• Le sel de la terre





    Le sel de la terre





    Le sel de la terre


    "Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra–t–on ? Il ne sert plus qu'à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes." (Mat 5:13)

    "Que votre parole soit toujours accompagnée de grâce, assaisonnée de sel, afin que vous sachiez comment il faut répondre à chacun." (Col 4:6)

     

    Depuis l'invention du sucre (saccharose) et sa diffusion comme produit de grande consommation courante (au point que le steack de chez MacDo est maintenant aussi sucré que le Coca qui va avec !), le "christianisme" en a profité pour sucrer au maximum tous les enseignements bibliques qui étaient pourtant bien salés au départ.

    Le sel a perdu sa saveur !... et n'est surtout plus "à la mode" !

    Le pire, c'est que le "chrétien" moyen voudrait lui redonner sa saveur avec de la guimauve et qu'il voudrait que toute "parole" soit "assaisonnée de la douceur mielleuse qui est la seule agréable pour... les "enfants" du "monde" bisounours et hollywoodien !

    C'est tant pis !... car c'est Elohim Lui-même qui "envoie une puissance d'égarement" (bien sucrée) pour "qu'ils croient au mensonge" parce qu'ils n'ont pas eu "l'Amour-agapê de la Vérité (bien salée) pour être sauvés".
    (2 Th 2:10-12)

    Que les quelques "enfants de lumière" rescapés et qui aiment le sel ne désespèrent pas... car la fin de la grande anesthésie sucrée est proche !

     



    JYH
    24/2/2013
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)



    Ma méditation... de la semaine.

                  Le "JC" sucré n'est pas Yéshoua le Mashiah





    « 14 Juillet !Torah class (suite): Etude de "Genèse" (Béréshiyth), chap 2 »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Juillet 2016 à 13:24

     

     

     

    T E M P S     D E     L A     F  I  N

     

    Voici, j’en veux aux pasteurs, et je réclamerai mes brebis de leur main ; je les ferai cesser de paître le troupeau, et les pasteurs ne se paîtront plus eux–mêmes ; et je délivrerai mes brebis de leur bouche, et ils ne les dévoreront plus. Et je les ferai sortir d’entre les peuples, et je les rassemblerai des pays, et les amènerai dans leur terre ; et je les paîtrai sur les montagnes d’Israël, auprès des ruisseaux et dans toutes les habitations du pays. (Ezékiel chap. 34, versets 10, 13)

     

    Et je vis une autre bête montant de la terre ; et elle avait deux cornes * semblables à un agneau ; et elle parlait comme un dragon. (Apocalypse 13 v. 11 ) Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont le nom n’a pas été écrit, dès la fondation du monde, dans le livre de vie de l’Agneau immolé, lui rendront hommage. Révélation = Apocalypse, ch. 13, v. 8)  * puissances

     

    Je regardai cette corne faire la guerre aux saints et l’emporter sur eux, jusqu’à ce que vienne l’Ancien des jours pour rendre

    justice aux saints du Très–Haut ; et le temps arriva où les saints furent en possession du royaume.

    Il prononcera des paroles contre le Très–Haut, il opprimera les saints du Très–Haut, il espérera changer les temps et la loi, et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps.

    Puis viendra le jugement, et on lui ôtera sa domination, qui sera détruite et perdue pour jamais.

    Le royaume, la domination et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous le ciel seront donnés au peuple des saints du

    Très–Haut. Son royaume est un royaume éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.

    (Daniel ch. 7, v. 21, 22, 25, 26, 27)

     

    Et, au temps de la fin, le roi du midi (islam ?) heurtera contre lui, et le roi du nord fondra sur lui comme une tempête, avec des

    chars et des cavaliers, et avec beaucoup de navires, et entrera dans les pays et inondera et passera outre ;  Il dressera les tentes

    de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne Puis il arrivera à la fin, sans que personne lui soit en aide.

    (Daniel 11, v. 40, 45)

     

    Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Voici, j’en veux à toi, Gog, Prince de Rosch, (Russes) de Méschec (Moscou) et de Tubal (Tobolsk) ! Je t’entraînerai, je te conduirai, Je te ferai monter des extrémités du Nord, Et je t’amènerai sur les montagnes d’Israël. Tu tomberas sur les montagnes d’Israël, Toi et toutes tes troupes, Et les peuples qui seront avec toi ;  Tu tomberas sur la face de la terre, Car j’ai parlé, dit le Seigneur, l’Eternel. Je ferai connaître mon saint nom au milieu de mon peuple d’Israël, Et je ne laisserai plus profaner mon saint nom ; Et les nations sauront que je suis l’Eternel, Le Saint en Israël. Voici, ces choses viennent, elles arrivent, Dit le Seigneur, l’Eternel ; C’est le jour dont j’ai parlé. (Ezékiel 39, v 1, 2, 4, 5, 7, 8)

     

    Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Oui, dans le feu de ma jalousie, Je parle contre les autres nations et

    contre Edom * tout entier, qui se sont donné mon pays en propriété, Avec toute la joie de leur cœur et le

    mépris de leur âme, afin de le piller. (Ezéchiel 36, v. 5) * Edom = Occident

     

     Et il arrivera, en ce jour–là, que je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples, tous ceux qui la soulèveront

    s’y meurtriront certainement ; et toutes les nations de la terre seront rassemblées contre elle. (Zacharie 12 v. 3)

     

    Ainsi parle l’Éternel des armées : Je suis jaloux pour Sion d’une grande jalousie, je suis saisi pour elle d’une grande et brûlante ardeur. Ainsi parle l’Éternel : Je retourne à Sion et je demeurerai au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville de la vérité, et la montagne de l’Éternel des armées, montagne de la sainteté. (Zacharie 8, v 2, 3)

    Et l’Eternel possédera Juda comme sa part sur la terre sainte, et il choisira encore Jérusalem. Que toute chair fasse silence devant l’Eternel, car il s’est réveillé de sa demeure sainte. (Zacharie 2, v. 12, 13)

     

    Ho ! Echappe–toi, Sion, toi qui habites chez la fille de Babylone !  (Zacharie 2, v. 7)

     

    Fuyez de Babylone, et que chacun sauve sa vie, De peur que vous ne périssiez dans sa ruine ! Car c’est un temps de vengeance pour l’Eternel ; Il va lui rendre selon ses œuvres. (Jérémie 51 v. 6)

     

    Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande, qui a abreuvé toutes les nations du vin de la fureur de son impudicité ! Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. (Révélation, ch. 14  v .8 et ch. 18, v. 4)

     

    Ainsi parle l’Éternel des armées : En ces jours–là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif, ils le saisiront par le pan de son vêtement et diront : Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. (Zacharie 8, v. 23)

     

    Il arrivera, à la fin des temps, Que la montagne de la Maison de l’Éternel Sera fondée sur le sommet des montagnes.

    Des peuples nombreux s’y rendront et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la Maison

    du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous instruise de ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de

    Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. (Esaïe 2, v. 2, 3)

     

    Et je vis, et voici l’Agneau se tenant sur la montagne de Sion, et avec lui cent quarante–quatre mille personnes, ayant son nom et le nom de son Père écrits sur leurs fronts. (Révélation 14 v. 1)

     

    Voici : je viens bientôt. Heureux celui qui garde les paroles de la prophétie de ce livre ! (Révélation 22, v.7)

     

    12tr@orange.fr

     

     

     

      • Lundi 18 Juillet 2016 à 10:08

        Bonjour "Yerouchalaim",

        Je viens de relire rapidement une douzaine de propositions d'interprétation eschatologique d'origines diverses (mais toujours religieuses "dénominationelles") et je retombe toujours sur les mêmes poncifs.

        Je m'interroge par exemple sur les affirmations ou suppositions suivantes:
        - D'abord, pourquoi personne n'utilise jamais une planisphère mondiale avec "Jérusalem" pour centre, et vraiment au centre géographique ?
        - Et si on fait cela, qui donc est "aux extrémités du nord" ?... les USA (!) beaucoup plus que la Russie et "l'empire ottoman" (Turquie). Voilà qui laisse à penser.
        - Qui a décrété que "Rosch" c'était "Russes", que Moscou c'était "Méshec", etc ?... ce sont les pentecôtistes américains à l'époque du Stalinisme. Ce serait déjà une raison suffisante pour ne pas en tenir compte quand on connaît leurs autres délires.
        - Et puis si on décide que "l'ours" c'est la Russie, pourquoi cet "ours" est-il aussi sur le drapeau officiel de l'Etat américain de Californie ?... bien caché ou peu connu, n'est-ce pas ?
        - Et "Edom", c'est en partie l'Islam physique et d'autre part "l'Europe" spirituellement parlant ? Peut-être mais qu'en déduire ?
        - Par ailleurs, quand "l'Ecriture" parle "d'Israël", elle parle de "tout Israël", l'Israël de Elohim, et jamais d'un "état israëlien" (Etat-nation comme n'importe quel autre à l'ONU).
        - Ou encore, "la Maison d'Israël" n'est pas la "Maison de Juda":
        http://jyhamon.eklablog.com/l-etat-d-israel-est-il-l-israel-de-elohim-1ere-partie-nouvelle-version-a117302204
        - De même, lorsque l'Ecriture parle de "Jacob" ce n'est pas "Israël" (ou pas encore Israël). Par exemple, que penser de Gen 46:2  "Elohim parla à Israël dans une vision pendant la nuit, et il dit : Jacob ! Jacob ! Israël répondit : Me voici !"... Ainsi, YHWH appelle "Jacob" avec insistance et c'est "Israël" qui répond ?
        Ou encore, dans le Psaume 105:23  "Alors Israël vint en Egypte, Et Jacob séjourna dans le pays de Cham."... ce n'est pas le même ?... ou faut-il une lecture à 2 niveaux ? Oui, il faut une lecture spirituelle et tenir compte du devenir du Jacob terrestre en Israël spirituel (sans compter que Jacob a eu "onze" fils et que c'est en tant que "Israël" qu'il a eu "Benjamin"... plus tard de la "Maison de Juda" !).
        - Babylone ?... passons. Mais "Sion"... je vais reprendre ici ce que je viens de dire dans un autre commentaire:
        Lorsqu'il est écrit:
        " C’est pourquoi ainsi parle Adonaï, YHWH: Voici, j’ai mis pour fondement en Sion une pierre, Une pierre éprouvée, une pierre angulaire de prix, solidement posée ; Celui qui la prendra pour appui ne se hâtera pas." (Esaïe 28:16; 1 Pi 2:6)
        ... cela ne signifie en aucun cas que Yéshoua est un gros caillou de nature minérale placé dans une terre minérale de la colline de Sion... et qui attendrait que des magiciens terrestres et armés viennent le "transformer"... parce que c'est fait depuis 2000 ans et que aujourd'hui  "la création attend avec un ardent désir la révélation des fils de Elohim (les "frères du premier-né")" (Rom 8:19)... qui viendront "d'en haut" pour une "Montagne Sainte"... alors que la colline actuelle n'est pas sainte du tout... mais que beaucoup veulent mourir pour ça !

        Voilà. Ne prétendons pas apporter toutes les réponses... surtout si nous ne les avons pas. Attendons au moins la prédication des "deux témoins" et surtout "veillons et prions".

        Shalom.

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter