• Bible traductions dénoncées




    En complément à ce qui a déjà été dit ici (entre autre):
     http://jyhamon.eklablog.com/1-jean-5-7-c-est-qui-les-trois-a48876616

    L'article suivant est une publication anonyme avec semble-t-il une erreur de référence pour un lien qui "dirige vers le texte corrompu de la Critique Textuelle qui est à la base de la Segond, le vrai texte étant le Texte Reçu Grec" (voir en commentaires).
    De toute façon, toutes les Bibles françaises sont fausses puisqu'elles se réfèrent à "Dieu" (le Théos grec et le Deus latin) au lieu de "Elohim", à "l'Eternel" au lieu de "YHWH", à "Jésus" et à "Christ" au lieu de "Yéshoua" et "Mashiah".
    Enfin, le mot "nomos" (loi) peut avoir au moins 5 sens différents selon le contexte et est rarement équivalent à "Torah" !


     Bible traductions dénoncées

     

    Après avoir effectué à plusieurs reprises un travail de traduction littérale mot par mot de plusieurs versets de La Bible avec google et les concordances disponibles sur internet, nous avons bien remarqué les traductions qui étaient le plus proches du texte source et celles qui visent à faire correspondre le texte avec une pensée religieuse en particulier allant même jusqu'à rajouter des phrases qui n'existent absolument pas dans le texte source. 

    Notamment, nous avons pu constater cela au sujet de la Nouvelle Alliance avec le texte Grec.

    Nous avons découvert des traductions révoltantes qui vont à l'encontre du texte écrit.
    Certains ont osé rajouté des phrases qui ne se trouvent pas dans le texte.
    Les traductions ciblées ici sont Segond 1910 et la Segond révisée 1978 et Darby 1885, qui dans beaucoup d'assemblées sont des traductions très prisées.

    Même la Segond 1910 est loin d'être la meilleure et même parfois la traduction de certains versets est fausse. Pas tout le temps, bien souvent le texte traduit tout de même le texte correctement mais par ci par là des phrases sont rajoutées dénaturant l'idée du texte et parfois certaines traductions sont remplacées pour dire tout autre chose comme vous allez le voir plus bas dans cette étude.

    Nous n'accusons pas spécifiquement Louis Segond car la traduction 1910 est la version révisée de celle qu'il publia en 1880 mais qui n'est plus aujourd'hui disponible.
    En effet, après la mort de Segond, la Société biblique britannique révisa sa traduction en 1910, en choisissant d'autres termes doctrinaux plus conformes à la pensée protestante orthodoxe. 

    Donc, nous ne pouvons pas comparer en vérifiant la traduction de Segond en 1880 qui était peut-être bien traduite. Ceci est un manque de respect total pour celui qui a traduit que de passer ensuite après sa mort pour changer en partie son travail en apposant toujours son nom associant la traduction qu'ils ont changé au même auteur qui ne peut plus donner son opinion. Il ne cessent de faire des versions révisées. On se demande pourquoi si ce n'est pour adapter La Bible à leur goût ou au goût du jour ?

    Les traductions qui datent de 1700 ou de 1800 sont tout à fait compréhensibles en Français et n'ont pas besoin d'être retouchées.

    Nous devrions être choqués de voir les rajouts que certains ont effectué, c'est inadmissible et cela doit être dénoncé avec force.
    Ainsi, ne recommandons plus ces traductions biaisées et bien sûr ne recommandons absolument pas la traduction de Jérusalem et la traduction en Français courant qui sont tout aussi contestables. 

    Recommandons éventuellement les traductions Ostervald 1877 et Martin 1744 qui sont toujours les plus proches du texte source sans rajouts de versets contrairement aux traductions Second 1910, 1978 et Darby 1885, Bible de Jérusalem et traduction en Français courant.
    Le défaut majeur de toutes ces traductions françaises reste le changement de Elohim en "Théos-Zeus-Deus-Dieu" (!) et de Yéshoua en "Jésus" (Gezeus) !
    ... ce pourquoi il est préférable de se référer à la traduction Chouraqui pour se sentir un peu "chez soi".

    Examinons notamment deux exemples :

    Traduction Second 1910, 1 Corinthiens 9:20-21
    Avec les Juifs, j'ai été comme Juif, afin de gagner les Juifs ; avec ceux qui sont sous la loi, comme sous la loi (quoique je ne sois pas moi-même sous la loi), afin de gagner ceux qui sont sous la loi ; avec ceux qui sont sans loi, comme sans loi (quoique je ne sois point sans la loi de Dieu, étant sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi.

    traduction Darby 1885, 1 Corinthiens 9:20-21
    et pour les Juifs, je suis devenu comme Juif, afin de gagner les Juifs; pour ceux qui étaient sous la loi, comme si j'étais sous la loi, n'étant pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui étaient sous la loi, pour ceux qui étaient sans loi, comme si j'étais sans loi (non que je sois sans loi quand à Dieu, mais je suis justement soumis à Christ), afin de gagner ceux qui étaient sans loi.

    Notons bien cette phrase :
    quoique je ne sois pas moi-même sous la loi ou n'étant pas moi-même sous la loi

    Cette phrase a insidieusement été rajoutée dans ces deux traductions y compris dans la traduction de Jérusalem et celle en Français courant où celle-ci va même jusqu'à nommer ce rajout comme étant la "Loi de Moïse".

    Voir dans le texte source Grec

    Καὶ ἐγενόμην τοῖς Ἰουδαίοις ὡς Ἰουδαῖος, ἵνα Ἰουδαίους κερδήσω: τοῖς ὑπὸ νόμον ὡς ὑπὸ νόμον, ἵνα τοὺς ὑπὸ νόμον κερδήσω: τοῖς ἀνόμοις ὡς ἄνομος, μὴ ὢν ἄνομος θεῷ ἀλλ’ ἔννομος χριστῷ, ἵνα κερδήσω ἀνόμους.

    Καὶ = et

    ἐγενόμην = j'ai été

    τοῖς = les

    Ἰουδαίοις = Juifs

    ὡς = comme

    Ἰουδαῖος = un Juif

    ἵνα = afin que

    Ἰουδαίους = les Juifs

    κερδήσω = éviter la perte ou gagner

    τοῖς = La

    ὑπὸ νόμον = sous Loi

    ὡς = comme

    ὑπὸ νόμον = sous Loi

    ἵνα = afin que

    τοὺς ὑπὸ νόμον = les sous Loi

    κερδήσω = éviter la perte ou gagner

    τοῖς = La

    ἀνόμοις = sans loi

    ὡς = comme

    ἄνομος = sans loi

    μὴ = pas

    ὢν= comme

    ἄνομος θεῷ = sans La Loi de Dieu

    ἀλλ’ = mais

    ἔννομος = obéissant à La Loi

    χριστῷ = Machia'h (Messie)

    ἵνα = afin que

    κερδήσω = éviter la perte ou gagner

    ἀνόμους = les sans Loi.

    Voici donc la traduction plus littérale du texte :

    Et j'ai été (chez) les Juifs comme un Juif afin d'éviter la perte des Juifs.
    Sous La Loi comme sous La Loi afin d'éviter la perte (de ceux qui sont) sous La Loi. Sans la loi comme sans la loi, pas sans La Loi de Elohim mais obéissant à La Loi (de) Machia'h afin d'éviter la perte (de ceux qui sont) sans Loi.


    Comme vous pouvez le constater, cette phrase insidieuse :

    quoique je ne sois pas moi-même sous la loi ou n'étant pas moi-même sous la loi

    ne se trouve pas dans le texte, c'est un rajout volontaire, rajout qui n'a pas été utilisé par la traduction Ostervald 1877 et Martin 1744 et nous pouvons vous assurer que cela n'est pas la première fois que nous remarquons ce genre de chose notamment dernièrement avec la traduction révisée de Second 1978 concernant une phrase ajoutée sur les aliments et les Paroles de Yéshoua (Jésus).

    Voici donc les traductions de Martin 1744 et d'Ostervald 1877 qui n'ont pas fait de rajout :

    traduction Martin 1744
    Et je me suis fait aux Juifs comme Juif, afin de gagner les Juifs ; à ceux qui sont sous la Loi, comme si j'étais sous la Loi, afin de gagner ceux qui sont sous la Loi ;
    A ceux qui sont sans Loi, comme si j'étais sans Loi (quoique je ne sois point sans Loi quant à Dieu, mais je suis sous la Loi de Christ,) afin de gagner ceux qui sont sans Loi.


    traduction Ostervald 1877
    J'ai été comme Juif avec les Juifs, afin de gagner les Juifs; avec ceux qui sont sous la loi, comme si j'eusse été sous la loi, afin de gagner ceux qui sont sous la loi;
    Avec ceux qui sont sans loi comme si j'eusse été sans loi (quoique je ne sois point sans loi, à l'égard de Dieu, puisque je suis sous la loi de Christ), afin de gagner ceux qui sont sans loi.


    ... avec évidemment les remplacements nécessaires à effectuer sur le Zeus-Dieu et le Iesous-Jésus grecs !


    Un autre exemple flagrant d'une très mauvaise traduction de ces traductions 
    Second 1910, 1978 et Darby 1885 :

    Traduction Second Apocalypse 22:14
    Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d'avoir droit à l'arbre de vie, et d'entrer par les portes dans la ville !


    traduction Darby Apocalypse 22:14
    Bienheureux ceux qui lavent leurs robes*, afin qu’ils aient droit à l’arbre de vie et qu’ils entrent par les portes dans la cité.


    Notons bien ces deux traductions
    Heureux ceux qui lavent leurs robes ou Bienheureux ceux qui lavent leurs robes

    Et à présent regardons le texte source Grec

    Μακάριοι οἱ ποιοῦντες τὰς ἐντολὰς αὐτοῦ, ἵνα ἔσται ἡ ἐξουσία αὐτῶν ἐπὶ τὸ ξύλον τῆς ζωῆς, καὶ τοῖς πυλῶσιν εἰσέλθωσιν εἰς τὴν πόλιν.

    Μακάριοι = bénis

    οἱ ποιοῦντες = ceux qui font

    τὰς = les

    ἐντολὰς = commandements

    αὐτοῦ = ses

    ἵνα = afin que

    ἔσται = soit

     = la

    ἐξουσία = puissance, autorité

    αὐτῶν = à eux

    ἐπὶ = sur

    τὸ ξύλον = le bâton de bois, le tronc de l'arbre

    τῆς ζωῆς = de la Vie

    καὶ = et

    τοῖς πυλῶσιν = le grand portail

    εἰσέλθωσιν = puissent entrer

    εἰς = dans

    τὴν πόλιν = La Cité


    Voici donc une traduction plus littérale :
    Bénis ceux qui font Ses Commandements afin que La Puissance soit à eux sur le tronc de l'arbre de vie et (qu'ils) puissent entrer (par) Le Grand Portail dans La Cité.

    Voici la traduction Ostervald 1877
    Heureux ceux qui font ses commandements, afin d'avoir droit à l'arbre de vie et d'entrer par les portes dans la ville.

    Voici la traduction Martin 1744
    Bienheureux sont ceux qui font ses commandements, afin qu'ils aient droit à l'Arbre de vie, et qu'ils entrent par les portes dans la Cité. 

    Nous voyons bien la différence ici avec Second 1910 et Darby 1885, c'est flagrant. On voit qu'il y a une volonté d'effacer la nécessité d'obéir aux Commandements de Elohim pour entrer dans la Cité, il y a la volonté d'enlever le principe d'obéissance aux Commandements de Elohim.

    Il est pourtant évident que ce passage dit bien que ce sont ceux qui observent Les Commandements de Elohim qui entrent dans La Cité de Elohim et qui ont autorité sur l'arbre de vie.

    La King James Bible, traduction la plus employée aux Etats-Unis a également bien traduit ce verset comme Ostervald et Martin

    Blessed are they that do his commandments, that they may have right to the tree of life, and may enter in through the gates into the city.


    Donc pour ceux qui veulent lire des traductions de La Bible plus proches du texte source et qui veulent garder leur "français traditionnel" (avec "Dieu" et "Jésus"), conseillons la traduction Ostervald 1877 ici
    http://levigilant.com/bible_vaudoise/ostervald_1877/index.html

    Et la traduction Martin 1744 ici
    http://www.biblemartin.com/bible/bible_frm.htm

    Enfin, recommandons aussi de vérifier dans le texte source lorsqu'il y a un doute car parfois même les traductions Martin et Ostervald peuvent ne pas traduire certaines subtilités qui ressortent mieux dans le littéral du texte source.

    Pour Les Evangiles, les Actes, Les Lettres et Le Livre de la Révélation dans le texte Grec ici
    http://ba.21.free.fr/ntgf/matthieu/matthieu_1_gf.html

    (sachant que le texte traduit à côté en Français est la traduction Second 1910 dont nous savons ce qu'il en est) mais ce qui est important c'est le texte source en Grec... si on tient aux références grecques !

    Pour le texte source Hébreu du Tenack (Torah et Prophètes) :
    http://www.mechon-mamre.org/f/ft/ft0.htm

    Vous pouvez aussi lire la traduction du rabbinat qui est une bonne traduction dans l'ensemble.

    Pour vérifier la traduction des mots en Grec, il vous suffit de copier-coller chaque mot dans google recherche et d'aller sur le site où se trouve la concordance Biblique pour en trouver la signification.

    Pour l'Hébreu "google traducteur" est parfois utile mais souvent influencé par les mauvaises habitudes "du monde" :
    http://translate.google.com/

    puis aussi cet outil en complément
    http://scholarsgateway.com/parse/

    En bref, il faudrait jongler avec les bons "noms propres" de la Chouraqui et certaines corrections de fond que Chouraqui n'a pas pris en compte... mais l'Esprit de Vérité" éclaire toujours les "amoureux de la Vérité".





     Voir aussi: http://jyhamon.eklablog.com/fausses-traductions-c20242871

     



    JYH
    26/8/2012
    D'après un commentaire anonyme sur un site devenu gravement déviant
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     


     

    « Pour toi qui es "en dessous de la grâce"... Judaïsme ou Christianisme ? »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,