• "Il m'a dit tout ce que j'ai fait" ! (Jean 4:4-30)



    "Il m'a dit tout ce que j'ai fait" ! (Jean 4:4-30)



    " Il m'a dit tout ce que j'ai fait " !

     

    Jean 4:4-30 : L'histoire de la femme Samaritaine !


    Voici les paroles de la femme Samaritaine : " Venez, voyez un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. N’est-il pas le Mashiah ? » (4:29)

    Personne ne peut vraiment savoir l'énormité de sa faute, de son égarement si le Mashiah ne le lui révèle. Personne ne peut par lui même réaliser la profondeur de sa bêtise et de sa folie s'il ne rencontre le Mashiah.

    Souvent il est facile de dire : je sais que j'ai mal agi, je sais que je suis perdu, je sais que je suis dans les ténèbres, mais hélas tant qu'on n'a pas rencontré le Mashiah et qu'il nous dise exactement ce qu'on est et qui se démontre par ce qu'on a fait, il est impossible de réaliser avec exactitude le niveau de notre lugubre et ténébreuse nature.

    Avons nous réellement rencontré le Mashiah ? Nous a-t-il dit " Tout ce qu'on a fait ? "

    Au juste , "Tout ce qu'elle avait fait, c'est quoi ? "

    Voici Tout ce qu'elle avait fait :
    << Oui, tu as eu cinq maris et celui que tu as maintenant n’est pas ton mari. Ainsi, tu dis vrai ! >>
    En bref, elle avait désobéi à la vraie Torah, comme tous les samaritains.
    Yéshoua ajoute donc: 

    << Vous vous prosternez devant ce que vous ne connaissez pas .>>

    En d'autres termes, le Messie révèle à cette femme qu'elle a passé toute sa vie à s'attacher, à fusionner, à adorer la créature. Elle a passé toute sa vie à courir après la pourriture, elle a passé tout son temps à s'identifier à des époux autres que son Véritable Époux et d'ailleurs c'est pour cela qu'au final elle ne se retrouve nulle part, en réalité est elle seule, quoique accompagnée par une mauvaise compagnie .
    Le Messie lui dit : tu as eu cinq maris, donc cinq mariages, mais en réalité tous sont des faux maris, d'ailleurs celui que tu as, même maintenant, n'est pas non plus un vrai mari. Autrement dit, tu as eu beaucoup de choses que tu aimes bien , beaucoup de relations, beaucoup d'expérience, beaucoup de connaissance, beaucoup d'estime, beaucoup de ci ou de ça, mais en réalité tu n'as rien ! Tu es pauvre et même nu(e), tu es fragile.

    Et pire encore ! Le Messie lui révèle : " Tu adores ce que tu ne connais pas "
    En d'autres termes, tu penses adorer Elohim, au point même de discuter sur le lieu de son culte, alors qu'au fond tu adores une autre personne, une autre divinité dont toi même tu ignores la nature . Dans ta course à l'identification à la créature, tu ne sais pas qui se cache derrière pour se faire adorer, tu ne sais pas que c'est Satan que tu adores. Femme ne sais-tu pas que tu te prosternes non pas devant Le Créateur, mais plutôt devant la créature ?

    Voilà en quelques mots tout ce que cette femme avait fait , et elle ne le savait vraiment pas jusqu'à ce que le Messie le lui révèle, et c'est alors qu'elle réalise la pertinence de la révélation du Messie, c'est là qu'elle réalise vraiment ce qu'elle est et comment elle est plongée dans la boue, dans le blasphème, dans l'opposition au Créateur, alors qu'elle pensait pouvoir rendre un culte véritable au point de déterminer le lieu exacte et approprié !

    Tant que nous n'aurons pas écouté le Messie nous dire : "Tout ce que nous avons fait", alors nous ne réaliserons jamais la profondeur de notre imposture, tant que l'Epée du Messie n'aura pas déchiré notre sécurité prétentieuse, alors nous ne pourrons pas avoir les yeux ouverts.

    Si Paul a vu la Lumière en pleine journée, si ses yeux ont été ouverts, c'est aussi parce que le Messie lui avait dit " Tout ce qu'il avait fait " :

    << Shaoul, Shaoul, pourquoi me persécutes-tu ? >>
    Il dit: « Qui es-tu, Adôn ? »
    Et lui: << Moi, je suis Yéshoua que, toi, tu persécutes. >>

    Et c'est ici que Paul va "naître" !

    Ceci nous inspire-t-il quelque chose ?

    Le pire c'est que dans notre génération, on nous a si bien appris à "imiter", on nous a si bien élevé dans l'imitation et nous avons imité les mots de la femme samaritaine , nous avons imité les mots de Paul et nous voilà !

    On va dire, venez voir :" Cet homme , il m'a dit tout ce que j'ai fait ", alors que nous n'avons jamais rencontré le Messie. On va crier aux autres :" Crois au Seigneur et tu sera sauvé" , alors qu'on n'a jamais connu le Messie !

     "Si tu connaissais le don de Elohim et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire !... " (verset 10)

    La simple "imitation" a fait de nous des contrefaçons des disciples du Messie et du Messie lui même. Nous devons LE "connaître". 



    - Jordy Tousse -




    JYH
    2/11/2016
    D'après: https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=342273956127691&id=100010352673461
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)




    « Parachah "Berechiyth" (En tête, au commencement)Parachah "Noah" (Voici les générations de Noah…) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,