• 14 Juillet !

     

    Rediffusion 2016


    14 Juillet !




    On ne s'en lasse pas !

    Comme l'année dernière:

      Allez, enfants de la patrie, c'est le grand shabbat national républicain de la grande France pour cause de commémoration de la prise de la Bastille... qui était vide ! Depuis, le pays va beaucoup mieux, c'est écrit dans les livres !

    Et ça doit faire plus de dix sept siècles qu'on a oublié les "fêtes de YHWH (l'Eternel)"* ! Quelle pitié tout ça !
    * Voir: http://jyhamon.eklablog.com/les-7-sept-fetes-de-yhwh-decortiquees-a48838802

     

                                            

    14 Juillet !

                                               Rappel historique

    14 Juillet !

                                                Défilé militaire


    14 Juillet !

                                                  Et vive la f...


    Jean Zay (qui est "entré au Panthéon" !) avait écrit ceci sur le "torche-cul français" :

    LE DRAPEAU, PAR JEAN ZAY.

    Ils sont quinze cent mille qui sont morts pour cette saloperie-là.
    Quinze cent mille dans mon pays, Quinze millions dans tous les pays.
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille hommes morts pour cette saloperie tricolore…
    Quinze cent mille dont chacun avait une mère, une maîtresse,
    Des enfants, une maison, une vie un espoir, un cœur…
    Qu’est ce que c’est que cette loque pour laquelle ils sont morts ?
    Quinze cent mille morts, mon Dieu !
    Quinze cent mille morts pour cette saloperie.
    Quinze cent mille éventrés, déchiquetés,
    Anéantis dans le fumier d’un champ de bataille,
    Quinze cent mille qui n’entendront plus JAMAIS,
    Que leurs amours ne reverront plus JAMAIS.
    Quinze cent mille pourris dans quelques cimetières
    Sans planches et sans prières…
    Est-ce que vous ne voyez pas comme ils étaient beaux, résolus, heureux
    De vivre, comme leurs regards brillaient, comme leurs femmes les aimaient ?
    Ils ne sont plus que des pourritures…
    Pour cette immonde petite guenille !
    Terrible morceau de drap coulé à ta hampe, je te hais férocement,
    Oui, je te hais dans l’âme, je te hais pour toutes les misères que tu représentes
    Pour le sang frais, le sang humain aux odeurs âpres qui gicle sous tes plis
    Je te hais au nom des squelettes… Ils étaient Quinze cent mille
    Je te hais pour tous ceux qui te saluent,
    Je te hais à cause des peigne-culs, des couillons, des putains,
    Qui traînent dans la boue leur chapeau devant ton ombre,
    Je hais en toi toute la vieille oppression séculaire, le dieu bestial,
    Le défi aux hommes que nous ne savons pas être.
    Je hais tes sales couleurs, le rouge de leur sang, le sang bleu que tu voles au ciel,
    Le blanc livide de tes remords.

    Laisse-moi, ignoble symbole, pleurer tout seul, pleurer à grand coup
    Les quinze cent mille jeunes hommes qui sont morts.
    Et n’oublie pas, malgré tes généraux, ton fer doré et tes victoires,
    Que tu es pour moi de la race vile des torche-culs.

    1924

    14 Juillet !




    A tout hasard, je rappelle une évidence à tous ceux qui aiment un "drapeau terrestre", quel qu'il soit:
    http://jyhamon.eklablog.com/ma-royaute-n-est-pas-de-ce-monde-a93459499
            



    JYH
    14 juillet de tous les ans... jusqu'à la fin du "monde de cette ère" !
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source... ben oui, même ça !  ... 8ème commandement)



    « Torah class (suite): Etude de "Genèse" (Béréshiyth), partie 1Le sel de la terre »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 09:32

    Bien d'accord avec toi, c'est l'histoire d'un grand mensonge républicain malheureusement c'est ce qu'on apprend aux enfants ... 

    2
    JJHM
    Lundi 14 Juillet 2014 à 12:42

    On oublie que le gouverneur de la Bastille, Bernard René Jourdan, marquis de Launay fut lynché et décapité par la foule, malgré les promesses de le laisser en vie.

    L´homme ment, l´Eternel tient ses promesses... A méditer (en buvant un café).

    3
    Mardi 15 Juillet 2014 à 09:13

    Mouais... c'était un petit début !
    De 1789 à 1793, les français se sont autorisés près d'un million de morts !

    "Ici l'ombre, les français parlent aux français" !  frown

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter