• "Le NOM au-dessus de tous les autres noms"

     

    "Le NOM au-dessus de tous les autres noms"




    Si on demande à un "chrétien" babylonien ou "pagano-chrétien" quel est le "nom au dessus de tout nom", il vous répondra toujours "Jésus" (Iesous, Iesou, Je-zeus, etc).

    C'est juste dramatique !

    Dramatique d'abord parce que "Jésus" n'existe nulle part dans les "Ecritures" (les "écrits grecs", ou "traduits en grec", n'étant que ceux de la B'rit Hadashah-alliance renouvelée qui ne font pas partie des "Ecritures" ou "Tanakh hébreu" d'origine).
    Et dramatique aussi parce qu'au nom de Rome et de Babylone, on s'est ingénié à vouloir détruire une fois de plus le NOM de YHWH qui est celui de ELOHIM et par conséquence celui de Yeshoua qui a quand même un autre sens beaucoup plus profond que le "Jésus grec"* des adorateurs d'idoles de Rome et de ses filles dont l'arrière grand-mère est en Babylonie.
    * Quand on pense que "Yeshoua" a pris soin de s'adresser à Saul de Tarse "en langue hébraïque" sur le chemin de Damas (Actes 26:14), on se demande comment les traducteurs ont fait pour transformer Son nom en "fils de Zeus" ! (Et qu'on ne vienne pas parler de "translittération")

     

    Questions:

    - Que dit Elohim en réponse à Moshé (Moïse) quand ce dernier demande Son NOM ?

    - Que dit Yeshoua à propos de Son Elohim et Père ?

    - Que dit (par exemple) la lettre aux Hébreux du Nom de Yéshoua ?


    Réponses:


    - "Elohîm dit à Moshè: «Èhiè ashèr èhiè! – Je serai qui je serai» Il dit: «Ainsi diras–tu aux Benéi Israël: ‹Je serai, Èhiè, m'a envoyé vers vous›.»
    Elohîm dit encore à Moshè: «Tu diras ainsi aux Benéi Israël: ‹YHWH–Adonaï, l'Elohîm de vos pères, l'Elohîm d'Abrahâm, l'Elohîm d'Is'hac et l'Elohîm de Ia‘acob, m'a envoyé vers vous.› Voilà mon Nom en pérennité, voilà ma mémoration de cycle en cycle. (Exode 3:14,15 CHOU -> Nota: J'ai supprimé le "s" que Chouraqui ajoute à "Elohim" par condescendance pour nous faire comprendre qu'il s'agit d'un "pluriel"*. On voudra bien noter aussi que Elohim n'a jamais dit "Je suis" puisque le présent de l'indicatif n'existe pas sous cette forme en hébreu)


    - "Vous avez entendu que je vous ai dit: Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père; car le Père est plus grand que moi." (Jean 14:28 LSG)

    Ainsi donc, le NOM de l'Elohim et Père est YHWH, et Yeshoua le Fils affirme que cet Elohim et Père est plus grand que Lui !

    Qu'on ne vienne pas dire que c'est là un usage excessif de "l'hébreu" puisque même dans les Bibles gréco-latines des pagano-chrétiens, leur "Jézu" (peu importe l'orthographe puisqu'elle est déjà fantaisiste) dit la même chose, à savoir "le Père est plus grand que moi" !


    - "devenu d’autant supérieur aux anges qu’ il a hérité d’un nom plus excellent que le leur. (Héb 1:4)

    Yéshoua a donc hérité du Nom de YHWH DANS Son Nom !... mais n'est pas Lui-même YHWH.



    Maintenant,
    autres questions:



    Pourquoi est-ce toujours YHWH qui sauve ?

    Tout simplement parce que c'est écrit à de mutiples reprises:

    - Esaïe 41:14  "Ne crains rien, vermisseau de Jacob, Faible reste d’Israël; Je viens à ton secours, dit YHWH-Adonaï,  le Saint d’Israël, ton SAUVEUR."

    - Esa 43:3  "Car je suis YHWH-Adonaï, ton Elohim, Le Saint d’Israël, ton SAUVEUR; Je donne l’Egypte pour ta rançon, L’Ethiopie et Saba à ta place."

    - Esa 43:11  "C’est moi, moi qui suis YHWH-Adonaï, Et hors moi il n’y a point de SAUVEUR."

    - Esa 45:15  "Mais tu es un EL' qui te caches, Elohim d’Israël, SAUVEUR !"

    - Esa 49:26  "Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût; Et toute chair saura que je suis YHWH-Adonaï, ton SAUVEUR, Ton rédempteur, le puissant de Jacob."

    - Esa 60:16  "Tu suceras le lait des nations, Tu suceras la mamelle des rois; Et tu sauras que je suis YHWH-Adonaïton SAUVEUR, Ton rédempteur, le puissant de Jacob."

    - Esa 62:11  "Voici ce que YHWH-Adonaï proclame aux extrémités de la terre: Dites à la fille de Sion: Voici, ton SAUVEUR arrive; Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent."

    - Esa 63:16  "Tu es cependant NOTRE PERE, Car Abraham ne nous connaît pas, Et Israël ignore qui nous sommes; C’est Toi, qui es NOTRE PERE, Qui, dès l'éternité, t’appelles NOTRE SAUVEUR."

    - Jérémie 14:8  "Toi, YHWH-Adonaï, qui es l'espérance d'Israël, Son SAUVEUR au temps de la détresse, Pourquoi serais–tu comme un étranger dans le pays, Comme un voyageur qui y entre pour passer la nuit ?"

    - Osée 13:4  "Et moi, je suis YHWH-Adonaï, ton Elohim, dès le pays d’Egypte. Tu ne connais d’autre D.ieu que moi, Et il n'y a de SAUVEUR que Moi."
    (LSG révisée par Chouraqui et moi-même selon les sources)

    - Etc...



    Qu'est-il écrit en Actes 2:21 et Rom 10:13 ?

    Il est écrit: "Alors quiconque invoquera le nom de YHWH sera sauvé."

    Vous aviez lu autre chose ? C'est impossible !... car c'est la reprise de
    Joël 2:32 (et la "Bible" ne peut se contredire) :

    "Alors quiconque invoquera le nom de YHWH (יהוה) sera sauvé; Le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, Comme a dit YHWH (יהוה), Et parmi les réchappés que YHWH (יהוה) appellera."

    Les grecs (Septante) et les latins (Vulgate de Jérôme de Stridon) ont évidemment changé YHWH en "Kurios" ("seigneur" !... sans préciser si c'est "Adonaï" ou "Adon" !) à chaque fois que c'était possible pour faire disparaître le NOM !

    Pourtant, à l'origine, dans la septante de la Torah et des Prophètes qui ont été traduits en grec, le Saint Nom de YHWH se trouve toujours inscrit en hébreu au milieu du texte grec:





    - à droite: Fragment de la Septante qui contient deux passages de Zacharie (8:19-21, et 8:23 à 9:4) qui daterait du premier siècle de notre ère. Il est conservé au musée d'Israël, à Jérusalem. Le Nom de "D.ieu" s'y rencontre quatre fois écrit en hébreu au milieu du texte grec, dont trois sont indiquées sur l'image.

    - à gauche: Sur l'Alexandrinus , une copie de la Septante établie environ 400 ans plus tard, le Nom de "D.ieu" a été traduit dans les mêmes versets par les lettres KY et KC, abréviations du vocable grec Kurios ("Seigneur").




    Pourquoi ne trouve-t-on plus que du "kurios" et du "seigneur" aujourd'hui ?

    Tout simplement parce que c'est une obession pour les religions babyloniennes que de faire disparaître YHWH (et bien sûr Elohim), ce qui est également la meilleure façon antisémite de faire disparaître la Sainte Loi de Elohim-YHWH !
    ... et en rappelant à nouveau que l'on veut faire confondre le "Adonaï" de YHWH avec le "Adon" de Yeshoua... qui est toutefois devenu "l'Adon des adonim" ou "Seigneur des seigneurs" mais certainement pas "Adonaï des adonaï" (qui s'écrirait d'ailleurs sans doute "des adonim" aussi) et qui voudrait signifier "Dieu des dieux" !... c'est tout ?... ou bien ils veulent carrément l'appeler "Zeus" ?!

    Alors:



    Qu'en est-il de Philippiens 2:9-11 ?

    "C'est pourquoi aussi Elohim l'a souverainement élevé, et lui a donné LE NOM qui est au-dessus de tout nom,
    afin qu'au nom de Yéshoua tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Yéshoua Ha Mashiah est Seigneur (Kurios !), à la gloire d'Elohim le Père".


    Mais de quel "Kurios" s'agit-il ?

    Réfléchissons.
    A quel moment le mot "Yeshoua" ou plutôt "Yeshuw'ah"="salut" apparaît-il dans les "ECRITURES" ?
    C'est dès Deutéronome 32:15 !

    "Israël est devenu gras, et il a regimbé; Tu es devenu gras, épais et replet ! –Et il a abandonné Elohim, son créateur, Il a méprisé le rocher de son salut (yeshuw'ah)" !

    Yeshoua (ou "yeshuw'ah") signifierait-il ici "Adonaï" ?... ou simplement "salut" ?
    La réponse est évidente car si c'était "YHWH-Adonaï", ce serait précisé comme ça l'est par ailleurs 6823 fois dans ces mêmes "Ecritures" !... l'autre évidence étant grammaticale !

    Donc,  en Phil 2:9-11, il s'agit au verset 11 de "Yeshoua Ha Mashiah est Adon... à la gloire de Elohim le Père" !

    ... 
    en rappelant par exemple: Esa 42:8 "Je suis YHWH-Adonaï, c’est là mon nom; Et Je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles."
    Est-ce bien clair ?


    D'ailleurs, que dit Yeshoua ? (juste un exemple)

    "Car le Fils de l'homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres." (Mat 16:27)
    ... oui, c'est toujours la GLOIRE... du Père !

    Au point où nous en sommes, veut-on bien remarquer que YHWH est écrit DANS "Yes H uW'aH" ?!... et que YHWH a donné Son NOM dans ce Nom !... de la même façon qu'IL avait gravé Son NOM "DANS" la pierre (le Rocher) en donnant Sa Loi ! (en hébreu !)

    Enfin: 



    Qu'en est-il de Actes 4:11,12 ? 

    "Yeshoua est La pierre rejetée par vous qui bâtissez, Et qui est devenue la principale de l’angle.
    Il n’y a de salut (YesHuW'aH) en aucun autre; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, PAR LEQUEL nous devions être sauvés."

    D'abord une remarque: 
    "Je vous rappelle, frères, l’Evangile ("bonne nouvelle du Royaume") que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l’ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain." (1 Cor 15:1,2)

    Peut-on en déduire que "l'évangile", en tant que "nom", est YHWH sauveur ? Evidemment non !
    Donc, Yeshoua, en tant que simple "nom", n'est pas "YHWH (sauveur)" non plus ! 
    IL est l'indication, l'expression suprême que "YHWH sauve" (Yah shoua).
    Et je rappelle que la formule "Jésus sauve" est juste un hochet pour débiles profonds (spirituellement parlant) qui ne comprennent pas qu'ils disent en gros "YHWH sauve sauve" avec un bégaiement digne des "parleurs en charabia" !

    Alors, quelle est donc la signification de ce "PAR LEQUEL" ?


    Là, nous allons faire très mal à toutes les "trinités" du monde, mais nous avons dit ou répété ailleurs que celles-ci ne sont que la grande caractéristique du grand 666 babylonien ! (Voir: http://jyhamon.eklablog.com/messianisme-hebreu-ou-universalisme-babylonien-a98920817)

    Le verset "Celui qui dit qu'il demeure en Lui (en Yeshoua) doit marcher aussi comme Il a marché lui–même" (1 Jean 2:6) vous dit-il quelque chose ?

    Serait-il possible que Elohim-YHWH ait marché sur Terre en laissant les ciels vides et soit mort sans personne pour le ressusciter ? Evidemment non !

    C'est donc Sa Parole (qui est aussi la Torah vivante) qui est "venue en chair" (et non pas Elohim Lui-même !).... et "nier cela" c'est être "anti-Mashiah" (1 Jean 4:2; 2 Jean 1:7).

    Pourquoi "la Parole" est-elle "venue en chair" ? Pour accomplir la Loi parfaite de Elohim-YHWH... afin que nous puissions l'accomplir aussi... en "MARCHANT COMME IL A LUI-MÊME MARCHE" !

    Yeshoua est donc le moyen (l'instrument) PAR LEQUEL nous sommes sauvés si nous marchons comme Lui en observant la Sainte Loi de Elohim-YHWH
    !

    Chers amis, il faut arrêter de crier "à D.ieu tout est possible, à D.ieu tout est possible" si c'est pour dire juste après "il est IM-POS-SI-BLE d'obéir à toute la Loi" !!... car alors vous faites D.ieu (Elohim) menteur et vous mentez vous-mêmes ! Votre Foi est NULLE !!... puisque c'est à propos du "salut" que Yeshoua a dit "à Elohim tout est possible" ! (Mat 19:26)

    Et il est encore plus grave d'affirmer que "le Jésus grec sauve"... par je ne sais quel coup de baguette magique et sous prétexte qu'il suffirait de "croire" (croyance) qu'il est mort et ressuscité et que c'est suffisant parce que "tout serait accompli" ! 
    Les démons le croient aussi !... et ils tremblent !... et ils ne seront jamais sauvés parce qu'ils ne "marcheront jamais comme IL a marché" !

    Ce qui est accompli, c'est LE MOYEN DU SALUT (YesHuW'aH) et la PROVISION pour faire de même !... parce que nous avons un "Grand Souverain Sacrificateur" dans les lieux célestes.

    Cessez de croire (et jetez dehors ceux qui vous le disent) que vous êtes déjà "dans le repos permanent" (des "élus" du Milénium) !

    Colossiens 2:

    Est-ce que cela empêche que nous ayions « tout pleinement en Lui » (verset 10) ? Non !

    Est-ce que cela empêche que nous ayions « été ensevelis avec lui par le baptême, et étions aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de D.ieu, qui l’a ressuscité des morts. » (verset 12) ? Non !

    Est-ce que cela empêche que pour nous qui « étions morts par nos offenses et par l’incirconcision de notre chair,  il nous ait rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses » (verset 13) ? Non !

    Est-ce que cela empêche qu'Il ait « effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient (la sanction pénale, ex: lapidation) et qui subsistait contre nous » et qu'Il l’ait « détruit en le clouant à la croix » (verset 14) ? Non !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/fin-de-la-loi-au-lieu-de-fin-des-sacrifices-pour-la-justification-a80955574

    Est-ce que cela empêche qu'Il ait « dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix. » (verset 15) ? Non !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/le-grand-bluff-des-chretiens-qui-sont-toujours-dans-le-repos-a48141171

    Alors, priez le "Nom au-dessus de tous les noms", Celui du PERE (Abba), Celui qui vous donne tous les MOYENS DU SALUT, grâce au sacrifice de Yeshoua Son Fils premier-né, PAR LEQUEL vous pouvez être sauvés... si vous en avez la FOI !... donc si vous L'aimez et aimez Lui obéir !

     

     



    JYH
    25/09/2013
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     


    Nota: Concernant "l'Elohim pluriel", ce rappel:
    "Elohim" est un "pluriel" dit "de Majesté" ou de "toute puissance" qui n'est ni "mathématique" défini (surtout pas "trois") ni même seulement grammatical (sauf en Jean 10:34 reprenant Psaume 82:6), et qui inclut plusieurs "titres", plusieurs "noms" (dont Son principal: YHWH), plusieurs "fonctions" (dont "la Parole") et plusieurs "délégations de fonctions" !... ce qui Lui permettra d'être "tout en tous" (1 Cor 15:27,28).
    ... et si on n'a pas compris que tout changement de NOM entraîne TOUJOURS un changement de doctrine, c'est désespérant !
    ...
    et pourtant, cela se vérifie tous les jours !






    « Le « parler en charabia »Chants pour shabbat »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    ntjufen
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 05:54
    ntjufen

    La colère est un ingrédient qui neutralise les effets de la vérité évangélique. Et il y en a pas mal dans ce qui est dit ici. Dommage. Douceur et amabilité reflètent davantage le caractère du Messie Yeshua que ce persiflage que je comprends. Les petits-enfants de Babylone sont arrogants et pénibles. Mais faut-il les imiter?

    Ceci dit, la problématique de Yeshua en qui s'éploie YHWH est pour les humains un mystère (http://ntjufen.wordpress.com/2013/07/22/mystere-delohim/)

    Il est préférable de présenter le caractère mystérieux et incompréhensible de cette "incarnation" et de tenter de saisir ce qui se donne d'élohimique en Yeshua, car le Père, YHWH est une réalité trop vaste pour l'Esprit humain. Paix vous soit.

    P.S. Pour le présent de l'indicatif en hébreu biblique, dire qu'il n'existe pas est excessif. Il est une prérogative du Créateur, et est exprimable pour les humains par un participe présent qui actualise l'action exprimée par le verbe. Voilà.

    2
    ntjufen
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 06:02
    ntjufen

    Est-ce utile de souscrire à cette mode superstitieuse d'écrire le mot Dieu avec un point: "D.ieu" (adaptation du non moins superstitieux G-D)

    "Dieu" est un pis-aller, accélérateur de paganisation du peuple de YHWH. La majuscule ne s'entend pas à l'oral. Quel dommage de loger le Créateur de Toutes choses à la même enseigne que les démons et autres entités sataniques que les humains ont vénéré et vénèrent encore?

    3
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 12:37

    Personnellement, je laisse le "mystère de l'incarnation" aux catholiques romains et autres trinitaires qui aiment les "religions à mystères". Donc, pour moi il n'y en a pas (il n'y en a plus)... "la Parole" a été "faite chair" par Elohim dans le but d'une "nouvelle création" (je passe sur les détails) et je trouve cela très simple.
    Concernant le "présent de l'indicatif" en hébreu biblique, je me contente ici du minimum pour les lecteurs "Fb" qui ne comprennent pas non plus que YHWH ne peut pas s'écrire "Jéhovah" (par exemple).
    Concernant la "colère", je n'en n'ai pas vue parce qu'il n'y en n'avait pas, et le ton est celui qui est apprécié par les païens (mes meilleurs lecteurs) qui n'en peuvent plus des religions et des religieux au langage beaucoup trop poli pour être honnête.
    Concernant l'usage du "point" dans "D.ieu", j'avais très récemment donné ce préambule à l'article d'un frère juif (messianique), sans colère non plus, et vous l'aviez certainement lu aussi:

    Avertissement préliminaire: L'auteur principal utilise le terme "D.ieu" (avec un "point") par concession aux pagano-chrétiens ignorants afin qu'ils aient une référence culturelle pour leur "Dieu" (Théos, Deus, Zeus) et je l'ai conservé aussi par condescendance. Toutefois, c'est "Elohim" que nous connaissons et c'est Celui qui a dit en donnant Son Nom: "YHWH".
    De
     même pour l'utilisation du mot "divinité" malgré sa référence à "Deus" alors qu'il s'agit de "filiation de Elohim".
    -JYH-
    http://jyhamon.eklablog.com/messianisme-hebreu-ou-universalisme-babylonien-a98920817
     

    Vos commentaires seront toujours les bienvenus.
    SHALOM.

    4
    ntjufen
    Jeudi 26 Septembre 2013 à 22:31
    ntjufen

    Bienaimé,

    Le mot "mystère" apparait quelque 23 ou 24 fois dans la Bible, concernant le Messie Yeshua, Son église, Elohim, les révélations de Yohanan (Jean), etc. Les catholiques n'y sont pour rien. Quant à "l'incarnation", je ne vais pas récuser le terme parce que les cathos l'ont dévoyé. Je suis quasi annalphabète en latin, mais la signification du mot ne m'échappe guère.

    Pour ce qui est du nom élohimique, puis-je suggérer l'expertise d'un homme qui est marqué au fer rouge pour avoir fait partie de l'organisation des TJ et qui a produit un ouvrage magistral? Gérard GERTOUX. A qui il faut adjoindre le karaite Nehemia Gordon... Ce nom d'Elohim se prononce comme il s'écrit. Qéré/qétiv.

    Shalom

    5
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 11:29

    « La colère est un ingrédient qui neutralise les effets de la vérité évangélique. » heuuu … ça vient d’où ça ? Pour sur, ça fait très jolie, c’est mignon comme petite phraphrase.

    1 Corinthiens 3:19  Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: Il prend les sages dans leur ruse.

    Monsieur « NTJUFEN », la Colère face à toute cette détraction est tout à fait Légitime, et, quand elle tombe dans une oreille bien attentive à la Vraie Parole, elle percera par son Aiguillon le cœur attendu.

    Pensez-vous être le premier sage de ce monde, à venir avec autant de douceur dans la parole, s’émerveillant face à sa propre construction philosophique, se disant : « C’est si beau que ça ne peut pas venir que de mon esprit ! » ? La philosophique sagesse, ou la sagesse philosophique peu être un piège pour celui qui s’écoute. La Vraie philosophie s’écoute en son ( = un son) arrière des Ecritures (= bruit de fond), elle doit être une musique de fond s’harmonisant avec le chant Mélodieux des Ecritures. La Vraie philosophie ne se met pas en orchestre face aux Ecritures comme vous le faites. Tant qu’il en sera ainsi dans l’humain, jamais vous ne pourrez en Entendre les Paroles.

    « Dommage. Douceur et amabilité reflètent davantage le caractère du Messie Yeshua que ce persiflage » Heuuu … ça vient d’où ça ? De Romains 12:10, de 1 Thessaloniciens 5:14, de Colossiens 1:28, de … ceci dit, il est vrai qu’il y a une conduite à tenir entre nous, et aussi entre nous et les autres, mais ne dictez pas la manière dont nous, nous avons à nous comporter avec vous. Nous, nous ôtons le mal du milieu de nous, mais, pour cela, faut-il encore savoir ce qu’est le mal et toute la généralité qu’elle enferme. Voyez-vous, il y a la Sagesse et la sagesse. Et comment pouvoir distinguer l’Une de l’autre ? Le principe est abordé dans la métaphore orchestrale ci-dessus. Rien ne doit être en désaccord avec la Sagesse, autrement il nous faudrait s’ajuster, mais c’est bien là la problématique de l’humain : s’ajuster. Alors vous créerez des « sons » qui ne sont en fait que du « synthétique ».

    L’Arbre qui nous porte ainsi que Ses Branches refusent à voix haute de laisser s’étendre le lierre sur le Tronc. Vous pouvez vous approcher avec de « belles paroles », un « angle philosophique » de bel aspect, mais au fond, oui, au fond (car c’est ça qui nous intéresse), y a-t-il le Nom du Tout-Puissant ?

    Vous me direz, et à juste titre : « Heuuu… ça vient d’où ça ? ». Lorsque vous cesserez de vous quereller avec le Contenu des Ecritures qui est mis en Lumière par des sites internet comme celui-ci afin de vous donner de quoi réfléchir,  alors vous comprendrez d’où viennent mes paroles. Mais une chose est certaines : vous n’êtes pas le premier ni ne serez le dernier à rejeter un certains nombre de Passages d’Ecriture afin de préserver ce qui fait de vous : vous. Et là je pourrais parler sur le sujet qu’est « La nouvelle Naissance » et tout ce qui y touche, mais une autre fois.

    « Il est préférable de présenter le caractère mystérieux et incompréhensible de cette "incarnation" » Voilà, c’est bien ce que je décrivais dans ce commentaire : quand il y a quelque chose qui ne peut s’accorder avec le Son Mélodieux des Ecritures, alors on va créer une        « philosophie » à 2 sous pour sauter cet Obstacle. Permettez-moi de dire ceci Monsieur « NTJUFEN » : c’est un principe L.A.M.E.N.T.A.B.L.E

    6
    J P Watier
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 15:32

    Pourquoi alors est-il écrit dans Jn 5/23: ..que tous honorent le Fils COMME  ils honorent le Père . Celui qui n'honore pas le Fils n'honore pas le Père qui l'a envoyé.

    7
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 16:19

    Bon, je publie quand même ces choses mais je ne veux pas que pour cause de polémique malsaine, ce Blog ressemble à certains autres bien connus où l'on étale d'une part sa "culture" à la façon confiture ou d'autre part ses "opinions" à la mode "dites du mal, dites du bien, mais surtout parlez de moi".
    J'ai la chance d'être peu référencé sur Google (parce que je ne publie pas en "nouvel article" mais seulement en "nouvel article dans une rubrique") et la diffusion se fait uniquement lorsque d'autres blogs et sites reprennent mes (nos) articles.
    J'ai aussi la chance (?) d'être dans une situation où je suis certain de déplaire à tous les contraires et à toutes les religions... et donc de ne pas installer "ma petite entreprise" ou "ma petite secte". Si cela devait plus ou moins arriver, j'arrêterais ou je ferais un autre site "anonyme" (comme mes amis du "blog kéhila" qui ne veulent pas qu'on mette leurs articles en liens et en flux RSS... afin de travailler dans la paix et la sérénité).

    Cela étant dit, la "venue (erchomai) en chair (sarx)" n'est pas une "incarnation" mais simplement un merveilleux "miracle" qui est le début de la "nouvelle création". Les tenants du "tout accompli" ont tout faux car on n'a encore rien vu.
    Cela permet d'ajouter qu'à chaque fois que le mot "mystère" est mentionné, c'est justement pour en montrer sa "révélation" et ceux qui ont reçu "l'Esprit de Vérité" le comprennent de la même façon qu'ils comprennent les paraboles.

    Et puis, une bonne fois pour toutes, le "ton" employé est toujours ressenti selon la subjectivité du lecteur et surtout selon sa maturité spirituelle ("faire mourir la chair").
    J'ai connu des religieux qui trouvaient que leur "Jésus" était "grossier"... mais que c'était à cause de "mauvaises traductions païennes" (!)... là aussi, on n'a encore rien vu, et chaque époque, chaque culture, chaque langue, a eu sa "bienséance"... sévèrement condamnée par les autres... ce qui n'est que de "l'humanisme".
    Il est très facile de condamner et d'exécuter un Yeshoua pour cause de "blasphème", de même que je connais des "connards convertis" et plein de gens "bien élevés" avec "conscience cautérisée".

    Shalom à vous (et fin des hostilités).

    8
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 17:07

    @J P Watier,
    Comment comprenez-vous le mot "COMME" et comment comprenez-vous le verbe "honorer" ?
    Comment comprenez-vous "Soyez UN (echad=intimement unis) COMME le Père et moi nous sommes UN" ? 
    Est-ce que cela fait de nous "l'Elohim Créateur" ? Non.
    Comment comprenez-vous la "prosternation" (proskuneo) et "l'adoration" (proskuneo aussi) alors que certains viendront se "prosterner" (proskuneo) devant les "élus" (Apoc 3:9) ?
    Est-ce que cela fait des "élus" des "Elohim Créateur" ? Non.
    http://jyhamon.eklablog.com/adoration-absurdite-de-la-trinite-et-egarement-des-chretiens-a62886505

    Plus globalement, êtes-vous certain d'avoir reçu "l'Esprit de Vérité" qui permet de comprendre "spirituellement" la Parole... qui est "spirituelle", sachant que ce don n'est accordé que "sous condition" d'obéissance aux Commandements (Jean 14:15-17; Actes 5:32) et que ce n'est pas par hasard s'il a été réservé uniquement à des "juifs" dans la chambre haute au jour de Chavouot... et que seuls ceux qui veulent être "greffés à l'olivier franc" (Romains 11) peuvent obtenir le même.
    ... tous les autres reçoivent un "autre esprit" (2 Cor 11:4) en même temps qu'ils sont soumis à la "puissance d'égarement" que Elohim Lui-même envoie (2 Th 2:10-12)... et cela s'appelle le "christianisme".

    Shalom.

    9
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 17:38

    Monsieur JP Watier,

    permettez moi de vous poser cette question afin d'émettre une réponse :

    Avez-vous déjà fait une sorte de synthèse dans les Ecritures sur l'honneur que nous devons à nos parents (notre papa et notre maman) ? La conclusion de cette synthèse est que nous devrions les honorer du même honneur que nous honorons Elohim, de plus est si les parents sont dans la Foi, la Vraie Foi.

    Je sais, ça parait étrange, voir même douteux, et pourtant, ce sont les Ecritures qui en témoignent. Joignez tous les textes concernant ce sujet ainsi que tous les exemples relationnels dans les Ecritures, vous le constaterez par vous-même.

    Je crois que nous avons une mauvaise idée de ce qu'est d'"honorer".

    Et quand bien même, si cette simple phrase parmi toutes les contradictions allant à l'encontre de ce qu'est la trinité vous satisfait, alors soit, il vous en faut bien peu pour sortir du Chemin.

     

    10
    ntjufen
    Vendredi 27 Septembre 2013 à 20:02
    ntjufen

    @ Jean Yves

    Vous écrivez: "Cela étant dit, la "venue (erchomai) en chair (sarx)" n'est pas une "incarnation" mais simplement un merveilleux "miracle" qui est le début de la "nouvelle création"."

    Si j'ai bien lu: Venue en chair n'est pas incarnation. O.k.

    Pour vous, que signifie donc ce mot: incarnation?

    Si les dictionnaires existent, c'est pour mettre tous les locuteurs d'une langue d'accord sur les significations d'un mot. On peut se détourner du code dictionnairique pour un usage poétique, ou pour un jargon de métier ou de spécialité. Là, j'écarte le dico (que j'aime beaucoup car le français n'est pas ma première langue), et je vous écoute.

    11
    Samedi 28 Septembre 2013 à 17:22

    La sémantique n'est pas "Esprit et Vie".
    Je récuse le mot "incarnation" parce que je récuse ceux qui en sont l'auteur et qui l'utilisent dans le cadre de la "trinité" (j'en ai fait partie et suis capable d'écrire des pages , en style très académique, pour démontrer de façon perverse que "Dieu s'est fait homme" ! ... mais c'est faux).

    PS: @ ntjufen et Laurent M, je ne publie pas vos autres commentaires mais je peux vous mettre en relation pour échanger directement.

    12
    Isaac
    Jeudi 12 Mars 2015 à 01:41
    Isaac

    Sujet très intéressant, mais un bémol :


    En hébreu, le pluriel de majesté n'existe pas. C'est forcément un pluriel de quantité.


    En plus, la traduction littérale de Elohim, c'est : Ceux venus du ciel.

    13
    Jeudi 12 Mars 2015 à 18:57

    Oui Isaac... si on veut être strict, la notion de "pluriel de Majesté" (et "pluriel de Toute Puissance") n'existe pas en première lecture dans la langue hébraïque et on peut seulement le déduire par compréhension ("entendement spirituel") et par opposition aux "autres elohim".
    Un professeur d'hébreu m'a dit que chez d'autres enseignants du Judaïsme, le terme "elohim" aurait pu vouloir dire simplement "les dieux" à l'origine et que progressivement on a distingué un "Elohim d'Abraham" puis "l'Elohim d'Abraham, d'Isaac et de Jacob" jusqu'à ce qu'IL donne Son Nom à Moshé en disant "YHWH" et " éhyé asher éhyé" afin qu'on ne puisse pas le confondre avec d'autres... et parce que Sa Torah était associée à Son Nom.

    Mais je maintiens que dans notre Elohim et Père il y a plusieurs noms, plusieurs titres, plusieurs fonctions (dont "la Parole" !) et plusieurs "délégations de fonctions" (dont celles déléguées à Yéshoua) et qu'on ne peut pas confondre ces "pluriels" avec le pluriel quantitatif de Psaume 82:6 repris en Jean 10:34.
    Aucun de nous n'est l'Elohim Créateur.

    Shalom.

    14
    Wadje
    Lundi 15 Février 2016 à 01:27

    Bonjour Jean Yves,

    Je suis camerounais de l'ethnie Bamiléké à l'Ouest du Cameroun. 

    Je viens juste mettre en lumière la VÉRITÉ du nom du Sauveur Yeshoua que l'on retrouve EXPRIME dans la langue parlée par cette ethnie:

    Chez le peuple Bamiléké, Yé = Esprit ; SHOUA = bouche, parole

    autre curiosité: MO= enfant ; She= eau

    Sincères salutations

      • Mardi 16 Février 2016 à 01:26

        C'est intéressant mais il faut se méfier du hasard et des simples rapprochements de sonorité dans les différentes langues... d'autant plus que votre "Yé-shoua" voudrait dire dans ce cas "esprit-parole" alors que c'est "Yah sauve" (YHWH sauve).
        Mais shalom aux Bamiléké !  smile

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter