• Qu'est ce que Le "Nouveau Testament" ?




    Qu'est ce que Le Nouveau Testament ?

     

    Si nous écrivons cet article, c'est parce que nous savons et constatons souvent que la définition des termes "Nouvelle Alliance" ou "Nouveau Testament" est complètement galvaudée par les siècles d'hérésies prêchées au sein des assemblées dites "Chrétiennes".

    Tout d'abord revenons sur le terme d'Ancienne Alliance pour désigner La Torah que nous retrouvons dans le verset ci-dessous :

    2 Corinthiens 3:14 :
    Mais ils sont devenus durs d’entendement. Car jusqu’à ce jour le même voile demeure quand, ils font la lecture de l’Ancienne Alliance, et il ne se lève pas, parce que c’est en Machia'h (Messie) qu’il disparaît.


    Il est primordial de revenir dans la pensée de l'auteur qui est ici L'Apôtre Shaul (Paul) car depuis des siècles, la pensée de cet auteur a été déformée par le Christianisme de Rome et encore plus par les christianismes évangéliques depuis un siècle, puisqu'ils ont tout fait pour accomplir l'oeuvre du diable qui est d'abolir La Torah de notre Elohim.

    En réalité, l'Apôtre Shaul (Paul) est très loin de la pensée dépravée du Christianisme de Rome établi par l'empereur Constantin et ne parle pas ici "d'Ancienne Alliance" dans le sens que ce qui est ancien serait inférieur ou dépassé et révolu mais plutôt comme étant L'Alliance de La Torah Qui Est Le Socle Le plus Ancien sur Lequel Repose tout le reste.

    L'Ancienneté n'a pas ici un sens péjoratif mais au contraire, elle insiste sur l'importance de La Torah en appuyant sur son Ancienneté et donc sur Sa Solidité.

    C'est le grand apostat Meliton de Sardes qui croyait que ce qu'il nommait "l'Ancien Testament" était "la forme ou le moule, et le Nouveau Testament ou Nouvelle Alliance était la vérité qui avait brisé le moule" !

    voir ici :
    http://translate.google.ca/translate?hl=fr&langpair=en|fr&u=http://en.wikipedia.org/wiki/Melito_of_Sardis

    Méliton était un évêque Grec de Sardes, il est également attesté comme l'un des premiers auteurs à porter à l'encontre des Juifs l'accusation d'avoir
    « tué Dieu », même s'il n'emploie pas littéralement l'expression de « peuple déicide », marquant une étape d'importance dans l'histoire de l'antijudaïsme chrétien.
    Dans son Homélie de Pâques, il est l'un des premiers prédicateurs à formuler la théologie de la substitution. Par exemple, selon Méliton, la Pâque qu'il qualifie de "juive" n'a plus lieu d'être après la venue du Mashiah (Christos pour les grecs). De même, selon lui, "l'Ancien Testament" n'est qu'un prologue, une « préfiguration », du "christianisme".
    voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9liton_de_Sardes


    Ainsi, nous voyons que nous avons à faire à une même terminologie employée ("Ancienne Alliance") mais elle n'a absolument pas la même signification selon ceux qui l'emploient.


    Voyons maintenant l'autre terme si souvent utilisé et qui est "Nouveau Testament" ou plutôt "Nouvelle Alliance" (ou "Alliance renouvelée") qui est le terme le plus approprié car le "Testament" concerne les morts alors que notre Elohim Est Vivant !... et en fait, il s'agit bien d'une "Alliance renouvelée", élargie, rendue complète !
    ... et on dit "Beriyth haHadachah".

    Pour beaucoup, leur "Nouvelle Alliance", c'est le recueil des Livres des Evangiles, le Livre des Actes, les Lettres des Apôtres et Le Livre de L'Apocalypse... et pour eux ce terme de "Nouvelle Alliance", ce sont ces écrits qui seraient une "autre loi" (!) après la Venue, la mort et La Résurection de notre Seigneur et Sauveur Yéshoua ha Machia'h (Jésus christ pour les grecs).

    Mais cette compréhension n'est pas du tout scripturaire !

    Car ce ne sont pas ces Livres avec ces écrits que nous avons cités qui sont La "Nouvelle Alliance" et encore moins "l'Alliance renouvelée".
    En réalité, ces Livres inspirés par Elohim témoignent de L'Alliance renouvelée qui n'est autre que Le Sang de Yéshoua (Jésus) versé sur le peuple et sur La Torah de YHWH (L'Eternel).

     Cette Alliance renouvelée, ce ne sont donc pas des Ecrits qui constitueraient une "Nouvelle Alliance" comme une "nouvelle Loi" ou Torah écrite, non,
    l'Alliance Nouvelle (ou "renouvelée"), c'est le sang de Yéshoua (Jésus) et ces Ecrits en sont les témoins confirmant L'Alliance de La Torah couverte par   l'Alliance du sang de Yéshoua (Jésus).... car il n'y a pas d'alliance sans "effusion de sang" (Héb 9:22).

    Ces Ecrits ne sont pas une nouvelle Torah mais sont un témoignage.

    Les Ecrits des Evangiles ("evangelos" étant d'ailleurs une monstruosité par rapport à "Bessora Tova" et "Bériyth haHadashah"), Livres des Actes, lettres des Apôtres, et le Livre de L'Apocalypse sont Le Témoignage de Yéshoua (Jésus).

    Ces Livres ont été nommés à tort "Nouvelle Alliance" ou "Nouveau Testament" pour faire croire que ce sont ces Ecrits qui étaient une Nouvelle Alliance alors qu'il n'en est rien. D'ailleurs ces écrits ne sont jamais nommés ainsi par leurs auteurs. 

    Seul le sang de Yéshoua (Jésus) est nommé La Nouvelle Alliance... ou "Alliance renouvelée en Yéshoua".

    Luc 22:20
    Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.

    1Corinthiens 11:25
    De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit : Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.



    Le sang de Yéshoua (Jésus) Est La "Nouvelle Alliance" qui couvre le peuple (tout le peuple "adhérent" et pas seulement les juifs et/ou Israëlites d'origine) et elle renouvelle Les Livres de La Torah.
    L'Alliance de La Torah reste intacte et inchangée (exceptées bien sûr les sanctions pénales), Elle est sous la couverture du Sang de notre Seigneur et Sauveur.
    La Torah Est donc couverte par le sang de l'Alliance renouvelée... et les sacrifices n'ont plus lieu d'être, c'est le "sacrifice parfait" de Yéshoua qui les remplace. 

    Et encore, il faudrait bien comprendre ce que signifie "couverte par le sang" car s'il n'y a pas de "changement d'alliance" (celle-ci est "perpétuelle") et pas de "changement de Loi (Torah)", il y a un "changement de sacerdoce"
    puisque c'est Yéshoua qui devient le "Grand Souverain Sacrificateur" dans les lieux célestes et sans Temple terrestre, sans sacrifices d'expiation.

    Les Ecrits des Evangiles, etc... sont donc Le Témoignage de Yéshoua (Jésus), Ces Ecrits témoignent de l'accomplissement de La Torah et des Prophètes mais ne se substituent pas à eux, ils témoignent au contraire de La véracité de La Torah et des Prophètes. 

    Ces Ecrits ne sont pas une Nouvelle Torah, ni une Nouvelle Alliance.

    Il y a une Seule et Même Alliance Qui Est La Torah de notre Elohim confirmée et amplifiée par La "Nouvelle Alliance dans Le Sang" de Yéshoua (Jésus) et dont le témoignage se trouve dans Le Récit des Evangiles, Les Livres des actes, lettres des Apôtres dont l'essentielle "lettre aux Hébreux" pour l'explication du changement de sacerdoce... et le Livre de L'Apocalypse. 

    Le Sang de Yéshoua (Jésus) Renouvelle L'Alliance de La Torah et il n'est absolument pas question d'abolition de cette Torah ni d'annulation d'aucun des Commandements de notre Elohim que nous devons toujours suivre !
    Ce qui a changé, c'est qu'à présent nous sommes sous la couverture Parfaite du Sang de notre Seigneur et Sauveur Yéshoua (Jésus) et qu'en quelque sorte c'est le "Code pénal" qui est (provisoirement) suspendu pendant les "années de grâce". Sinon, nous devrions tuer immédiatement par lapidation sur ordre de Elohim, tous les contestataires de la Torah (Deutéro 13:4-12).

    Les Evangiles, Actes, Lettres des Apôtres et Apocalypse (Révélation) sont Le Témoignage de Yéshoua (Jésus) dont les auteurs sont inspirés par Elohim comme le confirme d'ailleurs bien Le Livre de L'Apocalypse :

    Apocalypse 12:17
    Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent Les Commandements de Elohim (La Torah) et qui ont le Témoignage de Yéshoua (Jésus pour les gréco-latins mal enseignés).

     
    Articles connexes:
    http://jyhamon.eklablog.com/13-sans-les-oeuvres-de-la-loi-au-lieu-de-sans-les-lois-sacrificielles-a88629827
    http://jyhamon.eklablog.com/9-fin-de-la-loi-au-lieu-de-fin-des-sacrifices-pour-la-justification-a80955574




    JYH
    5/08/2012

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)


     

    « Discernement en temps d'apostasieHumour juif... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Françoise L
    Lundi 1er Avril 2013 à 12:00

    Ruth, oui, les écrits qu'il est erroné d'appeler le Nouveau Testament, témoignent de l'accomplissement  de la Torah et des Prophètes et notre foi s'émerveille de cette véracité.  Merci de nous redire cela. Personnellement, je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu autre chose dans les assemblées évangéliques où je me suis trouvée. Et j'ajoute qu'au-delà de ce qui peut être dit, il suffit de lire la Bible dans son entier pour être convaincu soi-même de son unité, de sa parfaite cohérence. Oui, notre foi est personnelle.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter