• La dramatique confusion entre "la loi" ("nomos") et "la Loi" ("entole") !

     

    La dramatique confusion entre "la loi" ("nomos") et "la Loi" ("entole") !



    En Romains 10:4, il y a au minimum une fausse interprétation et même très certainement une fausse traduction (ce n'est pas la seule et c'est issu de la Vulgate latine commandée "par Rome" à Jérôme de Stridon).

     

     

    - D'abord, beaucoup disent "FIN de la Loi" (et le répètent sans comprendre et en trichant... ) mais il est écrit "fin de la Loi POUR LA JUSTIFICATION de tous ceux qui croient".

    Cela veut dire que contrairement à l'ancienne alliance, il n'y a plus de sacrifices d'animaux à offrir à cause du péché puisque c'est Yeshoua (Jésus) qui est le sacrifice parfait. 

    De même, nous ne sommes plus lapidés pour adultère... mais Yeshoua (Jésus) ajoute toujours (et encore aujourd'hui) "va et NE PECHE PLUS"... sinon c'est la "mort spirituelle"... et c'est le cas de beaucoup de "Facebookeurs" qui se croient vivants mais qui sont morts !! (Apoc 3:1) 

    On peut ajouter que la Loi a été portée à un niveau supérieur ou plus exigeant puisque le simple fait de se mettre en colère fait de nous des assassins et que c'est le simple désir dans le coeur qui nous rend adultères !

     

     

    - Par ailleurs, le mot "fin" est forcément une fausse traduction puisque "pas un iota ne passera" (y compris et surtout pendant le Millénium... où il n'y aura plus "la grâce" mais la Loi écrite dans les coeurs et sous la surveillance des élus de Elohim (Dieu) qui paîtront les nations avec une verge de fer en compagnie de leur Maître: le "lion de la tribu de Juda").

    Une autre traduction, bien préférable et conforme au reste des Ecritures, serait "finalité, objectif" (de Elohim par Yeshoua !) tel que cela avait été prophétisé maintes fois dans le Tanakh ("la Loi et les prophètes").

    Mais ce mot "fin" ("telos") veut dire aussi "prix, douane, impôt"... et c'est mon préféré parce qu'il concorde avec le fait que Yeshoua (Jésus) a "payé pour nous" et que c'est le prix du "passage en douane" (et "Pessah" ou "pâque" veut dire "passage" vers le CHEMIN étroit) afin de "marcher comme Il a marché" (1 Jean 2:6).

     

     

    En fait, comme bien souvent, il y a aussi un "midrash" (méthode de lecture juive avec commentaire qui s'oppose à la pensée dualiste exclusive grecque), c'est à dire une double lecture que le "renouvellement de l'intelligence" par le SE permet de comprendre (et à condition de bien lire TOUTES les Ecritures puisque beaucoup ont une Bible d'une page et demi !)

    - Ainsi c'est la "fin" des CONSEQUENCES DE LA "LOI" (du grec "NOMOS" qui correspond ici aux différentes "mitzvots" dans leur aspect punitif physique) et donc des sanctions "pénales" prévues par cette "loi" (sacrifices, lapidations... )

    (Nota: Dans la B'rit Hadashah, le "NT" des religieux, le mot "loi-nomos" est utilisé indifféremment pour "mizvots", "lois cérémonielles et/ou sacrificielles", "10 commandements", toute laTorah en général, et même "loi romaine" !)

    - Mais certainement PAS LA "FIN" de la "LOI" (du grec "ENTOLE"=10 commandements écrits sur les tables de pierre et donc "dans le Rocher"=Yeshoua), mais au contraire la capacité de pouvoir la mettre en oeuvre par grâce et par la FOI (ce qui reste vrai aussi pour toute la Torah qui a été donnée pour notre bien).

     

     

    De toute façon, il est bien écrit que c'est "L'ACTE (ou ordonnances) QUI NOUS CONDAMNAIT" qui a été "CLOUE A LA CROIX" (Colossiens 2:14)... mais quand on reçoit une condamnation par le tribunal et que c'est Yeshoua (Jésus) qui la paye, cela ne supprime pas le tribunal et encore moins le "Code civil" (en l'occurrence les "dix commandements" et autres mitzvot) qui en est à l'origine.

    Encore faut-il courir au "trône de la grâce" en se repentant sincèrement à chaque fois que nécessaire pour obtenir miséricorde !

     

     

    Celles et ceux qui se considèrent comme définitivement pardonnés de tout (même de ce qu'ils n'ont pas encore fait) parce que "TOUT aurait été accompli" sont anathèmes et tombent dans "l'endurcissement du coeur" parce qu'ils ont "changé la grâce de notre Dieu-Elohim en dérèglement". (Jude 1:4)

    D'ailleurs, il n'est pas écrit "tout" mais "C'EST accompli" et Yeshoua
    (Jésus) savait très bien qu'Il était en train d'accomplir les 4 premières "fêtes de YHWH-l'Eternel" mais pas les 7 !! (puisque 3 restent à venir).

     

     

    Que chacun s'examine ! (Il est écrit "une" fois que "Dieu-Elohim est Amour" et plus de 400 fois qu'Il est SAINT et exige la sainteté). 

     

    Nota: Je rappelle que la conversion n'est pas un « coup de baguette magique » et que c’est cela qui est à l’origine de tant de « fausses conversions » avec un « autre Yeshoua (Jésus) ». (2 Cor 11:4)

    Enfin, on ne met pas la « Loi » (10 commandements et autres) en pratique POUR être sauvé (on n’est pas des Caïn) mais PARCE QUE on est sauvé et qu’on AIME le Père selon le premier commandement et le Fils selon le même commandement et pour Sa merveilleuse oeuvre rédemptrice.

     

    La dramatique confusion entre "la loi" ("nomos") et "la Loi" ("entole") !

     En fait, les termes "Loi de Moïse" sont impropres car c'est encore la "Loi de Elohim (D.ieu)" donnée "à travers Moïse".
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/10-par-moise-au-lieu-de-a-travers-moise-a81963246




    JYH
    6/07/2012
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source)

     

     

    « Les DEUX "repos de Shabbat" de Yeshoua (Jésus)Le Shabbat ? Faut pas chercher à comprendre, c'est une "histoire d'Amour" ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    heu ming
    Samedi 1er Septembre 2012 à 16:25

    Dans col 2:14, l'acte et l'ordonnance sont deux choses différentes, l'acte c'est le péché et l'ordonnance est la loi, sauf erreur de ma part.

    2
    Samedi 1er Septembre 2012 à 18:05

    Traduction Chouraqui:

    Col 2:14  "Il a effacé avec ses ordonnences l’acte manuscrit, qui nous était contraire et il l’a fait disparaître en le clouant sur la croix."

    - "L'acte", c'est "cheirographon" (acte manuscrit, jugement).

    - "Les ordonnances", c'est "dogma" (décrets, règles, prescriptions... de la loi Mosaïque).

     

    Il s'agit donc bien d'effacer le document légal de condamnation (et non le péché) en fonction des règles de la Loi... puisque c'est Yeshoua qui est "fait Justice pour nous" (1 Cor 1:30) et devient notre "Avocat auprès du Père". (1 Jean 2:1)

    ... et le "péché" reste "la transgression de la Loi". (1 Jean 3:4)

    3
    Dimanche 2 Septembre 2012 à 03:57

    Exemples d'utilisation du mot "entole" pour "commandements":

    1Jn 2:3  Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu.

    1Jn 2:4  Celui qui dit: Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui.

    1Jn 3:22  Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable.

    1Jn 3:24  Celui qui garde ses commandements demeure en D.ieu, et D.ieu en lui; et nous connaissons qu’il demeure en nous par l’Esprit qu’il nous a donné.

    1Jn 5:2  Nous connaissons que nous aimons les enfants de D.ieu, lorsque nous aimons D.ieu, et que nous pratiquons ses commandements.

    1Jn 5:3  Car l’amour de D.ieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles,

    2Jn 1:6  Et l’amour consiste à marcher selon ses commandements. C’est là le commandement dans lequel vous devez marcher, comme vous l’avez appris dès le commencement.

    Ap 12:17  Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de D.ieu et qui ont le témoignage de Jésus.

    Ap 14:12  C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de D.ieu et la foi de Jésus.

     

     

     

     

     

    4
    Sophie Sisley
    Dimanche 30 Décembre 2012 à 20:08

    Amen, c'est exactement ce que m'a enseignée mon pasteur! ou plus exactement elle nous aide à bien comprendre les Ecritures. depuis 1993 que je lisais la bible, et que je n'avais pas compris ces choses, mais il faut dire aussi que je ne cherchais pas ardemment comme ces 3 dernières années où ma vie a bien changée, merci Jésus de ton infinie patience,

     

    5
    Didier Sion
    Lundi 21 Janvier 2013 à 14:46

     Ce n'est pas le Messie,Yahshua qui a aboli la Loi de Moïse, c'est Paul.

     Lorsque Yahshua, le Messie, parle de la "LOI" (par exemple en Matthieu 5), ce ne peut être autre chose que la Torah dans son ensemble, car Il a dit : "Ne pensez pas que je sois venu pour abolir la LOI ou les Prophètes".

    Pour un Juif quelque peu instruit (ayant fait sa bar-mitsva), quand on lui parle de la "LOI et les Prophètes", la LOI est celle donné par DIEU IHWH par l'intermédiaire de MOISE, dans son ensemble et pas seulement les Dix Paroles.

    De même lorsqu'il dit que "pas un iota de la LOI ne tombera", il fait référence au caractère sacré et immuable de la LOI de MOISE. Ce caractère sacré de la TORAH (les 5 livres de Moïse) était reconnu à l'époque, comme il est reconnu aujourd'hui parmi les Hébreux. Le Seigneur YAHSHUA a mis en garde contre ceux quiupenserait que les commandements de la LOI ne seraient plus applicables à cause de sa venue.

    L'Eglise de JERUSALEM, dirigée par les vrais apôtres et conduite par Ya'akov (Jacques) le frère du Seigneur, était zélée pour la TORAH de MOISE. Pour s'en convaincre il suffit de lire ACTES 21 versets 17 à 26 Jacques parle à Paul devant tous les Anciens (en latin Paulus ou Pauxillus:"le plus petit") de la rumeur comme quoi il enseignerait aux Juifs de ne plus suivre MOISE (c'est à dire les commandements de la Torah. dont la circonsision), et lui précise bien que tous les milliers de disciples de YAHSHUA à Jérusalem sont zélés pour la LOI (de MOISE). Il lui rappelle aussi que pour les croyants d'origine païenne, suivre MOISE n'a pas été exigé mais seulement 4 règles dont l'interdiction de consommer du sang et des viandes non-saignées ou issues de l'idolâtrie (rappel vraiment nécessaire puisque Paul n'enseignait évidemment pas ces règles, car pour lui , "tout est pur pour celui qui est pur", y compris les viandes sacrifiées aux idoles)

    Paul esquive et va faire ce qu'on lui demande au Temple, fidèle à son principe hautement hypocrite d'être "comme sous la LOI avec ceux qui sont sous la LOI". Ainsi il a échappé de justesse à l'excommunication de la part de l'Eglise mère, au prix de la vérité. Tout ce qu'il a réussi à faire à Jérusalem fut de semer le trouble dans le Temple, et finalement d'être arrêté par les Romains et d'être conduit vers Rome pour être jugé par César, en tant que citoyen romain !!

    6
    Mardi 22 Janvier 2013 à 09:44

    Cher Didier,

    C'est bien la première fois que j'entends dire que c'est "Paul qui a aboli la Loi"... et je crois qu'il y a là un grave malentendu.

    - Première remarque: Je n'aime pas trop les termes "Loi DE Moïse" parce que c'est celle "DE l'Eternel" (YHWH notre Elohim) et transmise "par" Moïse... et là, nous sommes bien d'accord.

    - Autre chose fondamentale: comment oublier que Paul lui-même a écrit: "Anéantissons-nous donc la loi par la foi? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi (la Torah)." ! (Romains 3:31)

    - Par ailleurs: Yeshoua a bien dit que "pas un iota (yod) de la Loi ne tomberait" et Il a même précisé "jusqu'à ce que tout soit arrivé (ginomai)" et il faut très certainement entendre par là "jusqu'à la fin du Millénium" !

    Toutefois, on sait très bien que le Temple a été détruit en l'an 70, que c'était là la volonté de Elohim, et que cela mettait fin (dans les faits) à toutes les cérémonies ou "lois" sacrificielles (pour "l'année de grâce") puisque c'est le sacrifice parfait de Yeshoua qui s'y substitue.

    - D'autre part, quand je parle des "613 Mizvots", je précise qu'il s'agit de ce qui y "correspond" en termes de "sanctions pénales".

    Je sais bien aussi que mes frères juifs continuent souvent à "offrir des sacrifices" et que faute de Temple ou de bétail, ils offrent des poulets par exemple... mais je sais également que beaucoup de "chrétiens" ne font pas mieux (au contraire) en inventantleurs propres lois !

    - Enfin, concernant le "pur et l'impur" (et j'ai consacré un article à ce sujet), il ne fait aucun doute que ces "lois" sont toujours en vigueur (notre métabolisme humain aussi !) et qu'il y a incompréhension sur ce que Paul en a dit.

    En effet (et c'est ce que je crois), en tant que "apôtre des païens", Paul (qui a été instruit au 3ème ciel !) est obligé de prendre en compte la méconnaissance totale de ces goïm en matière de Loi (Lévitique 11 par exemple) et que "provisoirement" (en attendant qu'ils apprennent), il ne leur est demandé qu'un "minimum", à savoir "s‘abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang." (Actes 15:20... et Actes 21:25 ajoute "de l'impudicité")

    La notion du "tout est pur pour ceux qui sont purs" (Tite 1:15) est certainement une extrapolation injuste à propos de Lévitique 11 puisque les versets suivants parlent de tout autre chose, y compris les "femmes âgées adonnées au vin" !

    Je suis également certain que "on" a fait une fausse interprétation du rêve de Pierre puisque cela ne concerne que la fréquentation des "païens" et la réponse nous est donnée au verset 28 quand il est précisé: "Vous savez, leur dit-il, qu'il est défendu à un Juif de se lier avec un étranger ou d'entrer chez lui; mais Dieu m'a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur." !

    Ceci est parfaitement logique et conforme à "pas un iota".

     

    Ce qui est dramatique, c'est que les "goïm" d'aujourd'hui (qu'on appelle même "chrétiens") peuvent passer 10 ans, 20 ans, 30 ans et beaucoup plus dans une congrégation religieuse et ne jamais rien apprendre de la Torah !... sans parler de tous ceux qui la considèrent comme "abolie" en tordant les paroles de Paul (Je suis d'ailleurs intimement persuadé que Paul n'aurait jamais pu écrire de telles âneries "en grec" compte tenu de sa connaissance des Ecritures, ou qu'alors, ses lettres sont des hyper-paraboles destinées à ceux qui n'ont pas "l'Amour de la Vérité" et qui sont ainsi écrites "afin qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils ne comprennent point.") ! (Luc 8:10)

    Si mon article a pu laisser supposer autre chose, c'est dommage... mais je rappelle qu'il a été écrit dans un "contexte Facebook", c'est à dire pour des ignorants et des insensés auxquels il fallait rappeler quelques vérités premières.

    Sois béni.

    7
    Didier Sion
    Mardi 22 Janvier 2013 à 10:58

     Merci pour la réponse au commentaire; j'ai réagi ainsi car l'article a vraiment l'air de dire que tout ce qui reste de la LOI sont les Dix Paroles (Décalogue), et met en opposition la LOI de Dieu et la LOI de Moïse. Or la LOI de Moïse contient les commandements de Dieu, et pas autre chose.

    Au sujet des lois relatives au Temple, je suis d'accord. 

    Au sujet de Paul, c'est vrai qu'il a dit une chose et son contraire. Cela a semé une grande confusion. Mais ces écrits contiennent beaucoup de passages qui déclarent que la LOI n'est plus à suivre pour les chrétiens Juifs ou autres. En particulier : 

    Romains 7 : Il dit au moyen d'une allégorie douteuse que puisque nous sommes morts avec Christ, nous sommes aussi morts à la LOI, pour être mariés à un autre, Christ ressuscité, et que nous ne devons plus servir Dieu en fonction de la "lettre qui a vieilli"

    Galates: la LOI était donné comme un pédagogue jusqu'à la venue de Christ, mais maintenant "nous ne sommes plus sous ce pédagogue"; il compare de plus la LOI donnée au SINAI à Hagar, qui a été "renvoyée" et qui est une esclave. ET il considère ceux qui veulent obéir à la LOI comme des "esclaves" faisant partie de la "Jérusalem terrestre", et pas de la "Jérusalem" celeste, qui elle est libre. Libre de quoi ? justement d'obéir xux prescriptions de Moïse.

    Corinthiens : Paul déclare qu'il n'est pas sous la LOI, mais qu'il fait comme si il était sous la LOI avec ceux qui sont sous la LOi, et qu'il n'est pas sans LOI, mais qu'il obéit à la "Loi de Christ"

     

    Dans tous ces passsages que je viens de citer, Paul ne parle pas d'autre chose que de la LOI donnée DIEU IHWH par l'intermédiaire de Moïse, et de cette LOI dans son ensemble

     

    Au sujet des lois alimentaires, Paul explique en Romains 14;14 qu'il est convaincu que rien est impur en soi, seulement c'est impur si on le considère impur. (en contradiction flagrante avec les enseignements de Moïse - vrai prophète de IHWH -en Lévitique) Cela est cohérent avec le principe paulinien qu'il n'y a maintenant aucun commandement général concernant ce qu'il faut faire pour Dieu, seulement sa règle est d'être pleinement convaincu de ce qu'on fait !

    Si cela n'est pas "abolir la Torah", alors qu'est-ce ?

    Au chapitre I Corinthiens 8, Paul explique très clairement (pas d'imconpréhension possible ici !) que puisqu'une idole n'est rien, nous avons la liberté de consommer des viandes sacrifiées à cette idole: il dit que nous ne serons pas"pire" si nous en mangeons, ni meilleur si nous n'en mangeons pas et que avons la liberté de la faire (verset 9), mais que si un "faible dans la foi" nous  observe, c'est alors qu'il faut s'abtenir pour ne pas porter atteinte à sa conscience "faible".

    Ceci est aussi une claque à la Torah et aux règles imposées par Dieu lui-même à la Kehila (communauté) de Yahshua au concile de Jérusalem (ACTES 15)

    8
    Jeudi 24 Janvier 2013 à 19:09

    En fait, je n'arrive pas à comprendre comment tu ne comprends pas ce qui est écrit !

    Je ne vais pas reprendre chacun des versets que tu proposes, et dont je rappelle qu'ils donnent lieu à fausse interprétation pour cause d'usage abusif du terme "nomos", mais je te laisse au moins ceci:

    http://jyhamon.eklablog.com/l-apotre-paul-enseigne-l-observation-de-la-torah-a48829956

    9
    Sophiesisley
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 00:34

    quelle prise de tête,je vais aller me coucher et relirai cela tranquillement. Jean-Yves, j'ai bien lu ta réponse concernant la femme, pasteur etc, je vais t'y répondre plus en détail prochainement en reprenant point par point ta réponse. En tout cas,ces échanges me permettent d'approfondir mes connaissances et convictions. Mais mon pasteur avec un petit p, m'a beaucoup enseignée la plupart des" choses "que je commence à lire depuis peu dans ton blog.  Biensûr que mon PASTEUR EST JESUS. Je lis le nouveau testament depuis 1993 ainsi que l'ancien que j'ai pas lu en entier, et dire qu'il a fallu toutes ces années pour commencer à comprendre. Mais ne peut comprendre que celui et celle qui sont nés de nouveau. Que Dieu te bénisse abondamment.  fraternellement, Sophie                         

    10
    Vendredi 25 Janvier 2013 à 11:43

    OK Sophie, prends ton temps... 

    11
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 01:52

    Bonsoir,

    Comme je constate que plusieurs parmis vous connaissent passablement de choses, j'aurais passablement de questions à vous poser ! :) Une en plusieurs pour commencer !:)

     

    J'ai découvert il y a quelques temps déjà que le  mot péché n'existe pas dans l'hébreu et le grec et d'ailleurs pas dans la Chouraqui en français. De plus, il traduit deux mots différents. Est-ce manquer la cible (la loi étant littéralement tirer une flêche) sont en hébreu het et sont traduits par péchés involontaire ? Si oui, quel est le grec qui traduit ceci dans le NT ?

    Est-ce qu'on pourrait dire que Jésus est mort pour toutes ces fautes là ?
    Et pour l'autre mot pour péché : râ,  a-t-il une 'possiblité de réabilitation' ? Et si non, comme je le pense, peut-il être mis en rapport avec dans le NT, l'unique 'faute' qui n'est pas pardonnée : le blasphème ?(qui est entre autre avoir d'autres dieux que Dieu et son 'atténuation' serait compréhensible en face de l'histoire de l'église occidentale ... y  compris de considérer soudain les autres fautes, comme étant plus 'grave' qu'elles ne le sont ? )
    Et ce mot râ, est-il traduit dans La Septante par porneia ? (Et donc dans le NT ? )

    Mes recherches sur ces mots débutent. Aussi, je ne suis pas certaine de l'entière pertience de mes questions, car je n'ai trouvé que de mini-infos à ce sujet. C'est pourquoi, toutes les infos à ce sujet sont bienvenues !

    Merci ! :)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    12
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 09:30

    Pour faire simple, le premier sens du mot "péché" est "séparation d'avec D.ieu"... tel que cela commence en Genèse après le choix de "l'arbre de la connaissance".
    Et nous savons que maintenant, seul Yeshoua, notre "intermédiaire auprès du Père" (1 Tim 2:5) peut nous réconcilier avec cet Elohim et Père.

    Ensuite, et depuis la réintroduction d'une Loi écrite à travers Moïse, nous savons que "le péché est la transgression de la Loi" (1 Jean 3:4) et dans ce cas, ce sont "LES péchés" (fautes, manquements, transgressions) qui nous "éloignent" du Père (à commencer par le Premier des Commandements et le risque des "autres dieux")...
    ... ce pourquoi nous devons aller au trône de la grâce quand nous péchons car c'est là que nous avons un "avocat auprès du Père" (1 Jean 2:1) qui est aussi notre "Souverain sacrificateur" (Hébreux 1 à 13) qui remplace les "sacrifices" offerts autrefois dans le Temple.

    Le "blasphème contre l'Esprit" est "LE péché" qui condamne définitivement parce que c'est une nouvelle "séparation totale d'avec D.ieu-Elohim" et dans ce cas, "il n'y a plus de sacrifice pour les péchés" (Héb 10:26).
    Ceci peut arriver après un "endurcissement du coeur" qui correspond hélas à l'absence de repentance régulière... de la part de ceux qui déclarent la Loi "abolie" (!)... c'est donc quelque chose d'insidieux et de progressif !  

    PS: Je ne pense pas qu'il soit utile avec ce genre d'éclairage de revenir sur les détails de traduction en hébreu et en grec (sinon en latin).

    Shalom.

    13
    SandraSourire Profil de SandraSourire
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 11:57

    Bonjour Phare Ouest,

    Oui, pour Hébreux 10:26, qui s'adressaient au peuple hébreu, si ils reniaient le sacrifice de Jésus après y avoir cru, ils ne pouvaient pas retourner aux sacrifices d'animaux qui en fait ne purifient pas vraiment (Début d'Hébreux 10)

    Sinon, je n'en suis pas (encore ?) à l'interprétation, mais juste à la comprhéension des textes (AT et NT)

    ... je vais continuer mes recherches sur ces mots dans la Septante ...

    Merci de m'avoir répondu ! :)

    Sandra

     

     

    14
    sophie sisley
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 14:04

    traiter d'un sujet aussi sérieux avec de l'humour, bravo, Jean Yves, !! tu me fais rire !  mais, attention,je ne te flatte pas,!!  bon été sous le cania!

    15
    Lundi 11 Août 2014 à 22:36

    Bonjour,


     Par rapport à Colossiens 2:14


     Il est écrit: " Il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient.." et il n'est pas écrit "..Il a effacé les ordonnances qui nous condamnaient.." !


     La bible est claire...
    Il a effacé  "l'acte"    (en Grec: cheirographon (khi-rog’-raf-on) qui veut dire:  


    1) un acte, ce que quelqu’un a écrit de sa propre main                                                           


    2) une note à la main ou un écrit dans lequel quelqu’un reconnaît que de l’argent a été déposé ou lui a été prêté pour un retour à un temps fixé


     Il a effacé les péchés (ou les "actes" de la chair) dont les ordonnances nous condamnaient, mais il n'a pas effacé la loi qui reste toujours en vigueur tant que le ciel et la terre existent.
    "...dont les ordonnances nous condamnaient.." les ordonnances de la Loi nous condamnent car nous sommes tous des transgresseurs de la loi, le Christ a donc effacé nos actes de pécheur (ou nos péchés), afin que nous ne soyons plus condamnés.


     Donc c'est bien le péché qui a été cloué à la croix car c'est le péché qui est condamné par Dieu


     Selon 2 Corinthiens 5:21  c'est bien Yashoua (Jésus) devenu péché pour nous qui a été crucifié, donc il s'agit bien du péché qui a été cloué au stauros et non de la loi.                                                                       


    2 Corinthiens 5:21  Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.



    Si on réfléchis bien, dire que la loi a été clouée à la croix ne veut rien dire.
    Croire que YHVH a cloué à la croix ses propres commandements ? ça n'a pas de sens!


     YHVH a cloué à la croix nos transgressions de la loi (péchés) et donc la condamnation qui devait aller avec, c'est à dire la mort.


     

    16
    Mardi 12 Août 2014 à 06:34

    Oui, c'est un vieil article Facebook repris dès les débuts du Blog et qui pourrait mériter des ajustements !
    Déjà, le titre est insuffisant à cause des différentes "nomos" (7 sens différents selon le contexte dans la B'rit Hadashah) et le tableau de la fin est d'origine "adventiste" (ou quelque chose comme ça).

    J'en profite pour rajouter ce commentaire Fb que j'ai donné hier:

    Si nous étions encore sous "l'alliance dite ancienne" (mais qui reviendra pendant le Millénium), nous aurions l'ordre de tuer par lapidation de façon immédiate tous ceux qui "adorent d'autres dieux" et selon Elohim (Deutéro 13:4-10).

    Les "années de grâce" actuelles n'ont absolument pas supprimé la "peine de mort" mais celle-ci est simplement reportée au "Jour du Jugement" aussi longtemps qu'il n'y a pas repentance.

    Quant à ceux qui font "alliance avec la mort" (alliance avec les condamnés à mort), ils sont soumis au même régime.

    Il n'existe pas de "vide juridique" dans la Torah de YHWH... IL n'est pas le bon papa gâteau des religieux ni le Père Noël... mais s'il ne "veut pas la mort du méchant", c'est seulement pour qu'il SE REPENTE !
    (Après, c'est trop tard) !

    Ceci est un "message d'AMOUR" !!

    17
    Mercredi 30 Mars 2016 à 20:45

    bonsoir Jean Yves!

    peux tu m'expliquer ces verset de colossiens 2 s'il te plait?

    shalom!

    16 Que personne donc ne vous condamne au sujet du manger ou du boire, ou pour la distinction d'un jour de fête, ou de nouvelle lune, ou de sabbat;

    17 Car ces choses n'étaient que l'ombre de celles qui devaient venir, mais le corps en est en Christ.

    20 Si donc vous êtes morts avec Christ, par rapport aux éléments du monde, pourquoi vous charge-t-on de ces préceptes, comme si vous viviez encore au monde?

    21 En vous disant: Ne mange point de ceci, n'en goûte point, n'y touche pas;

    22 Préceptes qui sont tous pernicieux par leurs abus, n'étant fondés que sur des ordonnances et des doctrines humaines,

     

    23 Lesquelles ont, à la vérité, quelque apparence de sagesse dans un culte volontaire, et dans une certaine humilité, en ce qu'elles n'épargnent point le corps, et qu'elles n'ont aucun égard ce qui peut satisfaire la chair.

    18
    Lundi 4 Avril 2016 à 05:42

    Bonjour, 
    Je ne me sens pas en mesure "d'expliquer" des choses (bouts de versets) qui sont d'une part "mal traduites" (volontairement) et d'autre part "hors contexte".
    En revanche, je peux rappeler quelques fausses traductions et surtout rappeler que Paul est "l'apôtre des païens" auxquels il doit aussi enseigner la Torah mais dans le cadre du "nouveau sacerdoce" (avec Yéshoua comme Souverain Sacrificateur) pour une "nouvelle sacrificature" (les disciples deviennent "sacrificateurs" mais pas avec les mêmes sacrifices) avec compréhension spirituelle de l'application des Commandements et mitzvots.

    En matière de fausses traductions grecques, latines et françaises, on peut rappeler au moins ceci à propos du seul verset 17:
    http://jyhamon.eklablog.com/8-c-etait-l-ombre-au-lieu-de-c-est-l-ombre-a80692940
    http://jyhamon.eklablog.com/22-mais-le-corps-est-en-christ-au-lieu-de-mais-le-corps-du-mashiah-a107394738

    Et en matière de "contexte", ce dernier lien ci-dessus renvoie aussi à "l'ombre des choses à venir" ainsi qu'au "manger et au boire", aux fêtes (de YHWH) et aux shabbats.
    L'autre lien interne renvoie au "contexte" où à la situation chez les Romains et Colossiens: http://jyhamon.eklablog.com/le-grand-bluff-des-chretiens-qui-sont-toujours-dans-le-repos-a48141171

    Enfin, pour approfondir la "nouvelle sacrificature" et son sens spirituel, lire régulièrement la Parachah de la semaine dont celles-ci:
    http://jyhamon.eklablog.com/parachah-vayyiqra-il-appela-a80091107
    http://jyhamon.eklablog.com/parachah-tsav-ordonne-a80426314
    http://jyhamon.eklablog.com/parachah-chemiyniy-huitieme-a81639462

    S
    halom

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter