• Torah class (suite): Etude de "Genèse" (Béréshiyth), chap 2




    Rediffusion 2016 
    (Les articles de "Torah class" sont réintroduits ici dans la rubrique "Fausses traductions et interprétations" compte tenu du nombre impressionnant de termes hébreux à profonde signification qui ont été scandaleusement manipulés pour entrer dans le moule babylonien des religieux) 



    Torah class (3ème partie).

     

    D'après http://www.torahclass.com/old-testament-studies/34-old-testament-studies-genesis/78-lesson-3-chapter2 transmis par "Awa Elme" (Mary) et traduit par "Petite Arkange" (Denise) et JYH (travail en cours).

     


    Commençons la leçon d'aujourd'hui en lisant la Genèse, chapitre 2.

     

    Ici, nous découvrons deux principes fondamentaux des plus importants:

    • Dieu (Elohim) a béni et sanctifié un jour de la semaine, le 7ème.

    • Dieu (Elohim) se reposa en ce jour de sorte que tout ce qu'IL avait créé pouvait, par soi-même, produire et se reproduire.

     

    La première partie est assez simple : Dieu (Elohim) a tout créé en 6 jours, et après 6 jours IL avait terminé. Il n'y avait plus rien à créer au bout de 6 jours. C'était un travail à 100% achevé après 6 jours. Alors il déclara le 7ème jour comme Saint et IL bénit ce jour-là et il le sépara... Il le « coupa » ... Il le mis à part et le différencia de tous les autres jours.

     

     Vous trouverez peut-être intéressant de noter que seuls les Hébreux attribuent un nom à un jour de la semaine, le 7ème . Ils appellent cela le Shabbat à partir duquel nous aurons notre mot « sabbat ». 
    Les autres jours de la semaine, ils ne leurs assignent que des numéros (premier jour, 2ème jour, 3ème , et ainsi de suite).

     

    Maintenant, nous allons jeter un coup d'œil à ce mot qui est généralement traduit par « repos », comme dans « Dieu (Elohim) se reposa en ce jour là (le 7ème jour) ». Le mot hébreu utilisé est « sabbat » (notez cette similitude avec le nom du 7ème jour, Shabbat).
    Le mot « sabbat » signifie cessers'arrêters'abstenir (s'arrêter de travailler), le repos peut-être un résultat, mais ce n'est pas vraiment le sens du mot. Ce que la plupart des Sages hébreux disent c'est d'arrêter nos activités normales; cela ne veut pas dire nécessairement que nous devions arrêter de tout faire. 

    En fait, il y a plusieurs mots dans le Tanakh, « l 'Ancien Testament », qui sont traduits par "repos" mais ils ont chacun une signification légèrement différente. Par exemple, le mot hébreu Nachan est généralement traduit par « repos », mais cela signifie plutôt réconforter ou consoler, Nachan est la racine du mot pour le nom de "Noach"... Noah (Noé). Un autre mot pour le repos est « sha'an » ce qui signifie « s'appuyer contre quelque chose »; ensuite, il y a « Shamat », ce qui signifie « jeter ou déposer », et il y en a plein d'autres. Mais ici, dans la Genèse, le mot est le Sabbat et il signifie cesser parce que la création a été achevée. 

    Voyez vous, pendant 6 jours, l'univers et la terre étaient une ruche d'activité, l'activité de Dieu-Elohim. Cependant Dieu-Elohim n'a pas créé quelque chose qui devait être constamment recréé ou bricolé, non, IL a créé quelque chose qui pourrait produire et se reproduire sans autre intervention créative directe. C'est pourquoi YESHOUA (Jésus ) nous dit de l'accepter comme Sauveur, et ensuite de nous "reposer en Lui"*. Quand nous sommes recréés comme un être nouveau par notre salut en Lui nous sommes à 100% complets. Nous n'avons pas à subir d'autres ''re-création''**. Nous devons cesser nos œuvres seulement humaines qui visent à nous rendre acceptables par Dieu-Elohim, à être Saints par nous-mêmes, parce que tout ce qui devait être fait en notre nom pour devenir agréables à Dieu-Elohim a été achevé... tout comme la création elle-même a été achevée. !
    Note JYH: Pour qu'il n'y ait pas d'ambigüité, précisons tout de suite que ce "repos" (en Lui) ne suggère en aucun cas que "tout est accompli" et que nous n'avons "rien à faire" car "obéir à la Torah" et donc "se sanctifier" correspond à "travailler avec crainte et tremblements à notre salut" (Phil 2:12)
    ** Il est toutefois bel et bien prévu une "nouvelle création" dont Yéshoua est le "premier-né" (après résurrection), ce pourquoi "la création attend-elle avec un ardent désir la révélation des fils de Elohim" (Rom 8:19).

     

     Mais il y a aussi quelque chose de très spécial au sujet du 7ème jour, il a été béni et sanctifié, Dieu-Elohim n'a pas simplement commémoré une journée comme nous le ferions d'un nom de rue ou d'une statue, d'un dignitaire ou de se rappeler de l'anniversaire d'un président. Le Shabbat est un jour très spécial, un jour Saint, dans lequel IL prend un plaisir particulier. 
    Dieu-Elohim a dit qu'il "qadash" le 7ème jour, c'est qu'Il la consacré , cela signifie qu'Il le met complètement en dehors de tout autre jour; c'est une bonne occasion d'aborder un sujet cauchemardesque pour moi :

     Il y a une autorité et une seule qui peut consacrer, qui peut déclarer quelque chose comme Saint, et c'est Dieu-Elohim Tout-Puissant. L'homme a tendance à jouer double jeu avec le mot « Saint »; ce mot dénote souvent et tout simplement quelque chose « de YHWH » ou qui a une signification "religieuse". La sainteté est accomplie exclusivement par décret d'ELOHIM, c'est par la décision de YHWH et la déclaration de YHWH seul. Pour nous les hommes, faire croire que nous pouvons déclarer, soit au moyen d'un gouvernement ecclésiastique, soit par nos propres idées, quelque chose d'aussi sacré est un culot inacceptable. Désirez-vous savoir exactement ce qui est SAINT ? Ce sont les choses qui sont dans les Écritures (la Torah & la B'rit Hadasha ) qui sont spécifiquement appelés Saints, rien d'autre n'est SAINT. Le problème de l'église est qu'elle a jeté l’appellation « saint » sur tout ce qui lui convenait, c'est ce qui a beaucoup édulcoré l'impact et l'importance de la Parole. La sainteté est un terme galvaudé.

     

    Plus loin, nous aurons une meilleure idée de l'importance d'un jour et comment le Saint Shabbat est à Dieu-Elohim, et donc l'importance cruciale que sa signification doit avoir pour nous.

     

    Donc, voici quelque chose que je voudrais que vous compreniez bien: le sabbat n'a PAS été d'abord donné à Israël, à travers Moïse, sur le Mont Sinaï.

    Notez que ici, dans Genèse, Shabbat est le nom réel pour un jour spécifique de la semaine.

    Shabbat est le nom du 7ème jour que Dieu-Elohim a mis à part comme Saint. Cependant le nom définit également son objectif. 
    Une des raisons souvent invoquées pour que l’église ne respecte pas le 7ème jour, Shabbat (ou au vue de certaines personnes de l'église qui ont changé « Shabbat 7ème jour » par le 1er jour de la semaine), c'est que le sabbat aurait été donné à Israël et n'est donc destiné qu'à Israël. *
    * En fait, c'est bien le cas si on sait ce qu'est "Israël" (lutteurs d'El), "tout Israël", le peuple de Elohim au complet... avec les "étrangers" qui s'y attachent:
    http://jyhamon.eklablog.com/ephraim-et-juda-le-rassemblement-des-douze-tribus-a96603181

    Ou bien il est enseigné que le Shabbat était tout simplement une partie des lois de Moïse, c'est à dire que l'observance du sabbat serait commandée par les règles et les ordonnances de Dieu-Elohim fixées au Mont Sinaï peu après qu'Israël ait quitté l'Egypte, et parce que plus tard dans le 2ème siècle après "J.C", c'était devenu un objectif de l'Église dominée désormais par les gentils, d'abandonner tout ce qui semblait s'appliquer au peuple "juif"*, et même, au 4ème siècle, l'église a officiellement aboli le Shabbat !
    * Seulement parce que seule la "Maison de Juda" (les juifs) a conservé ce shabbat après la séparation avec la "Maison d'Israël" (Royaume du nord) qui fut déportée en Assyrie et devint les "10 tribus perdues"... pas si perdues que ça !
    http://jyhamon.eklablog.com/l-etat-d-israel-est-il-l-israel-de-elohim-1ere-partie-nouvelle-version-a117302204

     

    Certains d'entre vous doivent se questionner sur cette dernière déclaration (que l'église ait aboli le shabbat), mais tout ce que vous devez faire pour connaître la vérité est de lire les documents de l'église qui ont effectivement été produits par les réunions de plusieurs conciles œcuméniques organisés par l'empereur Constantin, et plus précisément lire le document du Concile de Laodicée, Canon N ° 29, tel qu'établi dans la partie centrale du 4ème siècle après "JC", et vous verrez que l’église explicitement a déclaré le sabbat comme un jour saint juif et dont l'église ne devait avoir aucune part.
    Le concile a décidé qu'il serait préférable de mettre fin à la pratique de l'observance du shabbat et commencer une nouvelle observance, cette nouvelle observance devait avoir lieu le jour de la semaine où le Messie est soi-disant* ressuscité , c'est-à-dire le 1er jour de la semaine, ainsi, le Concile de Laodicée a déclaré que l'observance du sabbat (ainsi que de se rassemblé au culte le 7ème jour, samedi, le Shabbat) était terminée !... et quiconque désobéissait à la dictature de Rome était passible de mort !
    http://jyhamon.eklablog.com/ces-disciples-oublies-a48240457
    * Voir: 
    http://jyhamon.eklablog.com/les-deux-repos-de-shabbat-de-yeshoua-jesus-a47279627


    Et à la place, un culte communautaire devrait se faire sur un nouveau jour... le 1er jour de la semaine... qui était déjà la journée normale pour se réunir afin d'adorer le "dieu" le plus largement accepté et politiquement correct de l'Empire romain, l
    e dieu Soleil.

    C'est pourquoi le 1er jour de la semaine est nommé : sun-day =jour du soleil (dimanche pour nous français) parce que c'était l'Empire romain qui avait mis à part ce jour pour l'adoration du dieu soleil.

    Et puisque cette célébration, nouvellement créée, avait besoin d'un nom pour remplacer le mot "shabbat", ce nouveau nom fut « le jour du seigneur* ». Ainsi, ce que la majorité de l'Église institutionnelle pratique depuis 1700 ans, n'est pas un simple jour de sabbat, qui a été déplacé d'une journée à partir du 7ème jour au 1er jour de la semaine, mais il s'agit plutôt d'une célébration tout à fait différente, établie par l'église romaine au Concile de Laodicée, en 364 après JC, (à l'époque) sous la direction de l'empereur de Rome, Constantin. 
    * Grossière erreur quand on sait que le "Jour du Seigneur" est ce "jour grand et redoutable" avec "des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, Du sang, du feu, et une vapeur de fumée" et lorsque "Le soleil se changera en ténèbres, Et la lune en sang" (Actes 2:19,20), ce jour "qui viendra comme un voleur dans la nuit"
    (1 Th 5:2) !!

    Soit dit en passant, ce fait n'est pas contesté par les savants chrétiens; les chefs de gouvernements religieux de toutes les grandes confessions chrétiennes comme les catholiques, les protestants, les Grecs orthodoxes, les anglicans et autres sont d'accord que ce que je viens de vous dire est factuel et que l'église depuis longtemps a pris la décision de cesser d'observer le sabbat (même si quelques-uns s'accrochent à l'idée que ce qu'ils ont fait a été de déclarer que le Sabbat peut être n'importe quel jour que nous choisissons).

     

    Pour résumer, nous constatons qu'en réalité, Dieu-Elohim a établi le Shabbat immédiatement après la finition de Sa Création, comme nous venons de le lire (bien avant qu’Israël soit). Quelle que soit votre doctrine sur le sabbat, il faut savoir tout simplement pour y voir clair, que le sabbat n'était pas quelque chose de donné et réservé à un certain groupe spécifique de personnes, à savoir Israël. Il est tout simplement historiquement et bibliquement faux de dire que le sabbat a été donnée à Israël. Il a été donné à l'humanité en général, immédiatement après la finition de la création (Mais "Israël" puis "Juda" seul l'ont gardé pour être retrouvé au temps convenable ou "fixé").

     

    Après le déluge, parce que l'humanité était à nouveau devenue trop mauvaise et païenne, apparemment seulement quelques hommes continuèrent d'honorer le Shabbat de Dieu-Elohim. Alors, Dieu-Elohim a jugé nécessaire de rétablir la validité du shabbat pour l'humanité. En effet, Dieu-Elohim a voulu rétablir tous Ses principes qui ont toujours existé, et Il a choisi de mettre à part un groupe de personnes, une nation en particulier qui a été choisie, qu'Il utiliserait pour Le servir et pour atteindre ce but, et cette "nation" (plutôt "peuple") c'est Israël. Une des myriades de choses que Dieu-Elohim a dit à Moïse de faire (comme le leader de cette nation nouvellement formée par Lui-même) était de ramener le culte du Shabbat. L'observance du Shabbat, le 7ème jour, était un signe de ceux qui étaient membres de la communauté de gens qui ont eu confiance en Dieu-Elohim, c'est l'observance du sabbat qui était un indicateur de ceux qui ont donné leur allégeance à Dieu-Elohim. En retour, cette observance était aussi une indication de tout ce que Dieu-Elohim a déclaré comme Sanctifié et Sacré.

     

    Torah class (3ème partie).

     

    Je voudrais que vous preniez note de façon spéciale de quelque chose qui est encore un fait fondamental, mais je ne suis pas sûr d'en avoir entendu parlé dans l'Église. Il fait partie d'un motif qui se répète tout au long de toute l'Écriture et du « NT », et c'est l'importance de la direction « Est »; de là, dans notre étude, je veux une petite sonnette qui fasse tic dans votre tête à chaque fois que nous rencontrons le mot « Est » dans la Torah, l'Est a une grande signification spirituelle. Il est presque toujours associé à la sainteté, et c'est une clé pour nous d'approfondir les connaissances des vérités de Dieu-Elohim.

    Voyez-vous que dans le verset 8, Dieu-Elohim planta un jardin dans la partie Est d’Éden ? Maintenant, attention, le Jardin d'Éden n'est pas la même chose que la terre d’Éden, ou, tout simplement Éden. La terre d’Éden est un grand espace régional, qui a des limites précises. Le jardin d’Éden est un domaine spécifique et distinct (également avec des limites) situé dans la terre d’Éden. En fait, on nous dit que le jardin a été placé quelque part dans la partie orientale de la Terre d’Éden et au milieu du jardin était planté l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal et l'Arbre de Vie . Dieu-Elohim dit à Adam que dans ce jardin fabuleux, IL assurera tous ses besoins, qu'Adam était libre de manger ce qu'il voulait (probablement une énorme variété), cependant il considérait le fruit de l'Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal comme la mort elle-même.

    Remarque: Ève n'existait pas encore quand cette instruction fût donnée. Elle fût donné à Adam et il avait la responsabilité de l'exécuter et de veiller à ce que Ève fasse de même.

     

    Prenons Adam, il n'a pas été créé à l'intérieur du jardin, il a été créé à l'extérieur du jardin, puis placé en lui. Comme il est dit dans Genèse 2:15
    « YHWH-Elohim prit l'homme et le plaça dans le jardin d'Éden pour le cultiver et le garder ».

     

    Adam est un mot hébreu qui signifie « homme » ou « humain ». Il est également la racine du mot pour la couleur « rouge » et le mot « terre » ou
    « sol ». En hébreu, le mot de la terre (c'est-à-dire la terre, le sol) est Adam-ah . Maintenant que je vous ai prévenu soyez à l'affût lorsque la direction « Est » est utilisée, il nous faut aussi regarder ce qui se passe avec le mot « rouge ». LRouge devient une couleur très importante, elle représente la royauté, la majesté et le sang. Vous avez probablement entendu parler de la vache rousse, un sacrifice animal très spécial utilisé pour ordonner des prêtres et purifier l'impur qui a été rendu impur en touchant un cadavre, avec le temps, je vais vous montrer la connexion incroyable entre Adam, la couleur rouge, la génisse rousse, et l'effusion du sang du Mashiah (Christ).

     

    Adam a été créé à l'extérieur du jardin, en dehors du jardin, dans la Terre d’Éden, il a été créé dans un endroit qui était plus que suffisant pour ses besoins, mais Dieu-Elohim l'a appelé dans le Jardin, Sa propre maison terrestre à cette époque, et il voulait que l'homme soit près de LUI, à l'intérieur du jardin où était l'arbre de vie, où résidait l'existence, au sens où on l'entend ici, la vraie vie... la vie que Dieu-Elohim a prévu pour l'homme... une vie Sainte, une vie éternelle.

    Donc, Dieu-Elohim amena l'homme d'un bon endroit (la terre d’Éden) dans un meilleur endroit (le Jardin d’Éden parfait), un lieu de relation très étroite avec lui; le jardin était un lieu Saint, juste comme le Paradis, aucune imperfection ne pourrait vivre là-bas, aucun péché ne serait autorisé à le polluer, et c'est exactement ce que Dieu-Elohim veut faire avec nous, Il veut nous amener d'un endroit qui semble souvent suffisant (au moins en apparence) pour nos besoins et nous mettre dans un lieu Saint. 
    En fait, IL veut une relation avec nous, c'est presque trop fantastique à comprendre: IL veut demeurer en nous.

     

    Le jardin d’Éden était un modèle terrestre du paradis , une ombre physique et un échantillon de l'éternel, non-physique, spirituel, une demeure céleste du vrai Dieu-Elohim, et nous verrons dans quelques mois que le jardin d’Éden a fini par devenir le modèle d'un autre, un Lieu Saint, le Tabernacle dans le désert; ce n'est pas une spéculation, c'est déclaré avec insistance dans les Écritures. Ce que je souhaite vous montrer aussi c'est ce parallélisme constant (ou la dualité de la réalité que je qualifie ainsi ) dans les Écritures. Certaines choses sur terre sont une contrepartie physique du monde spirituel. Les choses de la terre sont incomplètes, bien sûr, parce que le physique est très limité par rapport au spirituel.

     

    Quand on regarde la façon dont Dieu-Elohim a inséré la vie dans Adam (ce qui est au verset 7), nous voyons que Dieu-Elohim l'a vraiment insérée (en hébreu, Chayyim). Adam était d'abord un corps, une chose inanimée, formée de la poussière de la terre, et afin de devenir une créature vivante, et plus précisément une créature vivante HUMAINE, il a dû recevoir une injection de vie, et cette vie, Chayyim, a été réalisée à l'aide de Dieu-Elohim, surnaturellement. Il respire en lui. Le mot hébreu utilisé pour « respirer » ou « la respiration » est « naphach » et c'est une racine de mot qu'il nous est nécessaire de comprendre; l'hébreu est une langue qui est construite en utilisant un système de "mots-Racine", la langue hébraïque c'est prendre un mot, lui donner un sens, et puis il y a des ramifications de ce mot qui nous donnent des mots différents pour différents usages, mais les différents mots qui viennent de la même racine ont un point commun dans leur signification, ils ont une certaine unité à leur disposition; le sens de ces mots reste dans certaines limites.

     

     Prenons le mot que nous envisageons maintenant, naphach, qui est habituellement traduit par « respirer ». Situé à seulement 4 ou 5 mots plus loin, en anglais, nous obtenons généralement le mot « souffle », comme dans un souffle de vie., le mot hébreu utilisé ici est « neshemah ». Juste quelques mots plus tard, on nous dit que par la suite, Dieu-Elohim ayant " naphach " en Adam le « neshemah » de la vie, Adam, devint un être vivant... en hébreu un « nephesh chay ». Examinez la relation entre tous ces mots: naphach, neshemah et nephesh, Ils ont tous la même racine et ainsi nous portons tous un brin commun de l'essence, et l'essentiel est que le souffle, la respiration, et l'être (comme dans un être vivant) sont quelque chose d'éthéré, quelque chose de "PAS physique", à cause de quelque chose qui vient de l'extérieur du domaine physique, de l'extérieur de l'Univers en 4 dimensions dans lequel nous vivons; c'est le catalyseur.

    Dieu-Elohim est la source de la vie, en fait la vie est en Dieu-Elohim... et la vie est l'un de Ses attributs. Les roches existent, l'eau existe, les étoiles, la lune et le soleil existent, mais ils n'ont pas la vie, ils n'ont pas dans le cadre de leur nature, un attribut de Dieu-Elohim, mais les créatures vivantes l'ont. Donc, à ce point, la vie n'est pas exclusive à l'homme, la vie a été mise dans toutes les créatures vivantes de Dieu-Elohim, par Dieu-Elohim Lui-même, comme un acte de la volonté divine.

     

    Fait intéressant, l'un des mots les plus courants que nous trouvons dans les Écritures est « l'âme ». Et encore plus intéressant, c'est que « l'âme » est traduit du mot hébreu que nous venons d'apprendre: « nephesh », nous avons utilisé ce mot, nephesh, pour indiquer un être, dans ce cas, un être humain. Ainsi, les premiers savants juifs et chrétiens, ont plus tard tous reconnu que le souffle et l'être sont une chose surnaturelle et donc sont organiquement liés; la condition de «vie» vient de Dieu-Elohim.

     

    A notre époque, nous avons les théories du darwinisme et toutes sortes de sciences qui tiennent à prouver que le souffle et l’existence ne sont pas de Dieu-Elohim; au contraire, nous pouvons prendre les choses qui sont sans vie et si on leur donne suffisamment de temps (et si elles sont mises sous le bon ensemble de circonstances) la vie fera irruption d'elle-même sans l'intervention divine. Eh bien jusqu'à présent, ces darwinistes et les scientifiques n'ont eu aucune chance de prouver leurs théories de la vie spontanée et ne le feront jamais car ce n'est pas la façon dont cela fonctionne. 

    Permettez-moi de dire ceci encore: l'existence, au sens de ce qui anime les êtres vivants, Bibliquement définie, vient de l'extérieur de nos 4 dimensions de l'univers, et non par la façon des bactéries, des virus, des plantes (ne sont ils pas aussi des êtres vivants qui ont besoin du souffle de vie de Elohim ?)

    Les Créatures Vivantes (animaux) sont un cran au-dessus de tout ce que Dieu-Elohim créa et l'humanité est encore une autre étape au-dessus des animaux. Faut-il s'étonner que l'homme est constamment à la recherche d'une connexion entre les animaux et les hommes ? Ce que certaines personnes ne peuvent tout simplement pas saisir c'est que la force de vie qui est commune entre les animaux et les hommes n'a rien à voir avec les matières organiques en interaction avec des champs électriques. L'élément commun est que la vie vient de Dieu-Elohim !

     

    Torah class (3ème partie).

     

     

    Un autre point d'intérêt sur le verset 7 et nous allons passer à autre chose... il est précisé que Dieu-Elohim insuffla le souffle de la vie dans Adam... la Chayyim neshemah  (neshemah : la respiration et Chayyim, la vie). Maintenant, si vous vous souvenez de la leçon de la semaine dernière (voir partie 2), vous serez curieux de connaître la structure du mot Chayyim, traduit en anglais (français) par la vie. Chayyim est un nom masculin pluriel tout comme Elohim l'est aussi (Elohim étant une référence à « Dieu »). Le « IM » à la fin de Chayyim fait du mot un pluriel , tout comme le pluriel Elohim. 

    Le singulier de la vie est "chay"..... Chayyim moins le IM, alors pourquoi ne pas traduire cette courte phrase comme « le souffle de VIES »... pluriel... au lieu de « souffle de VIE »... singulier ? Eh bien tout comme l'utilisation Elohim qui indique que Dieu est UN, mais aussi plus que UN, ainsi Chayyim nous donne une indication sur l'existence de plus d'une « vie » mis en Adam. Les érudits hébreux conviennent que Chayyim ne saurait être un de ces cas rares de la structure du mot appelé « le pluriel de majesté », par lequel le sujet est singulier, mais il est mis au pluriel pour désigner simplement un sentiment de gloire ou de majesté... comme un Roi.

     

     Alors est-ce peut-être une allusion à la difficulté que les théologiens ont eu pendant plusieurs siècles en essayant de décider si l'âme (généralement reconnue comme le siège ou l'essence de la vie) est la même chose que l'esprit, ou si l'esprit et l'âme sont deux choses différentes ? Attributs distincts mais tous deux venant de Dieu-Elohim, tous deux issus d'une dimension extérieure de notre Univers ? Je pense que c'est possible. 

    D'une part les Hébreux ont donné un nom à une essence invisible dans les hommes qui se trouve également être un attribut de Dieu-Elohim, et ce nom est tout à fait différent de l'âme ou de l'être vivant ou quelque chose qui indique la force de vie mystérieuse qui provoque et entretient la vie, ce mot est Ruach HaKodesh: Ruach signifie « le vent » ou « du souffle » mais il fait référence à cette essence spéciale et unique qui relie l'homme à Dieu-Elohim. Ce qui sépare les hommes des animaux (et rappelez-vous que les humains et les animaux sont tous deux des êtres vivants), les deux ayant le nephesh, c'est notre capacité en tant qu'êtres humains de communier avec Dieu-Elohim, pour connaître Dieu-Elohim, et à imiter Dieu-Elohim. 

    Cette capacité unique vient de "l'esprit de vie", qui est un peu différente de la "vie de l'âme"*. La vie de l'âme est ce qui donne vie... animation de base. Dieu-Elohim est esprit et la façon dont on nous dit que nous communions avec Dieu-Elohim se fait au moyen de l'esprit. L'homme a un esprit et pas les autres créatures vivantes, c'est parce que bien que les animaux aient une vie de l'âme, ils ne sont pas en communion avec Dieu-Elohim, parce que cela ne se produit que par la vie spirituelle, et la vie spirituelle n'est possédée que par les êtres humains.
    Voir aussi: http://jyhamon.eklablog.com/de-l-ame-vivante-a-l-esprit-vivifiant-du-premier-ne-a100410969

     

    Par ailleurs, dans les leçons précédentes, nous avons discuté d'un concept dont la plupart des gens pensaient que c'était un concept « NT », le concept de « l’eau de vie »; rappelez-vous que Yeshoua (Jésus) dit qu'Il est l'eau vive qui ôte toute espèce d'impuretés. Le mot hébreu pour l'eau vive est mayyim Chayyim ..... il y a encore ce mot, Chayyim Mayyim Chayyim  c'est ce que Dieu-Elohim dit, que les hébreux doivent utiliser l'eau pour se laver afin qu'ils soient spirituellement purifiés des impuretés rituelles. Sur le plan physique mayyim Chayyim était simplement de l'eau tirée d'un puits artésien ou d'une rivière. C'est à partir d'une source d'eau qui bouge (par opposition à l'eau d'un lac, d'un étang ou un puits d'eau dans lequel l'eau stagne ), et puisque mayyim Chayyim était de l'eau utilisée à des fins spirituelles, et qu'il se réfère à une source spirituelle de la vie, nous pouvons relier ce retour dans le très unique "souffle de vie", neshemah Chayyim qui anime le genre humain.

     

    Maintenant, je vais relater 2 ou 3 réflexions rapides et passer à autre chose:

     

    • dans le verset 5 on nous dit que Dieu-Elohim n'avait pas encore créé les herbes ou les plantes sur la terre et la raison est qu'il n'y avait pas encore d'homme pour cultiver le sol sur la surface, on pouvait dire que, eh bien, tout cela avait besoin d'un jardinier; vous ne pouvez pas avoir des plantes qui se portent bien, on a besoin d'un jardinier pour s'occuper du jardin; en fait, depuis que je suis un petit enfant, c'est comme ça qu'on m'a appris. Mais Dieu-Elohim positionne cela dans la fonction de l'homme, pour que Dieu-Elohim puisse avoir un jardin. Dieu-Elohim ne dépend pas de l'homme.

       

    • La question est plutôt que l'ensemble de la vie végétale que Dieu-Elohim a créé était pour que l'homme puisse en bénéficier ! Les plantes devaient être seulement pour l'homme un approvisionnement alimentaire, l'homme devait être herbivore. Pourquoi avoir un jardin s'il n'y avait personne pour manger les produits ? Ce serait du gaspillage jusqu’à ce qu'il y ait un homme qui ait besoin de l'objet résultant de la vie végétale ( pour manger et soutenir la vie humaine) qui n'était pas nécessaire à la vie végétale. Dieu-Elohim ne mange pas et aucun de Ses anges non plus. Donc le jardin n'était pas pour lui ou ses créatures spirituelles.

     

     

    • Dans le même verset, on nous dit aussi que le phénomène des pluies n'avait pas encore eu lieu. Cela peut sembler étrange pour nous, mais la réalité est que Dieu-Elohim a utilisé une autre méthode entièrement naturelle pour fournir l'humidité nécessaire à la vie végétale: la brume qui n'est pas descendue du ciel, mais plutôt comme révulsion à partir du sol. Il y avait suffisamment d'humidité dans le sol en permanence pour que les racines des plantes puissent se développer, et c'est cette même humidité qui formait un brouillard ...un brouillard bas suspendu... qui a fourni l'humidité à travers les feuilles des plantes qui avaient besoin d'un apport d'eau comme de nombreuses espèces de plantes.

       

    • Comment cela se fait-il qu'il y ait assez d'humidité dans le sol pour renoncer à la pluie ? Le verset suivant nous dit qu'il s’élevait de la terre une une vapeur qui arrosait la surface de la terre, c'est curieux comme certains sont tellement ennuyés avec cette idée, mais ils ne semblent pas remettre en question le fait que notre planète soit maintenue humide avec de l'eau provenant du ciel à partir d'objets qui flottent autour dans l'atmosphère.

       

      Torah class (3ème partie).

       

    • L'une des rivières qui ont été formées par l'eau qui prend sa source dans la Terre d’Éden est Guihon, et il est dit de l'eau la terre de Cush, or, cette déclaration peut présenter un problème, sauf si nous la prenons au mot. Le problème est que le pays de Cush est généralement identifié comme l'Afrique du Nord (régions qui forment aujourd'hui l’Égypte, l’Éthiopie, et autres). Je suppose que l'idée selon laquelle une rivière pourrait couler tout le chemin de quelque part en Turquie ou en Irak ou de l'Iran vers le continent africain est tout simplement trop de choses à accepter, mais bibliquement il est peu probable que n'importe quel autre endroit peut être identifié comme le pays de Cush à l'exception de l'Afrique du Nord. Bien que Cush soit originaire de la région de la Mésopotamie, peu de référence est faite sur sa présence là-bas, sauf pour dire que les Éthiopiens... les gens de la tribu de Cush... ont vécu là-bas en même temps. Mais un territoire est nommé généralement par la tribu la plus dominante qui vit là-bas et cette tribu doit généralement être dominante pendant une période prolongée de temps pour que l'endroit soit nommé d'après la tribu. Si Cush était la tribu dominante en Mésopotamie pourquoi ils se déplacent en conquérant tout le chemin vers ce qui est aujourd'hui l'Afrique du Nord ? Et compte tenu de la place importante que l’Égypte a tenu dans le plan de Dieu-Elohim pour Son peuple Israël (tant dans leur passé et de leur avenir), il n'est pas difficile de voir pourquoi Dieu-Elohim pourrait inclure cette zone comme ayant le privilège d'être arrosée par une eau puissante dont la source était dans la terre d’Éden. Mais ce n'est que ma spéculation personnelle.

     

    Passons à autre chose. Donc, Dieu-Elohim a décidé qu'Adam avait besoin d'une compagne et Il lui en crée une. En hébreu, une femme est appelé "Ishah'', et un homme « ish »... ish est un homme. La terminaison « ah »signifie « hors de », de sorte Ishah signifie « un homme (ou mieux, un humain) tiré hors de l'homme » ( Ishah est également le même mot pour « épouse »). Rapidement dans le verset 24 la notion de mariage est introduit ainsi que le principe le plus important du mariage, qui est celle d'un homme et d'une femme qui doit être considéré comme s'ils étaient une seule chair ; aux yeux de Dieu-Elohim, ils sont organiquement reliés entre eux et spirituellement aussi.

    Les humains ne restent pas collés à leurs parents, mais nous devons plutôt être liés à notre compagnon (compagne) d'une manière qui va au-delà même de la connexion physique; nous avons tous eu cela au moins une fois avec nos mères. C'est le plan de Dieu-Elohim. Et pardonnez-moi d'avoir à soulever cette question, mais en ces temps dans lesquels nous vivons, je pense que je serais frappé par la foudre si je ne précisais pas que c'est un mâle et une femelle qui doivent être liés ensemble dans le mariage comme dans la chair, pas un mâle avec un mâle ou une femelle avec une autre femelle. Toute tentative par un théologien libéral ou agnostique ou un politicien de dire que la Bible n'a tout simplement pas parlé de ça est aveuglé par son ordre du jour et est terriblement trompé. ! Nous n'avons pas à aller plus loin que le 2ème chapitre de la Genèse pour comprendre ce principe de base de Dieu-Elohim:

     

    • Genèse 2:23  "Et l'homme dit: « Celle-ci, cette fois, c'est l'os de mes os, la chair de ma chair, à celle-ci il sera crié femme ­Isha ­: oui, de l'homme ­ Ish ­ celle-ci est prise » 24 Sur quoi l'homme abandonne son père et sa mère : il colle à sa femme et ils sont une seule chair."

       

    Il y a une raison pour laquelle un homme et une femme font un couple et non pas seulement deux personnes (comme les 2 hommes et 2 femmes) et la raison en est dite ici: « c'est l'os de mes os, chair de ma chair » prise de l'homme. Mâles et femelles ont commencé leur vie d'êtres humains sur la terre comme une espèce issue littéralement d'une seule chair, et l'acte du mariage les réunit et essentiellement sur ce principe de Dieu-Elohim. Une femme ne peut pas être autre chose qu'une femme, parce que son titre même, Ishah, signifie HORS DE L'HOMME. Un homme ne sortait pas de l'homme. Un autre homme n'a pas été "produite" à partir de la côte d'Adam. C'était une femelle. Fin du débat !!

    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/egalite-des-sexes-certainement-pas-a82826322

     

    Torah class (3ème partie).

     

    traduction du site http://www.torahclass.com/old-testament-studies/34-old-testament-studies-genesis/78-lesson-3-chapter2

     Les parties précédentes ici:
    http://jyhamon.eklablog.com/torah-class-p459941






    JYH
    6/2/2013

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     


     

    « Le sel de la terreLecture du shabbat: Parachah "Balaq" »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter