• Rediffusion


    Définition de "Ouikène":






    Ouikène: Parfois écrit "week-end", terme barbare inventé par des pagano-christiano-franglais qui, ne sachant pas compter jusqu'à 7, ont décidé de donner une leçon de calcul à Elohim (D.ieu) afin qu'il se modernise et accepte enfin de se reposer 2 jours par semaine pour se conformer aux fantaisies des hommes.

     

    Pour ce faire, la méthode utilisée consiste à ajouter le premier jour de la semaine suivante au dernier (ou "septième") jour de la semaine en cours.

    Cet ajout est parfois appelé "huitième jour" par des dissidents du pagano-christiano-franglicisme en référence aux études ancestrales d'une secte italienne que l'on suppose située à Rome sur une colline nommée "Vatican".

    Cette secte se serait elle-même inspirée d'études nettement antérieures dont on a retrouvé des traces dans l'antique "Babylonie".

     

    Nota: il existe une variante chez certains qui pensent que c'est un "shabbat" (mot hébreu signifiant "cessation d'activité créatrice") applicable à toute la semaine et permettant même de ne pas avoir besoin de dormir la nuit... On pense, dans les milieux médicaux autorisés et de noble réputation, que c'est pour cela que ces derniers ont quelques déficiences intellectuelles que l'on retrouve dans leur façon de comprendre à l'envers certains versets d'un ouvrage appelé "Bible". 

     

    Informations complémentaires: 

     

    - Des investigations récentes ont démontré que l'ouvrage précité ("Bible") avait prévu ce "changement de temps et de Loi" dès les origines de l'homme sur Terre en précisant que les déficients intellectuels déjà cités plus haut devraient être nommés "insensés".

    - Il apparaît de plus en plus clairement que les "non-insensés" ou "sages", eux, ne comprennent pas cette "Bible" à l'envers. Ils la comprennent donc à l'endroit.*

    - Le fait de "comprendre la Bible à l'envers" semble venir d'un mode de pensée qualifié de "dualiste grec" et provenant des "grecs" du même nom lorsqu'ils ont inventé la "philosophie".

    - Cette dernière (la "philosophie") permettrait de réussir à penser à ce que l'on pense afin de savoir si ce que l'on pense est effectivement une "pensée", puis à penser le contraire de ce que l'on pense pour vérifier que c'est une autre "pensée" différente de la première, et ainsi de suite.

    - La plupart des sociologues (artistes sachant découper une société en morceaux) s'accordent à penser que tout le monde pense la même chose et que ceux qui ne pensent pas pareil sont d'accord.

    - C'est à partir de ce dernier concept que le "Ouikène" se serait étendu à la plus grande partie du globe terrestre.

     

    * Les "sages" capables de lire la Bible à l'endroit au lieu de la lire à l'envers seraient semble-t-il fortement avantagés par un autre concept non humain et d'origine céleste et divine appelé "Esprit Saint" (et "de Vérité").

     

     

    Définition de "Ouikène":



    Note de l'auteur et acknowledgments:

    Je tiens à remercier vivement, pour leur excellente collaboration et la gracieuse mise à disposition de leurs sources pagano-christiano-franglaises, les précieux instruments suivants:

    - Toptruc.

    - Enseignemoipas.com.

    - Consortium pagano-évangélique.

    - Benoiseize... et Fanfan.

    - Actucrétine.

    - Blocdeus.

    - Panpan and Co.

    - Francedeuxlejourdusaigneur.

    - LaPortegrandeouverte (Alsace)

    - Et bien sûr les frères Bogdanovitch.

     

     

    Définition de "Ouikène":

     

     Articles connexes: http://jyhamon.eklablog.com/shabbat-13-c18222987



    Par Jean Yves Hamon, dimanche 15 janvier 2012, 07:25 
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et les sources)

     

     

    Vidéo ???? http://www.youtube.com/watch?v=4JNeAyw5WS8&feature=relmfu

     


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  •  
    Rediffusion

    Voir en fin d'article une "suite" façon "psalmiste" d'aujourd'hui !

    Poésies dans la "secte des natzaréens"* !




    Voilà qui va nous changer des textes anti-scripturaires des chansons pagano-chrétiennes du dimanche et que les pseudo "artistes" de Babylonie aiment tant !
    Attention, c'est parfois "parabolique"... donc pas fait pour être compris par les religieux.
    Merci Etienne
    !

    * la "secte des natzaréens" (Actes 24:5; 24:14; 28:22) est celle des "disciples de Yeshoua", Celui de Natzareth, selon "netzer" = "rejeton"
    prophétisé en Esaïe 11:1
    et 11:10-16.




    Avant
    j’étais au fond
    Je perdais la raison

    Et puis j’ai fait un bond
    Après une émotion

    Dans ma Bible un plongeon
    Ma tête, plein de questions

    Ta Parole tel un son
    M’empêche tourner en rond

    De la bonne Maison
    Montra la direction

    Finis les franc-maçons
    Finies les attractions

    « Ainsi font, font, font,
    Les dénominations »

    Je parle en toute raison
    J’ai jeté mon blason

    En marche sur mon bâton
    « Laisse aller mon peuple, Pharaon ! »


    16/07/2014

    -----

    Ouvres bien tes oreilles
    Au lieu d’être en sommeil
    J’ai dit à tes pasteurs
    Sur qui vient le malheur
    « Tu me bourres la tête
    Me fait croire à la fête
    Proclames le réveil
    Alors que tout sommeille »
    Lorsque j’l’ai découvert
    Je suis dev’nu tout vert :
    Ils nous mentent
    Sur la dîme, sur la menthe
    Sur le sang, sur l’argent
    Et sur l’enseignement !
    As-tu vu pareille chose
    Dans ta Bible tout en prose ?
    Je n’pouvais pas sortir
    Prisonnier de leur délire
    Alors mon Dieu* m’a dit « Sors ! »
    Je suis sorti, je n’suis pas mort !
    Trente ans d’endoctrinement
    Je m’en sors gentiment
    Je n’dis pas qu’tout est mal
    Je s’rais un pur chacal
    Le Livre tu cogiteras
    Alors tu comprendras
    Pourquoi Jésus* m’a dit
    « Par ici la Sortie »
    Déposes une toison
    Tu sauras, si j’ai raison…

    *Les termes « Dieu » et « Jésus » ont été employés par ignorance lors de la composition de ce poème. Les véritables et principaux termes originels utilisés par les Hébreux étaient YHVH, Elohims, Adonaï, Adôn et Yeshoua. Termes usités aujourd’hui par les juifs messianiques adhérant à Yeshoua.


    11/07/2014

    -----

    30ans d’endoctrinement !
    Je m’en sors gentiment…

    A genoux en pleurant
    Je suis sorti du rang

    Encore sur mes vêtements
    Des traces, leurs excréments

    Ils* te vendent du vent
    Attirent une foule de gens

    Un petit peu de piment ?!
    Sur votre boniment ?

    Holala… Je te ments ?
    Hum ! Malheureusement…

    Depuis un nouveau chant
    Je proclame souriant

    Celui du Commandement
    Qui a versé son Sang

    *Ils = faux-pasteurs des « églises » pagano-chrétiennes


    13/07/2014

    -----

    Hé ! Ho ! « Pasteur » !
    Annonce la vraie Couleur

    Arrêtes d’avoir trop peur
    D’annoncer le bonheur

    Les emmener au malheur
    Criminel des cœurs

    Tu répands la douleur
    Parmi les « frères et sœurs »

    Ta langue n’est pas douceur
    Mais un venin trompeur

    Comme un raton-laveur
    Hum ! T’as pas la bonne odeur…

    Tes rêves de grandeur ?!
    Se fondront comme du beurre…

    Devant le Rédempteur
    Se fanera telle une fleur


    13/07/2014

    -----

    « Attention ! Il déraille !
    Dans sa tête rien qui vaille ! »

    Sourire, slrrrrrrp ! au bout d’une paille
    Doigts de pied en éventail

    J’te propose une bataille
    De versets en pagaille

    Vas-y j’fais ma racaille
    « Pasteur ! ton micro tu ripailles ?!

    Un petit peu d’ail
    Sur tes *victuailles ? »

    De tout mon cœur j’tressaille
    Echappé de tes mailles

    Car j’ai trouvé ta faille
    Mon fusil d’la grenaille

    « Aïe ! Aïe ! Aïe ! »
    Tu piailles, tu t’tailles

    Par là-bas le portail
    J’ai gagné la bataille

    *avant d’être victuaille, celui qui se fait manger est victime bien souvent…


    16/07/2014

    -----

    A suivre ?...

    -----

    Une suite... qu'on pourrait ajouter dans les Psaumes... ou dans les Lamentations de Jérémie... d'aujourd'hui !

    Titre : Broyage de Noir dans Marre de Matrix.

    Marre d’avoir l’impression quotidienne d’être dans Matrix.
    Tous les jours c’est Matrix… Des êtres virtuels plus que des êtres vivants. Amorphes et vides de sens. Sans foi, ni Loi.
    Il aurait peut-être mieux valu naitre au temps des apôtres : au moins les Romains m’auraient peut-être déjà mis en spectacle expéditif au milieu d’une arène !
    Marre d’essayer d’expliquer les couleurs de la Torah aux aveugles.
    Marre d’essayer d’expliquer les sons de la Torah aux sourds.
    Marre d’expliquer aux chrétiens que chrétien ça veut dire c(h)rétin + rien. Tu trouves une Vérité que tu as cherché toute ta vie et finalement ils en veulent à ta vie…
    Marre de marcher dans cette ville où je vis encore sans faire moins de 3 mètres sans voir pas moins de 3 symboles occultes babyloniens.
    Marre de voir descendre de temps à autre le niveau de ma bouteille de vin casher sans pouvoir la partager avec quelqu’un qui comprendrait ce qu’est un vrai disciple.
    Marre d’être pris pour un con alors que finalement c’est eux les plus cons. Au passage on peut inter-changer le mot « con » par tous les mots négatifs que tu veux… (je te laisse définir le « eux » et le « tu » : si t’es pas content, tend l’autre joue et fais-moi signe que je t’en remette une couche !)
    Marre de faire shabbat tout seul comme un ermite alors que je voudrais le chanter et le danser avec les Vrais ! Et dire qu’avant j’comprenais pas le désespoir du gars qui s’appelle Elie…
    Derrière mon écran, trop introverti, quoique courageux (j’me mets une petite fleur parce que « eux » ils me mettront des tomates…), mes nouveaux amis sont numériques, ils utilisent facebook pour se parler, moi facebook ça me fait chier, je préfère échanger et blagouser devant un café, pour beaucoup ermites comme moi, seuls ils n’ont pas le choix, ils apprennent ta Loi, ils désirent ta joie.
    Que dois-je faire Père ? Tu m’as expédié au désert à coups de pieds au cul ! Imparfait que je suis ! Oui tu m’as ouvert les yeux, oui tu m’apprends tes commandements, mais que dois-je faire ? Pas de travail, je tourne en rond… Pas de jardin, je tourne encore en rond… Les derniers qui m’étaient proches, je les perds un par un à cause de toi ! A qui se confier ? A qui parler ? A qui confesser ?
    Je suis encore jeune mais depuis longtemps déjà je soupire après la couronne blanche de la sagesse : Ce monde est tout noir et tout gris, pas de vie, pas de fleurs, pas de jardin, l’homme méchant a tout détruit, entouré de béton babylonien…
    Alors j’espère ! J’espère le temps qui passe, j’espère le matin frais avec sa manne nourrissante avant la chaleur torride du désert, j’espère le départ de la nuée tard dans la soirée, j’espère, et j’espère encore…, j’espère le refuge Sion en attendant ton sceptre sur les nations.

    - Etienne Juneau -





    JYH
    3/09/2014
    Via Etienne Juneau: https://www.facebook.com/profile.php?id=1114066830&fref=ts
    (Copie autorisée et même souhaitable, à condition d'en redonner le texte intégral et la source... ben oui, même ça !  ... 8ème commandement)



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique