans vouloir être méchant, je brûle d'envie de dédier cet article au grand "écolo" de service... j'ai nommé Nicolas Hulot, un individu qui dans son grand "business écolo" a certainement produit des centaines de milliers (ou millions) de fois plus de CO2 que moi... et que ceux qui me ressemblent.





    JYH
    22/05/2017
    D'après: http://sousesprit.com/le-mouvement-ecologique/
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique