• "Fends la mer !"...

     

    De Jérusalem,Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ

     

    La tentation est grande devant un obstacle insurmontable, de faire marche arrière, d'abandonner, ou de ne plus y croire. On peut l'imaginer pour le peuple hébreu acculé à la Mer rouge. Poursuivis, ils savaient toute l'armée égyptienne derrière eux, avec un Pharaon décidé à les exterminer. Mais D.ieu avait un plan, Son plan : « J'endurcirai le coeur de Pharaon, et il les poursuivra ; mais Pharaon et toute son armée serviront à faire éclater ma gloire, et les Egyptiens sauront que je suis l'Eternel » - Ex 14 :4.

     

    Ce verset est étonnant : D.ieu a la volonté de convaincre, non pas les Hébreux, mais les Egyptiens ! En effet, D.ieu a en vue toute l'humanité. On pourrait dire alors que les miracles que vit Israël, hélas bien souvent dans la douleur, ont pour but de convaincre les nations. Il est vrai, celui qui ne voit pas le miracle de la création de l'Etat hébreu - trois ans après la Shoah - est aveugle. Idem pour toutes les guerres d'Israël, notamment celle des « Six jours » qui a frappé l'opinion mondiale, vu l'incroyable disproportion des forces en présence.  

    On ne peut pas ne pas voir la main divine.

     

    "Fends la mer !"...

     

    Fends la mer !...

    Moïse a été choisi pour être le Libérateur de l'Egypte - le peuple hébreu avait besoin d'un homme rempli de foi, comme Abraham devant le Mont Morija, comme le roi Josaphat (2 Chron 20 :17) plus tard contre les Moabites et les Ammonites - « Moïse dit : Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour ; car les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais. L'Eternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence.

    L'Eternel dit à Moïse : Pourquoi ces cris ? Parle aux enfants d'Israël, et qu'ils marchent. Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-là ! » - Ex 14 :13-16.

     

    D.ieu ordonna à Moïse de lever son bâton, pour qu'il fende la mer !... Faut-il être animé d'une grande foi pour oser ouvrir la mer avec un bâton !... Le mot pour bâton est mattheh ; il désigne également le sceptre, et... les tribus d'Israël. Extraordinaire ! Ne peut-on pas voir que D.ieu se sert de tout Israël, de toutes "les tribus"... et même celles dispersées dans les nations, c'est à dire celles également retrouvées dans l'Eglise, pour confondre l'Adversaire de nos âmes et démontrer la toute-puissance de l'Eternel des Armées - Adonaï Tseva'ot. C'est le temps où D.ieu lève Ses tribus comme des étendards.

     

    Le Messie étendra de Sion le sceptre...

    « L'Eternel étendra de Sion le sceptre (mattheh) de ta puissance : Domine au milieu de tes ennemis » -Psaume 110. Cette parole donnée par David révèle que le roi de Juda eut une vision du ciel : « Parole de l'Eternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, jusqu'à ce que JE fasse de tes ennemis ton marchepied ». D.ieu s'adresse à Son Messie, assis à Sa droite et lui annonce qu'Il le rendra vainqueur de tous ses ennemis. D.ieu lèvera Lui-même « le bâton », comme Moïse devant la mer. Le Machia'h, à la fin des temps, mettra KO définitivement l'ennemi d'Israël agissant au sein des nations - «Il brisera sa tête » (Ps 110 :6). Ce sera un temps de grande difficulté pour Israël, acculée devant « la mer des nations » voulant la détruire, et D.ieu manifestera Lui-même Sa gloire, en levant Son sceptre de puissance !...

     

    Aux matthot de lever l'étendard d'Israël !

    Il existe au sein des chrétiens des nations de nombreuses tribus/matthot cachées, du fait des persécutions obligeant les Juifs à changer leurs noms, et des conversions forcées. D.ieu met à la lumière ces « tribus » qui conservent un amour inné d'Israël. C'est le Projet divin. Chacun de ces chrétiens[1] représentant plusieurs millions de personnes sont des matthot en puissance qui, par leur prière et leur soutien inconditionnel, participent au Projet.  

    Qu'Israël ne les rejette pas, ce serait suicidaire.

    Révérend William Hechler et Théodore Herzl 

     

    Moïse a pris le risque de s'allier Jéthro l'idolâtre, et Bo'az a pris celui de se marier avec Ruth la Moabite. De même, Théodore Herzl a été accompagné avec bonheur par le pasteur William Hechler[2], qui lui a ouvert non pas la Mer rouge, mais les cours des familles royales de l'époque. Cette aide était inespérée pour Théodore qui deviendra le Moïse du 20e siècle. Un écrivain juif, Jerry Klinger, président de la société juive américaine « for Historic Preservation » témoigne : « Le sionisme politique et l'Etat moderne d'Israël sont issus pour une large part de la volonté farouche de Théodore Herzl. Mais s'il n'y avait pas eu (à ses côtés) un chrétien, Herzl serait resté un excentrique, un obscur écrivain autrichien tombé dans l'oubli. Ce chrétien, c'est le pasteur Hechler ; alors que nous l'avons oublié, le Sionisme a une dette envers lui. »

     

    Mettons-nous à Son service... D.ieu utilise toutes les bonnes volontés pour l'accomplissement de Ses Projets.

     

     

     

    [1] Je ne dis pas que tous ces chrétiens ont une origine juive découverte providentiellement. Il y en a heureusement beaucoup issus des nations qui sont favorables à Israël, parce que ces croyants sont bibliques, et qu'ils ne se laissent pas polluer par l'atmosphère antisioniste/antisémite.

     

    [2] Quand Théodore Herzl est décédé à l'âge de 44 ans, la seule personne à son chevet en dehors de sa famille fut le pasteur William Hechler.

     

    Note JYH: Je ne reprends pas l'association Herzl-Hechler dans le but de souligner une union entre un "supposé illuminati", ami des Rotschild, et un "pasteur" dans le cadre d'un "sionisme politique"... mais à titre de symbole pour l'union qui se développe maintenant entre "juifs messianiques" et "disciples de Yeshoua d'origine goïm ou païenne" (un seul troupeau, un seul peuple, un seul Berger, Jean 10:16) !


    JYH
    14/07/2012

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source)

     

    « "Chrétiens" ou "crétins" ?"Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d‘Israël." (Mat 15:24) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Juillet 2012 à 01:51

     Beaucoup pensent que Moïse serait une sorte "d'anti-Yeshoua" sous prétexte qu'il serait "la Loi" et Yeshoua "la grâce".
    C'est juste un aveuglement et une incompréhension totale des "Ecritures" (Tanakh) pour ceux qui sont seulement "chrétiens" (d'on ne sait quelle dénomination) mais pas "disciples de Yeshoua", Celui-ci étant la "Thora faite chair" afin de non seulement être sacrifié à notre place, mais aussi de nous montrer "le chemin" pour "marcher comme Il a marché". (1 Jean 2:6)

    "C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus." (Apoc 14:12)

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter