• Esprit, âme, corps.

     

    Esprit, âme, corps.

     

    Spirituel, Psychique, Physique, l'être humain est un être à plusieurs dimensions, formé de l'esprit, l'âme et le corps  ...ce qui n'est en aucun cas une "trinité" !... ne serait-ce que parce qu'il y a ausi le "coeur" comme lien entre "l'esprit" et "l'âme", la présence (éventuelle) du Rouah Hakodesh (Esprit Saint) dans cet "esprit", et les relations avec les autres, surtout en cas de mariage="une seule ("echad") chair".

    Que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé sans reproche à l’avènement de notre Seigneur Yeshoua Ha Mashiah ("J-C") !
    (1 Thessaloniciens 5. 23)

    Lors de la création, après que Elohim eût formé de la terre (en hébreu: "adama") le corps du premier homme (Adam) , il souffla dans ses narines un souffle (neshamah) de vie(s) (au pluriel dans le texte original).

    YHWH notre Elohim forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant. (Genèse 2:7)


    L'être humain est donc à la fois :

    - spirituel : "pneuma"

    - psychique : "psuché"

    - et physique : matière ("adama")


    Il est formé

    . d'un esprit : de l'hébreu "neshamah" et du grec "pneuma" ce qui veut dire "souffle",

    . d'une âme: de l'hébreu "nephesch", du grec "psuché",

    . d'un corps, au moyen de la terre : adama

     

    * "L'ESPRIT de l'homme a été formé par YHWH." (Zacharie 12.1)

    "Le souffle (neshamah) de l’homme est une lampe de YHWH; Il pénètre jusqu’au fond des entrailles." (Proverbes 20:27)

    C'est la partie rationnelle de l'être humain. Il est la source de la raison, de la conscience, de l'intelligence et de la volonté.

     

    * L'ÂME est notre être psychique, siège de nos sentiments et de nos émotions. C'est la conscience du "moi".

    C'est la partie la plus intuitive et subjective de notre être, où se manifestent

    - nos sentiments : l'amour, l'affection, la tendresse…mais aussi la haine, les ressentiments, les rejets.

    -  nos émotions : la joie, la peine, la souffrance, la paix, la colère…

    L'âme, épicentre de l'être humain est située entre l'esprit de l'homme et son corps. Elle tire ses inspirations de l'un ou de l'autre, selon que ses désirs sont charnels ou spirituels.

    L'esprit et l'âme de l'être humain forment "son être intérieur", ce qui fait sa personnalité réelle. L'esprit et l'âme sont étroitement liés et il est impossible d'en définir la frontière. Seul l'Esprit Saint (Rouah Hakodesh) peut les pénétrer parfaitement et discerner ce qui vient de l'un ou de l'autre. L'épée de l'Esprit, la Parole de Elohim, sait partager ce qui vient de l'âme ou de l'esprit.

    Note JYH: Cet "être intérieur", cette relation entre l'esprit et l'âme, est appelée "coeur" dans la Bible.

    Malheureusement, beaucoup de "chrétiens" influencés par la littérature et les productions hollywoodiennes confondent ce "coeur" avec leurs (bons) sentiments et même "l'amour" qui en découle, alors que la Parole dit expressément que "Le coeur est tortueux par-dessus tout, et il est méchant: Qui peut le connaître ?" (Jérémie 17:9... du moins jusqu'à ce que celui-ci soit régénéré par l'Esprit SAINT de Elohim, ce qui est le processus de "sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur" (Hébreux 12:14) et qui ne se fait pas d'un "coup de baguette magique" lors de la "conversion" !

     "Car la parole de Elohim est vivante et efficace, plus acérée qu’aucune épée à double tranchant ; elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle est juge des sentiments et des pensées du cœur." (Hébreux 4.12)

     

    * Enfin le CORPS, c'est le vase de terre, 

    la tente, la demeure terrestre de notre personnalité, le siège de la vie physique, le véhicule de notre être intérieur, qui par ses cinq sens nous permet de vivre sur la terre et de communiquer avec le monde visible, audible, sensible…

    Il a sa valeur propre et son importance, il est création de Elohim et nous ne devons pas le mépriser. (Colossiens 2.23)

    Par son esprit l'être humain a la conscience de Elohim, par son âme il a la conscience de lui-même et par son corps, ses sens, il a la conscience du monde physique qui l'environne.

     

    - L'homme intérieur : son esprit et son âme

    Par son esprit l'être humain a accès au monde spirituel, surnaturel :

    . soit aux choses de Elohim et du royaume de Elohim, par la foi et la prière,

    . soit au monde occulte des démons par l'idolâtrie ou les pratiques du spiritisme et de l'occultisme.

    A cause du péché, l'esprit de l'homme est mort, c'est à dire qu'il n'a plus accès à Elohim son Créateur, la source de "Vie". Il est séparé de Elohim.

    Lors de la chute, Adam et Ève ont été chassés du jardin d'Eden et ils ne pouvaient plus prendre du fruit de l'arbre de Vie, ils étaient privés de la communion avec Elohim.

    Lorsque nous nous convertissons, nous revenons à la vie, nous "naissons" (ou sommes "conçus") de nouveau par la foi en Yéshoua et notre communion avec Elohim est restaurée. Nous sommes à nouveau conscients de la présence de Elohim, notre esprit a retrouvé sa sensibilité spirituelle. Nous avons (l'espérance de) la vie éternelle.

     

    - l'homme de l'âme.

    1 Corinthiens 2:14 ( lire 2:6 à 16)

    C'est "l'homme animal" (du latin :anima= âme) l'homme naturel, l'homme psychique. Paul l'appelle "l'homme charnel", celui qui se détermine en fonction des choses accessibles par les facultés sensorielles. 

    Il s'agit de l'être humain, non régénéré par l'Esprit de Elohim, qui ne peut accéder aux choses de Elohim avec ses propres concepts, sa sagesse humaine, sa "sagesse d'en bas" (Jac 3:15).

    Ses sources de connaissances, de réflexions, dépendent du monde visible et sa sagesse est conditionnée par ce qui lui parvient de façon sensorielle.

    L'esprit de l'homme non régénéré n'a pas accès aux choses de l'Esprit de Elohim. Il est spirituellement mort.

    Son intelligence est obscurcie (Éphésiens 4.18) et il ne peut connaître les choses du royaume de Elohim, (1 Corinthiens 2.14) Pour entrer dans le monde de Elohim il faut naître (ou être "conçu") de l'Esprit de Elohim. (Jean 3)

     

    - l'homme spirituel.

    1 Corinthiens 2:15

    C'est celui dont l'esprit a été régénéré, rendu à la vie, "né"* de Elohim par la foi en Yéshoua. Les choses de l'Esprit de Elohim lui deviennent accessibles, car sa communion avec Elohim a été rétablie.
    * Voir toutefois: http://jyhamon.eklablog.com/pour-naitre-de-nouveau-il-faut-mourir-a108383178

    Il est enseigné par l'Esprit de Elohim, conduit par l'Esprit du Mashiah, il vit par et selon l'Esprit. (1 Corinthiens 2.10,12 – Romains 8.9/14)

    Il y a opposition entre "l'homme psychique" , naturel, charnel et "l'homme spirituel". (Galates 5.17 et Esaïe 55.8/9)

     

    L'homme charnel fonctionne de bas en haut, s'affectionne aux "choses d'en bas" avec la "sagesse d'en bas" (Jacques 3:15).
    Tout ce qui l'impressionne à partir de ses perceptions sensorielles va déterminer ses comportements affectifs, émotionnels et même religieux.

    Il tire ses satisfactions de ce qu'il perçoit du monde physique qui l'environne: ce qu'il voit, ce qu'il entend, ce qu'il touche, ce qu'il sent, ce qu'il goûte.

    L'homme charnel peut être "religieux" car ses facultés psychiques sont attirées par les fastes des cérémonies, la beauté des édifices, le mystère des rites religieux, une musique et des chants appropriés, la création d'une ambiance, l'odeur des parfums qu'on brûle dans certaines religions, la répétitions de prières, litanies, mantras, etc.

    Note JYH: "L'homme religieux" ou "homme charnel" confond souvent (sinon toujours) "l'Esprit SAINT d'Elohim (Dieu)" avec un "autre esprit" (2 Cor 11:4 !) que Satan "déguisé en ange de lumière" déverse à grandes brassées sur ceux qui n'ont pas fait de repentance réelle et profonde lors de leur "conversion" !
    Voir: http://jyhamon.eklablog.com/l-esprit-saint-est-reserve-a-ceux-qui-gardent-les-commandements-a107950472

    Ainsi, ceux-là pensent "marcher selon l'Esprit" alors qu'ils ne marchent que "selon leur âme satisfaite" et trompée par... l'ennemi de nos âmes ! Ceci est hélas très fréquent chez les victimes ("chrétiennes" !) des faux évangiles "de prospérité", "de l'estime de soi", et plus globalement des "évangiles de la grâce sans Loi" en considérant que cette dernière a été "abolie" !

     

    L'homme spirituel fonctionne de haut en bas.... et s'affectionne donc aux "choses d'en haut" avec la "sagesse d'en haut". (Col 3:1,2; Jacques 3:13-17)

    Il tire ce qui nourrit sa vie de ce qui vient d'en haut, de Elohim, de sa communion avec le Père, au nom du Fils de Elohim, par l'Esprit Saint.

    Il rend à Elohim son culte par l'Esprit. (Phil.3.3) – C'est un véritable adorateur, qui adore Elohim en esprit et en Vérité. (Jean 4)

    Il ne dépend pas pour sa communion avec Elohim, son Père céleste et avec Yeshoua Ha Mashiah son Sauveur et Seigneur, de ce qui est sensoriel, de ce qu'il voit, entend ou ressent.

    Un récit de la Bible m'impressionne toujours. C'est 1 Rois 18.16 à 39

    D'un côté 400 faux prophètes excités, essayent par toutes sortes d'extravagances de faire descendre le feu du ciel sur leur sacrifice.

    Il y eut une grande dépense d'énergie, beaucoup de bruit, mais aucun résultat…seulement une grosse impression psychique ! (... ce qui devrait nous rappeler avec tristesse certains "concerts évangéliques" qui s'appuient sur les "émotions" !)

    De l'autre côté : un seul prophète, bien isolé, Élie le serviteur de YHWH.

    Sans extravagance ni bruit, il rétablit l'autel de YHWH, y place le sacrifice et au moment de l'offrande il s'avance et prie simplement quelques mots, alors le feu tombe sur l'autel et consume le sacrifice. 

     

    L'Esprit Saint descend toujours d'en haut… Marc 1.10

    Ni les cris, ni l'excitation et les extravagances, rien de ce qui est psychique et physique ne peut produire l'intervention divine.

    Par contre, lorsque l'Esprit Saint descend, il opère des choses surprenantes pour l'homme charnel qui n'y comprend rien. (Actes 2.6 – Joël 3.8)

    Notre âme peut donc être soumise à l'influence des sens, la chair, ou à l'influence de l'esprit.

    Nos sens perçoivent tous les aspects du monde extérieur.

    Lorsque Satan tenta Ève, il éveilla sa convoitise par un fruit qui était agréable à la vue, bon à manger, précieux pour ouvrir l'intelligence selon ses dires. (Genèse 3)

    Lorsqu'il tenta Yeshoua (Jésus), il essaya d'amorcer ses sens, lui suggérant de calmer sa faim en transformant des pierres en pains, puis il lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire…

    La tentation amorce nos convoitises (Jacques 1.13) et les convoitises font la guerre à l'âme ! La tentation peut parvenir à notre âme par nos pensées ou par nos sens.

    Nous devons discerner l'origine de nos pensées, car elles peuvent être inspirées par l'Esprit Saint, par nous-mêmes ou par le malin

    Nous devons aussi maîtriser les désirs de notre corps. Ne pas confondre nos envies avec nos besoins. Notre corps ne doit pas être le maître. Et puis il est la demeure de l'Esprit Saint. 

    Si notre esprit est régénéré et demeure en communion avec le Seigneur, nos pensées, nos aspirations, nos œuvres seront déterminées par l'Esprit de Elohim, nous vivrons alors par l'Esprit, nous marcherons par l'Esprit, nous serons conduits par l'Esprit.

    La direction viendra d'en haut, nous serons des hommes et des femmes spirituels, dont l'être entier, l'esprit, l'âme et le corps, sera sanctifié par le Seigneur.

     



    JYH
    12/08/12 
    D'après un article de "Pasteurweb", revu et corrigé.

    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     

    Esprit, âme, corps.


    « Le mariage dans la tradition juive et celui du Mashiah avec l'Israël spirituel !Le pardon des hommes et le pardon de Dieu »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Aline1
    Dimanche 12 Août 2012 à 09:33

    Cher Jean Yves,

    Si je peux me permettre, le mot employé pour "souffle de vie"  en genese 2.7 n'est pas "ruah" mais "nephesh".

    C'est embêtant de pas pouvoir faire de copié-collé des liens et autres (pour indiquer la source de ce qu'on dit)  :(

    Il y a aussi une très bonne étude d'HVM à ce sujet.

    2
    Dimanche 12 Août 2012 à 10:17

    Non, en Genèse 2:7, "souffle" c'est "neshamah".

    "Nephesh", c'est "âme".

    ... et "Ruah" est réservé pour le "Ruah Hakodesh d'Elohim".

    Quant à HVM, s'il vient ici, il sera traité comme il me traite... mais pas question d'aller chercher des articles chez des gens qui ne comprennent pas les "7 fêtes de l'Eternel" et/ou "l'alliance nouvelle entre les deux Maisons".

    ... suis même pas sûr qu'il ait bien compris Romains 11. (C'est trop "juif")

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Aline1
    Dimanche 12 Août 2012 à 15:16

    Oui pour HVM c'est dommage qu'il ne comprenne, en effet, pas ces choses car c'est un très bon enseignant pour beaucoup de sujets ...

    Effectivement tu as raison pour nephesh, en fait je me suis emmêlée les pinceaux : entre "souffla dans ses narines" et l'homme devint un "être, une âme" (suivant les versions ) vivante.

    4
    rachid02 Profil de rachid02
    Jeudi 20 Septembre 2012 à 22:41

    amennnnnnnnnnnnn

    5
    Françoise L
    Dimanche 24 Mars 2013 à 21:04

    Le coeur, en hébreu, est l'organe de l'intelligence : Ephésiens 4, 18  "Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur coeur"  et dans la traduction Chouraqui "Ils sont enténébrés dans leurs pensées, étant étrangers à la vie d'Elohims, à cause de l'ignorance, celle qui est en eux, à cause de la dureté de leur coeur." - et non pas l'organe de la sensibilité et de l'affection.

    6
    Danjan
    Samedi 11 Mai 2013 à 21:15

    Chère Aline 1, en effet le texte en hebreux dit: (Translitaration):

    Gen 2:7  vayiytzer    y'hvah    `elohiyM    `eT ´    ha`adaM    ,afar    miN ´    ha`adamah    vayipaH    b'`apayv    nish'maT    HayiyM    vay'hiy    ha`adaM    l'nefesh    Hayah 

    Shalom  

    7
    Danjan
    Samedi 11 Mai 2013 à 21:32

    Cher Jean Yves, je viens pour la première fois de lire dans ton blog que je trouve très intéressant  et j'espère y trouver de l'inspiration.
    Concernant cet article je pense que ton approche concernant le neshema n'est pas correcte.  En effet tu dis:

    " d'un esprit : de l'hébreu "neshamah" et du grec "pneuma" ce qui veut dire "souffle",
    Le mot Greek "pneuma" est relaté au "Ruach" (esprit) et non au neshamah qui est le soufle de vie comme tu le dis toi même: 
    Lors de la création, après que l'Éternel eût formé de la terre (en hébreu: "adama") le corps du premier homme (Adam) , il souffla dans ses narines un souffle (neshamah) de vie(s) (au pluriel dans le texte original).

    Le mot Grec "pneuma":

    G4151 πνεῦμα pneuma (pnyoo`-mah) n.

    1. a current of air, i.e. breath (blast) or a breeze

    2. (by analogy or figuratively) a spirit (Ruach)

    En effet le mot Ruach en Hebreux veut dire:

    H7307 רוַּח ruwach (roo'-akh) n-f.

    1. wind (vent)

    2. by resemblance breath (souffle), i.e. a sensible (or even violent) exhalation

    Je m'excuse mais je n'ai que la version en Anglais
    Shalom 

    8
    Samedi 11 Mai 2013 à 23:22

    Oui... vieil article issu de "Pasteurweb"...

    Je vais y rajouter ce qui est dit ici:
    http://jyhamon.eklablog.com/torah-class-3eme-partie-a69207221

    .
    .. pour  le "mot-racine" à l'origine de "naphach, neshemah et nephesh,"...

    9
    josy&walérian
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 09:22

     Je ne  doutes pas de ta magnifique étude JY.  Mais imprégné  comme que nous l'avons étè  par les  tdj  ,nous avons du mal à comprendre encore certaine terme  etc...  que tu emploies , ce sera un peu plus  long  pour nous.  je photocopie le tout comme d'habitude.  En tout les cas merci.

                           walérian , shalom

     

    10
    Isaac
    Dimanche 15 Mars 2015 à 21:01
    Isaac

    Shalom,

    J'ai peut-être zappé l'info, mais l'âme est immortelle ou pas ?

     

    11
    Lundi 16 Mars 2015 à 04:43

    "L'âme immortelle" est une invention catholique romaine parmi d'autres... pour se conformer aux religions païennes romaines, grecques, égyptiennes et autres...
    Mais les Ecritures sont très claires: "l’âme qui pèche, c’est celle qui mourra." (Ezéch 18:4 et 18:20)
    En conséquence, "l'enfer éternel" n'existe pas non plus et après le Jugement c'est la "seconde mort" (Apoc 2:11; 20:6; 20:14 et 21:8) pour les "perdus"... c'est à dire la disparition totale (et sans doute plus ou moins rapide selon le degré de perversité) dans "l'étang ardent de feu et de soufre" (Géhenne).
    Le contraire de la "Vie éternelle" c'est le "RIEN définitif" !

    Shalom.

    12
    Tsion 38
    Mardi 19 Mai 2015 à 14:13

     

      Entièrement d'accord avec toi ,n'oublions pas que ce mensonge est véhiculé depuis le jardin d'Eden par le Diable pour tenter de faire croire aux hommes qu'ils sont immortels 

     Elohim donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en mangeras, tu mourras. »   

    ET   Le serpent dit à la femme : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas      

    Force est de constater que ce mensonge est profondément ancré dans le cœur de beaucoup de croyants d'où une multitude de fausses doctrines(âmes immortelles,enfer,etc....)

    Shalom            

    13
    Dieudonné
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 13:05

    Ne confondons pas les deux types de mort:


    - la première mort est la mort physique qui concerne le corps physique, c'est de celle-là que Jésus disait de ne pas avoir peur, elle ne concerne pas l'âme, cette dernière est la vie et  la mémoire de l'esprit: tout y est inscrit, c'est le livre de notre vie.


    - la seconde mort dont nous devons craindre est spirituelle,  elle concerne notre esprit et l'âme le livre de sa vie sur terre.  Elle vient de Dieu qui peut envoyer l'esprit et l'âme dans le néant, dans l'inexistence et non l'enfer.


    D'autre part , le coeur ne se situe pas au confluent entre l'esprit et l'âme. L'esprit  est le Je qui pense, sa réunion avec l''âme se fait  au niveau de la raison qui renferme les fonctions nobles de l'âme: la volonté et l'intelligence. c'est pour cela que la bible indique que la sanctification de l'âme commence d'abord par le renouvellement de l'intelligence par la vérité.


    Le coeur au contraire assure la jonction entre l'âme et le corps, car c'est lui qui est la source de deux instincts du corps: l'instinct de survie (le manger) et l'instinct de procréation ( la sexualité). Voilà pourquoi la bible déclare que le coeur de l'homme est mauvais et il est à l'origine de tous les maux qui sortent de l'homme. C'est ce qui a poussé pascal a dire" que le coeur de l'homme a ses raisons que la raison ignore.


    Merci pour ton site, j'y trouve un grand ressourcement.


    Dieudonné.


     


     

    14
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 14:21

    Merci beaucoup pour ta contribution et surtout pour cette notion de "coeur" qui me semblait effectivement trop confuse dans le texte original.
    L'article sera à revoir, comme déjà dit.
    A propos des "deux morts", nous avons publié ceci beaucoup plus récemment:
    http://jyhamon.eklablog.com/pour-naitre-de-nouveau-il-faut-mourir-a108383178
    Et bien sûr, à propos du soi-disant "enfer":
    http://jyhamon.eklablog.com/l-enfer-n-existe-pas-mais-le-bapteme-de-feu-oui-a117432608

    PS: Je n'aime pas le pseudo "Dieudonné" à cause de monsieur M'Bala M'Bala. arf

    15
    Dieudonne
    Vendredi 17 Juillet 2015 à 20:14
    Nous ne devons pas réagir selon la chair, ce n'est parce qu'un individu excécrable porte le prénom de Dieudonné que la chair doit nous amener dans la confusion. Dieudonné c'est mon prénom qui est l'équivalent de Nathanaêl, il est très significatif: c'est Dieu qui m'a donné à un couple", c'est ce qui fait ma fierté, je suis un don de Dieu. ressaisis-toi en esprit.

    Salut.
    16
    Samedi 18 Juillet 2015 à 00:35

    Alors excusez moi. Je croyais de plus que c'était un "pseudo".
    Il faut dire que les sbires de M'Bala M'Bala m'en ont un peu trop fait voir... et ça laisse des traces.

    Shalom.

    17
    Mamou
    Vendredi 15 Avril 2016 à 23:45

    J'aimerai émettre une remarque concernant le dessin .

    Personnellement , je ne mettrai pas "les pensées" qui relient le corps et l'âme mais le sang , sachant que le sang  qui circule dans le corps est écrit aussi dans l'âme ; c'est pour cela  qu'on ne devrait pas manger le sang .

    Qu'en pensez-vous ?

      • Samedi 16 Avril 2016 à 20:14

        Soit ! Comme il est écrit que: " Car l’âme (l'être) de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation." (Lév 17:11)... on devrait s'y retrouver.  smile

    18
    Jeudi 25 Mai à 17:38

    Shalom , je rend grace a YHVH-Adonai  pour tes enseignements qui m'apporte une nouvelle  vision dans l'étude des Ecritures . Todah raba . De Merouani

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter